Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ravi de te connaître

avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 10/10/2016
Dim 11 Déc - 16:27

Ravi de te connaître



Nan mais genre pourquoi on me change de chambre ?! Je lui ai rien fait à ce type ! C'est pas de ma faute s'il veut plus de moi !

La pauvre dame de l'accueil venait de s'en prendre plein la tête. Elijah était de mauvaise humeur depuis ce matin et la situation ne l'aidait pas à retrouver une humeur joviale. Ça aurait pu être une bonne soirée si on l'avait laissé retourner dans sa chambre tranquille, sauter sur son lit, balancer ses godasses dans la pièce et roupiller jusqu'à ce que son estomac le contraigne d'aller au réfectoire. Mais non, après une journée de cours bien merdique – comme d'habitude il faut l'avouer – on lui annonçait qu'il fallait qu'il change de chambre. Apparemment son ancien colocataire avait insisté pour ne plus partager la chambre avec le cinquième année. Comment ça laissé traîner ses caleçons c'était dégoutant ?! C'est pas comme s'il n'en avait jamais vu un seul de sa vie ! Et puis avec une pile de sachet de confiseries à droite et à gauche ce n'était pas la mort ! C'était comme les jeux des gosses, ça fait du bruit quand tu marches dessus, c'était cool. Mauvaise foi ? A peine.

N'empêche qu'on avait donc forcé Eli à plier bagage pour rejoindre une nouvelle chambre. La H1. Ça va il n'avait pas trop à se plaindre elle était juste à deux portes de la sienne. Le déménagement se passa donc sans trop d'encombres. Petit à petit il fourrait ses vêtements en boule dans un sac à dos qu'il vidait donc sur son nouveau lit. Histoire de bien l'ennuyer il remarqua qu'il y avait déjà un occupant dans cette pièce, en dénotant les quelques affaires personnelles disposées ici et là dans sa chambre. Les allers-retours lui prirent facilement une bonne demi-heure. Il finit donc par redescendre redonner les clés de sa chambre avant de remonter dans sa nouvelle demeure. En bordel désormais.



Bon et bien au boulot !


Elijah releva les manches de son sweat et ouvrit la fenêtre avant d'allumer une cigarette – chose interdite bien évidemment – et de se mettre à ranger. Cela ne faisait même pas cinq minutes qu'il rangeait que la porte s'ouvrit sur son nouveau camarade de chambre. Il avait l'air beaucoup plus jeune que lui, genre deux ou trois ans de moins, et portait des cheveux presque bruns et des yeux verts plutôt vifs qui lui donnait un air loin d'être con. Pour pouvoir imposer ses marques dès le début l'adolescent s'avança vers lui et posa ses mains sur ses épaules.



Bon, j'suis ton nouveau coloc. Comme va falloir se supporter tous les jours je préfère te prévenir. J'espère que t'es pas chiant. Parce que mon ancien coloc était hyyyyper chiant. Une vrai plaie. Je ne range jamais, alors va falloir t'habituer à trouver des trucs partout. Si ça te fais chier de voir des caleçons qui traînent va falloir t'y habituer je ne rangerait pas pour tes beaux yeux. Je fume mais ne bois pas. Et je rentre tard des fois aussi. T'avises pas de me faire la morale ou de me balancer à qui que ce soit ou tu en paieras les conséquences. Je me bats souvent aussi, mais pas la peine de jouer la mère poule je sais me gérer. Ne me parles pas le matin, je risque d'être de mauvaise humeur après et on passera tous les deux une très mauvaise journée. Sinon, moi c'est Elijah et je suis enchanté de te connaître.


Tout le long de sa tirade, Elijah n'avait pas lâché son colocataire des yeux. Maintenant que tout était dit, il retourna simplement à ses occupations, c'est à dire débarrasser son lit de tout ce foutoir.


A-Delta ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 29/08/2016
Sam 18 Fév - 20:50

Titre samère

« Il faut y croire pour y donner vie » • Confucius


Kaël
Mutant
Rencontre
C'est bien beau tout ça, mais quand je regarde ma chambre, je me dis qu'il serait peut-être temps de la ranger. Pourtant, je reste là dans mon joyeux bordel, et j'observe les murs sans réagir. Ranger, ce mot est presque maudit dans mon vocabulaire. Si je pouvais choisir de gommer des mots du dictionnaire, nul doute que celui-là serait le premier à disparaître définirivement de la surface de la Terre. Et en même temps, le monde est déjà un tel bordel que si je rayais ce mot, l'apocalypse serait encore plus proche qu'elle ne n'est déjà, non ? Je soupire et je laisse mon regard divaguer par la fenêtre, obsevant en silence les étudiants qui se meuvent au dehors. Je les regarde les uns après les autres et je leur invente des vies, sans jamas en faire partie, sans jamais connaître quoi que ce soit des différents protagonistes. Je me contente de les observer de loin et d'imaginer leurs mondes comme s'ils étaient dans des univers parallèles au mien. J'aime me dire qu'ils ne me connaissent pas et que dans ma tête, je choisis toutes les histoires et toutes les aventures qui leur arrivent. C'est amusant et ça me permet de passer le temps, faut se le dire. Non pas que mon quotidien soit ennuyeux ni rien, quoi qu'il l'est probablement. Mais disons que dans un monde comme le nôtre, la richesse de l'imagination est un peu le plus beau des trésors. Un trésor que j'ai la chance de posséder depuis mon plus jeune âge, et dont je suis très satisfait.

Finalement, plutôt que de continuer à regarder le souk qui danse dans la pièce et lui donne un air rapetissé, je décide de quitter les lieux pour aller prendre l'air. Je longe le couloir sans donner un regard aux autres étudiants et je descends les escaliers dans le plus grand silence. Dehors, le froid mordant m'arrache une grimace et mon teint pâle rappelle à quel point je suis un adepte de l'enfermement solitaire. Je souffle dans l'air une volute de fumée blanche, puis je fourre mes mains dans mes poches et je pars marcher un moment dans la cour, comme si je pouvais y trouver une nouvelle source d'inspiration pour mes prochaines histoires imaginaires. Seulement voilà : les oiseaux qui gazzouillent et les rayons du soleil qui réchauffe les cœurs ne sont pas vraiment les sujets principaux des histoires que je m'invente, et être dehors dans ce décor apocalyptique ne m'aide finalement pas comme je m'y attendais. Je décide de rentrer après un long moment d'errance, et le simple fait de mettre un pied dans le dortoir réchauffe tout mon être en un instant. Sans pour autant esquisser un sourire, je garde mes mains dans mes poches et remonte d'un pas nonchalent jusqu'à ma chambre, dont la porte est étrangement entre ouverte. Je m'arrête une seconde, réfléchis. Non, pour sûr que je ne l'ai pas laissée ouverte en partant. Un voleur dans le pensionnat ? Etonnant, vu la surveillance accrue … Je m'avance et entre avec méfiance.

Là, devant moi, un type plutôt … très grand me fait face. Je le dévisage en silence, n'esquissant pas la moindre grimace de contentement ou de contrariété, et je l'observe simplement. Mais bien vite, l'animal semble avoir besoin de venir pisser sur le nouveau poteau que je représente. Il s'approche d'un pas assuré, comme s'il était le mâle dominant des lieux, et pose ses pattes sur mes épaules. Mon regard se pose lentement sur son visage et descend nonchalament sur son bras pour arriver à sa gauche avant de revenir sur sa face. Je plonge mes yeux d'émeraude dans les siens, qui ne semblent alors plus vouloir me lâcher pendant qu'il entame un long discours à la manière de ces politiciens ratés qui essaient de convaincre l'assemblée de leur mérite inconditionnel d'être à la tête du peuple. Sauf que je n'ai pas voté pour lui, loin de là. Alors qu'il déblatère les nouvelles règles de la maison, mon regard passe de son visage inintéressant à ses affaires jetées sur le deuxième lit de la chambre. Je perçois quelques info', que je range quelque part dans ma mémoire. "fumer", "bordel", "caleçons", "enchanté" … Je repose mon regard d'émeraude dans le sien et reste silencieux un moment. Je recule d'un pas pour que ses mains quittent mes épaules, et déjà il s'éloigne vers son nouveau plumard. Je fixe son dos, toujours aussi muet, réservant mon jugement comme pour ne pas gâcher mes mots. Je m'approche finalement de mon lit, ramasse une chaussette qui dépasse de l'un des pieds et la balance sur mon bureau dans un mouvement lent.

- Moi c'est Zack. Vu ta taille, on aura qu'à dire que les fringues les plus petites sont les miennes, et les plus grandes t'appartiendront.

Deux bordéliques dans la même chambre. Soit les surveillants veulent nous apprendre à ranger en nous mettant avec quelqu'un d'aussi chiant que nous-même, soit ils ne se rendent pas compte du cataclysme que notre mise en duo risque de provoquer. Quoi qu'il en soit, je n'aime pas ce type.

A-Delta ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 550
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 2 Avr - 13:48
Up?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Ravi de te connaître
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Et comment Evan se fit connaître
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» » La vie est un jeu, dis moi à quoi tu joues on se connaîtras mieux ♪ v2.0
» [RP] Plus on voyage au loin, moins on se connaît
» Chrétien De Troyes - D'Amour qui m'a ravi à moi-même

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: