Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"J'fais c'que tu veux" ~

avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Lun 6 Fév - 0:14
Arrivée devant mon appart -enfin, j’ai une coloc’ que je connais depuis peu mais elle n’est jamais là le soir, allez savoir pourquoi- j’ouvre la porte, refermant le verrou immédiatement après notre entrée. J’ai une impression de déjà vu, le soir je suis rarement seule après tout. Je porte la brunette jusqu’à la cuisine, l’asseyant sur le plan de travail, embrassant ses lèvres à de nombreuses reprises. Je finis par la lâcher, ouvrant le frigo, sortant deux bières de celui-ci.

-T’en veux une ?

Une question qui n’en était pas vraiment une au final. Je sors mon briquet de mon soutif, décapsulant les deux binouses, et m’allumant une clope. Jiz’ ne m’en voudra pas de fumer dans la cuisine, elle m’a dit que la fumée de clope ne la dérangeait pas. Ne faudrait-il pas que j’arrête de boire ? Pfff, je ne suis pas une p’tite joueuse moi ! Mes yeux braqués dans ceux de Skye, je lui dis après avoir bu une gorgée.

-Nous voilà enfin QUE toutes les deux…

Je prends une bouffée de nicotine que je ne tarde à recracher, continuant de fixer la jolie brune face à moi.

-« Tout ce que je veux », hein ?

Mon sourire coquin au visage, je finis par lâcher.

-Fais-moi un striptease ma p’tit Skye.

Ah bah fallait pas me dire ça aussi. Moi et mon esprit pervers, ça peut aller très loin. J’aurai même pu mettre une musique histoire de pimenter le tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mar 7 Fév - 0:36
On est sorties en trombe du casino, j'ai même pas compris comment mes pieds m'ont porté jusque là, traînée par Kelya... Au début je reconnaissais que dalle en plus. Et puis, après, je m'y suis un peu retrouvée... C'est marrant, c'est le même quartier ou je suis sensée déménager. J'ai pas eu le temps de passer encore, encore moins de bouger mes affaires, mais bon, pour ce que j'avais...

On rentre, et elle referme la porte derrière nous. Le bruit de verrou cause un déclic dans mon crâne... Je suis chez elle. On est seules, toutes les deux, et on a passé la soirée à se chauffer... On va vraiment le faire...? Toutes les deux...? Réaliser ça me rend écarlate à nouveau, et je réalise que l'alcool commence à retomber... Je comprends maintenant comment ça fonctionne : j'aurais bien besoin de quelque chose pour remonter. Kelya me prend dans ses bras et m'amène jusqu'à sa cuisine. C'est plutôt sympa chez elle... Elle me pose sur le plan de travail et m'embrasse à pleine bouche! Je referme les jambes autour d'elle. J'ai encore un peu de mal à réaliser que je suis ici... Elle s'éloigne pour prendre deux bières dans le frigo et m'en propose une. Parfait... Juste au moment ou je sentais que j'en avais besoin!

- Merci... T'es bien installée ici, c'est grand... Tu vis toute seule ou j'dois m'attendre à voir débarquer un copain en colère...?

J'avais dit ca pour plaisanter, avant de me rendre compte que je savais absolument pas si elle était seule... Où même si j'étais un trophée de plus à son tableau de chasse! Elle décapsule les bières avec son briquet. Elle le range toujours dans son soutif... Je repense à toutes les fois, même avant ce soir, ou quand on se croisait, je remarquais à chaque fois son chemisier toujours un peu trop ample et qui laissait voir son soutif entre les boutons... Du coup, elle me grille complètement en train de mater, ses yeux dans les miens, quand je les relève.

-Nous voilà enfin QUE toutes les deux… « Tout ce que je veux », hein ?
- Chose promise...

Je secoue les pieds dans le vide, assise sur le plan de travail. Je suis sûre qu'elle va trouver quelque chose... Elle tire lentement une taffe sur sa clope en me regardant... Mi amusée, mi autre chose que j'ai du mal à définir. Maintenant qu'on est seules, le risque d'être vues est parti, mais quelque chose d'autre l'a remplacé, une atmosphère différente, plus... Douce. J'ai l'impression de découvrir quelque chose à chaque minute qui passe avec elle.

-Fais-moi un striptease ma p’tit Skye.

... Ça, pour découvrir des trucs... Je retrouve instantanément ma teinte rouge préférée, et je vide la moitié de la bouteille en prenant l'air décontracté, ce qui n'a pas la moindre chance de fonctionner. Elle... Est sérieuse? Je sais pas faire ça, moi...! Et puis c'est super gênant, sans musique ni rien...

- Haha... Euh, t'es sérieuse...? Y'a personne qui peut nous voir, au moins...?

Un coup d’œil vers les fenêtres. Je vais vraiment faire ça...? On dirait que oui... Pourquoi j'ai tellement envie de lui faire plaisir? Je saute par terre, me tape sur les fesses pour virer la saleté que j'aurais pu me mettre, assise sur le plan de travail.

- Déjà, j'fais pas ça ici... C'est où, ton salon?

Je commence à prendre confiance... Si je réussis mon coup, j'peux l'exciter à mort et j'adore cette idée. Je lui prend la main et cette fois, c'est moi qui la tire dans le couloir. Je déboule rapidement sur la pièce centrale... Un canapé-lit, une table basse, une télé. Un tapis bleu au sol, un truc basique, mais à poils longs. Parfait pour les pieds nus... Je me mettrai là-dessus. Je la pousse sur le canapé en riant, je bois une autre gorgée et je pose la bouteille, à côté de la télécommande. Je mets un truc au pif, pour avoir du son surtout... Et de la lumière derrière moi, vu qu'on a pas allumé ici.

Les jambes écartées, debout sur le tapis, je la regarde. Heureusement que je suis encore un peu bourrée... Je crois? Je me mordille les lèvres, penche doucement la tête de gauche à droite, un rythme dans la tête. Mes mains remontent de mon pantalon à mes hanches, se croisent sur mes seins, puis passent derrière ma tête; mon t-shirt laisse voir mon nombril dans cette position... Je me déhanche un peu - me tortiller, ça serait plus le mot, j'ai pas grand-chose d'une danseuse...

Mes mains redescendent alors que j'avance vers Kelya, en mimant les déhanchés des miss et des mannequins. Je prends sa main pour détacher le bouton de mon jean... Puis, je place ses doigts sur ma fermeture, et je recule, la faisant s'ouvrir. Je me retourne aussitôt, lui laissant vue sur le derrière de mon jean qui descend un peu, jusqu'à montrer le haut de ma culotte.

Cette fois, toujours en lui tournant le dos, je prends les deux côtés de mon tshirt, les bras croisés, jambes serrées. Je le retire par petits coups, en ondulant comme un serpent. Bientôt, je l'enlève complètement, mes longs cheveux noirs retombant sur mes épaules, mon soutif - noir, à dentelle, même pas assorti - offert à ses yeux... J'ai pas envie de me retourner tout de suite pour qu'elle me voit complètement rouge à me mordre les lèvres de trac, d'excitation, de gêne et d'envie, alors je lui tourne encore le dos un moment... Le temps de laisser tomber les bretelles du soutien-gorge.

Je me retourne... Mon jean est complètement ouvert, montrant parfaitement mon sous-vetement, et même un peu plus bas. De plus en plus gênée, je m'approche d'elle, mais surtout pour avoir moins l'impression d'être sur une scène... Je me penche devant elle, une main dans le dos... Et détache le soutif, qui tombe sur ses genoux, les bretelles déjà retirées. Mes seins sont loin d'être aussi beaux que les siens, mais au moins, elle les voit de près...

- Pour le reste, j'vais avoir besoin de tes mains...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mar 7 Fév - 21:01
Elle rougit ? Elle ne s’attendait pas à cette demande ? Elle devrait être habituée depuis le début de la soirée pourtant. Comme c’est mignon, cette file est trop chou. Je me mords la lèvre instinctivement, je veux toucher une nouvelle fois son corps. Je bois une grande gorgée de ma bière, elle essaye de paraitre sereine face à moi, mais ce petit jeu d’acteur n’est pas vraiment réussi. Sa bouteille à moitié terminée, elle prend enfin la parole.

- Haha... Euh, t'es sérieuse...? Y'a personne qui peut nous voir, au moins...?

-Fais pas ta timide voyons ~

Je lèche la bière qui imbibe mes lèvres, reprenant ma cigarette en bouche alors qu’elle daigne enfin à se lever. Le spectacle va commencer ?

- Déjà, j'fais pas ça ici... C'est où, ton salon?

Du regard, je lui montre la pièce qu’elle désire, la laissant m’y emmener par la main. Ma cigarette entre les lèvres, ma bière dans l’autre, me voilà propulsée sur le canapé, assise confortablement dessus, mes yeux ne veulent quitter la silhouette de la brunette qui allume la télé, laissant son corps apparaitre à la lumière de celle-ci. Continuant à siroter ma bière, j’observe chacun de ses gestes, mon sourire s’intensifiant à chacun d’eux. Pour une première, elle s’y prend pas trop mal, je participe quand elle le souhaite, mes yeux profitant de chaque petite parcelle de peau qui apparait au fur et à mesure. Mes mains veulent davantage toucher son corps qui se découvre devant moi. Retourne toi Skye, ne te cache pas, je meurs d’impatience de te regarder. Mes yeux se plantent dans les siens lorsqu’elle me refait face, ils ne les quittent pas malgré la distance qui se raccourcie entre nos deux corps. Le tissu recouvrant ses seins tombe enfin, je ne peux empêcher mon regard de se baisser en direction de ces deux-là.

- Pour le reste, j'vais avoir besoin de tes mains...

Un petit rire s’échappe d’entre mes lèvres. Sacrée perverse Skye. Je pose ma bière au sol, tirant une dernière fois sur ma clope avant de la jeter à l’intérieur de la bouteille. Je ne gâche jamais une bière, mais là, j’ai beaucoup mieux en face de moi. Je recrache la fumée, attrapant la ceinture du jean de ma camarade, pour le descendre jusqu’à ses chevilles. Je me lève brusquement, volant rapidement un baiser à Skye avant d’inverser les rôles. La voilà maintenant assise sur le canapé, je viens m’assoir à califourchon sur ses cuisses, enlevant mon haut mais gardant mon soutif, je viens lui chuchoter d’une voix suave.

-Enlève mon soutif, Skye…

J’embrasse doucement sa joue, descendant mes lèvres sur son cou, entreprenant un suçon en laissant ma main caresser son corps découvert. La marque rouge terminée, je retourne m’occuper de ses lèvres, les embrassant avec passion, je plaque sauvagement le corps de la brunette, dos sur le canapé, je me retrouve sur son corps allongé. Mon doigt vient s’amuser à faire le contour de l’extrémité de son sein alors que mon regard est braqué dans le sien.

-Dis-moi Skye, qu’est-ce que tu veux ?

L’excitation est au rendez-vous. C’est clair, j’ai carrément envie d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mer 8 Fév - 2:05
Elle pose sa bière, éteint sa cigarette. Ca y est, elle va enfin... Ses mains me frôlent, elle attrape mon jean pour le descendre jusqu'à mes pieds. Je pensais que j'aurais envie de cacher mon corps, mais... En ce moment, j'ai juste envie de le lui offrir tout entier. Elle change de place avec moi, me fait m'assoir sur le canapé, les chevilles coincées dans mon jean. Elle enjambe mes cuisses, et retire son haut... La vache, elle a vraiment des plus beaux seins que moi. Je suis à la fois jalouse et envieuse... Et super excitée. Surtout quand elle se penche sur moi pour me dire quelques mots, tout bas, dans la pénombre du salon éclairé par la télé...

-Enlève mon soutif, Skye…

Ca... Elle ne va pas me le demander deux fois... J'ai envie de la voir depuis des heures. Je me redresse pour passer mes bras dans son dos, et elle commence à m'embrasser. Ma joue, mon cou... Je dégrafe son soutien-gorge. Je suis tellement pressée, j'ai envie de le lui arracher. Je sens une douleur... Agréable, dans mon cou. Elle me fait un suçon...! Le premier truc auquel je pense, c'est la réaction des gens demain en cours... Le deuxième truc, c'est que maintenant que son soutif est détaché je peux le balancer. Je sens ses mains toutes proches de mes seins alors qu'elle revient m'embrasser, je pose les miennes au même endroit...
Je suis étalée sur le canapé maintenant, elle au-dessus de moi. Elle me retient par une épaule. Son doigt vient jouer sur ma poitrine, elle me regarde dans les yeux...

-Dis-moi Skye, qu’est-ce que tu veux ?

- J'en sais rien...

Oh, si, je sais... Mais j'oserai jamais lui demander un truc pareil. Je jette un oeil entre nos deux corps. J'ai encore trop de fringues à mon goût... Je baisse la tête pour cacher ma gêne, et j'en profite pour embrasser le dessus de sa poitrine. Ma main se referme dessus. Elle est brûlante... J'ai tellement envie d'elle. Qu'elle me retire mon dernier vêtement... Qu'elle me donne sa langue.

- Tu pourrais commencer par me débarrasser de ça...?

Je lève mes jambes entre les siennes, pour montrer mon jean qui m'enserre encore les chevilles. Et en profiter pour appuyer là où elle, elle a encore des fringues...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 9 Fév - 0:31
Nous voilà toutes les deux le haut du corps complétement nu et pour elle, en prime, il lui reste seulement sa culotte ainsi que son pantalon baissé à ses chevilles. Veux-tu que je t’enlève ton dernier vêtement Skye ? Que je te fasse jouir ?

- J'en sais rien...

Pourquoi me mens-tu Skye ? Il suffit de demander tu sais ? Quels risques prendrais-tu en me demandant ? Tu n’as jamais eu peur de moi, alors de quoi as-tu peur maintenant ? D’être gênée ? Trop embarrassant  à ton goût ? Je ne peux m’empêcher d’esquisser un petit rire alors que je sens ses lèvres se poser sur le haut de mes seins et sa main se refermer sur l’un d’eux.

- Tu pourrais commencer par me débarrasser de ça...?

Je me mords la lèvre, sentant sa jambe appuyer entre les miennes. D’un geste vif, je retire le tissu entravant le mouvement de ses jambes, le balançant sur le sol. Tu vas pouvoir les écarter à présent. J’embrasse le haut de son corps, traçant un chemin partant de son cou, à la délimitation de sa culotte. Mes lèvres savourent chaque petite parcelle de peau à embrasser. Arrivée au tissu, je relève la tête, un sourire plus que coquin aux lèvres, plongeant mes yeux dans ceux de Skye, mes mains agrippent le dernier vêtement encombrant son corps. Je le fais glisser lentement, caressant ses cuisses du bout des doigts, jusqu’à l’enlever entièrement et le jeter lui aussi au sol.

-N’est-ce pas ce que tu attendais, Skye ?



-Qu’est-ce que tu veux maintenant ?

Je mets à ricaner, amusée de la situation actuelle et de mon envie certaine de vouloir coucher avec cette jeune étudiante que je détestais tant.

-Moi, ce que je veux que tu fasses c’est…gémir, en prononçant…mon nom.


Je sens l’excitation monter d’un cran de mon côté, qu’en est-il du sien ? Vu comment elle est trempée, je ne peux qu’en déduire que le plaisir est là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Jeu 9 Fév - 12:59
Elle me retire mon pantalon. J'ai l'impression d'être complètement vulnérable... Non, plutôt, d'être complètement à elle. Elle commence à m'embrasser, tout le long du corps, depuis le cou. La sensation de ses lèvres sur ma peau... J'ai jamais connu quelque chose comme ça. Leur douceur, leur pression, son souffle chaud à chaque fois, le bruit du baiser... Elle arrive en bas, et relève la tête. Chaque fois que nos yeux se croisent, j'ai l'impression qu'on vient à peine de commencer.

Elle tire dessus... J'avais tort quand je me pensais vulnérable; sentir le dernier bout de tissu glisser contre mes jambes, c'est vraiment une sensation... unique. Surtout quand c'est quelqu'un d'autre qui le retire... Elle jette ma culotte sur mon jean, à côté.

-N’est-ce pas ce que tu attendais, Skye ?



-Qu’est-ce que tu veux maintenant ?

Sa voix est douce et enjôleuse, je sais bien qu'elle le fait exprès... D'ailleurs, elle ricane juste après.

-Moi, ce que je veux que tu fasses c’est…gémir, en prononçant…mon nom.

J'essaye de répondre, mais elle fait tourner ses doigts sur mon clitoris, et m'arrache un couinement de plaisir.

-Kelya... Continue...

Je passe mes bras dans son cou, rapproche sa tête de la mienne, et je laisse mon corps décider du reste.



Cette fois, c'est elle la première de la classe... J'ai appris quelques trucs, aujourd'hui. La musique couvre difficilement nos respirations, et encore moins mes gémissements; mais j'aime beaucoup cet appart...

-Toi aussi, tu as l'air d'apprécier...

Sans m'arrêter, je plonge la tête dans son cou, et le mordille. Je ne serais pas la seule à avoir une marque en cours demain...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 177
Date d'inscription : 30/08/2016
Age : 23
Localisation : En train de te suivre
Sam 18 Fév - 1:29



TU CONNAIS LES REGLES ? BORDEL !

Mutation: Vision nocturne

Quand Jiza' s'incruste feat mes colocs'


Putain de journée de merde. J'ai encore sécher les cours pour trouver un moyen de faire sortir Kaël. Je pense qu'il ne faudrait pas passer par la grande porte, mais risquer la vie par la plus petite ?
Ha ça me donne mal à la tête !
Heureusement qu je peut rentrer chez moi tranquillement, et dans le calme...
J'insère mes clés et je les fait tourner dans la serrure.
Mon nez se plisse d'agacement lorsque j'entends de la musique s'échapper, alors j'entre ans faire de trop de bruit quand quelque chose me fait tourner les yeux vers le salon. Des habits, éparpillés.
Bordel ! c'est quoi ce foutu bordel ?! c'est Kelya ? et c'est qui la personne avec elle ?! Bordel !
Mais merde elle peut pas faire ça dans sa chambre ? sérieux ?!
La porte fermée je reste comme ça, planter la comme une conne, bouillonnant de rage ! On laisse pas les bouteilles au sol ! ça tâche merde !
Je hurle sur elle, je me fou totalement que ça l'interrompe !

- KELYA ! BORDEL !

Je plante sauvagement ma dague sur la table de la cuisine.

- Tu sais pas que lorsque l'on est en coloc' y a des règles à respecter ?! Déjà que avec cette foutue erreur tu arrive comme ça mais en plus là ! Avec ta bière tu risque de tâcher le sol ! La bière sèche ça tâche tout ! Ou en tout cas ça sent ! Et préviens merde ! Je sais pas tout fou n'importe quoi sur la porte pour prévenir ! ET bon sang ! fais ça dans ta chambre !

Je la fusille du regard, les jointure des mains blanches. Je suis de mauvais humeur et cela n'arrange rien alors que c'est insignifiant mais comprenez moi, je suis solitaire et c'est ma première coloc' qui de plus est involontaires. Et qu'elle fasse ça dans sa chambre bordel !

© REIRA DE LIBRE GRAPH

_________________
remerciement (par ce que je suis sympa):

Merci Kaka !  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Lun 20 Fév - 23:49
Je l’entends gémir, me demandant de continuer, ses bras prenant place derrière ma nuque. Nos lèvres sont si proches alors que je sens son corps réclamer mes doigts.

-Toi aussi, tu as l'air d'apprécier...

Elle me marque, comme je l’ai fait auparavant. Un léger rire m’échappe. Dois-je conclure que je t’appartiens Skye ? Je la laisse terminer avant de la plaquer dos sur le canapé, d’un geste rapide. Je n’appartiens à personne, tout le monde est destiné à disparaitre un jour ou l’autre.

-Tu vas jouir.

Ma langue commence à peine à se poser qu’une nouvelle voix fait son apparition dans la pièce.

- KELYA ! BORDEL !

Sérieusement ? Jiz’ ? Je relève la tête, lentement, enlevant mes doigts à la même vitesse. Un bruit sec retenti, j’aperçois avec la lumière de la télé, quelque chose qui ressemble à…une arme blanche ?! WTF ?! Qu’est-ce qu’elle fait avec un truc pareil ?! Je crois que je suis encore torchée. Je pose mes pieds au sol, remettant short et culotte, posant mon haut sur le corps entièrement nu de Skye. Je ne suis pas une pute au point de la laisser entièrement à découverte devant ma coloc’ ! Je finis par allumer la lumière, prête pour l’engueulade qui va démarrer.

- Tu sais pas que lorsque l'on est en coloc' y a des règles à respecter ?! Déjà que avec cette foutue erreur tu arrive comme ça mais en plus là ! Avec ta bière tu risque de tâcher le sol ! La bière sèche ça tâche tout ! Ou en tout cas ça sent ! Et préviens merde ! Je sais pas tout fou n'importe quoi sur la porte pour prévenir ! ET bon sang ! fais ça dans ta chambre !

Elle me fusille du regard, elle n’est vraiment pas de bonne humeur. Je supporte son regard un moment avant de lâcher un énorme soupire. Sans dec’, elle est maniaque ?! J’attrape la dague plantée dans la table près de moi. Je ne suis pas si bourrée que ça, c’est bien une arme blanche que j’ai entre les mains. J’aime ce genre d’arme, ça ressemble au couteau, c’est petit, pratique et ça coupe bien. Je la fais tournoyer dans ma main avant de stopper la rotation brutalement, mon regard fixant celui de Jizara.

-T’es jamais là le soir, qui aurait cru que tu débarquerais à une heure pareille… En plus je peux pas te prévenir, je te vois jamais bordel ! Pourquoi tu sors tous les putains de soir ?!

Je soupire une nouvelle fois avant de reprendre, blasée.

-S’il y a des tâches, je nettoierais, c’est pas un problème. J’vois pas pourquoi tu viens me prendre la tête avec ça… T’as passé une salle journée ou quoi ? Et puis si c’est le cas, passe pas tes nerfs sur moi. Après tout, c’est autant mon appart que le tien maintenant… Si tu veux baiser avec quelqu’un sur le canap’, j’te dirais rien.

Je sais même pas pourquoi je me prends la tête avec Jiz’. Franchement, il est 4h du mat’ passé, j’ai pas que ça à faire. C’est sûrement l’alcool qui me rend autant susceptible. Je fais craquer ma nuque avant de faire les présentations, toujours autant blasée.

-Skye, ma coloc’ Jizara ; Jiz’, Skye la grande gueule.

Un sourire forcée vers ma coloc’ qui vient de stopper ma partie de jambes en l’air, je vais chercher ma bière vide, embrassant Skye au passage -qui ne doit pas comprendre ce qu’il se passe, d’ailleurs-, puis je balance la dague exactement à l’endroit où elle était plantée précédemment. Ce genre d’arme, je connais et je maitrise après tout. Je pars direction la cuisine, posant ma bouteille avec les autres verres usagés, m’en resservant une autre au passage et m’allumant une clope par la suite. Je dois me détendre. J’aurai bien tenté une blague de cul pour ma coloc’, mais vu son humeur, elle m’aurait sûrement tartée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mar 21 Fév - 1:48
J'admire la marque dans son cou. Ça me fait quelque chose de laisser une trace sur son corps...  Mais maintenant, j'ai envie de plus, de bien plus. C'est décidé... Je la laisse aller jusqu'au bout. Elle me plaque contre le canapé.

-Tu vas jouir.



- KELYA ! BORDEL !

Merde... C'est qui, ça? Une voix de fille? Mes jambes tremblent encore quand Kelya se retire, j'ai à peine le temps de me redresser, assise dans la pénombre, cachée par ma "partenaire".  La fille qui est entrée, je la vois à peine, habillée tout en noir... Mais son arme, je la vois. Plantée devant nous... Bordel, c'est quoi, cette histoire...? C'est sa copine? Sa coloc? Il faudrait être dingue pour habiter avec une de ces deux là...
Kelya remonte ses vêtements et cache mon corps sous son haut. Je le garde devant moi, dans la position la plus gênante et honteuse de ma vie... Au moins.
Kelya allume la lumière... Je vois enfin notre interlocutrice. Elle est plus petite que moi, elle a les cheveux noirs et une queue de cheval. Et surtout, des yeux d'un bleu aussi glacial que le jaune des miens est électrique.

- Tu sais pas que lorsque l'on est en coloc' y a des règles à respecter ?! Déjà que avec cette foutue erreur tu arrive comme ça mais en plus là ! Avec ta bière tu risque de tâcher le sol ! La bière sèche ça tâche tout ! Ou en tout cas ça sent ! Et préviens merde ! Je sais pas tout fou n'importe quoi sur la porte pour prévenir ! ET bon sang ! fais ça dans ta chambre !

C'était bien ça,, c'est sa coloc... Et apparemment, c'est pas non plus le grand amour. Kelya a l'air saoulée - sans compter le fait qu'elle est encore seins nus, elle - et ramasse la dague plantée dans la table.

-T’es jamais là le soir, qui aurait cru que tu débarquerais à une heure pareille… En plus je peux pas te prévenir, je te vois jamais bordel ! Pourquoi tu sors tous les putains de soir ?! S’il y a des tâches, je nettoierais, c’est pas un problème. J’vois pas pourquoi tu viens me prendre la tête avec ça… T’as passé une salle journée ou quoi ? Et puis si c’est le cas, passe pas tes nerfs sur moi. Après tout, c’est autant mon appart que le tien maintenant… Si tu veux baiser avec quelqu’un sur le canap’, j’te dirais rien.

C'est pas du tout, mais alors pas du tout comme ça que je voyais ma première fois avec une fille. On dirait que je suis juste un objet d'engueulade. J'aimerais disparaître... Dommage qu'on ne puisse pas changer sa mutation, hein...

-Skye, ma coloc’ Jizara ; Jiz’, Skye la grande gueule.

Qu'est-ce que je fais ici, je me sens trop mal... Je suis sensée dire quelque chose, moi? Jizara... J'ai déjà dû la voir, à l'Académie... Mais bon, j'ai aucun ami, alors les noms... Enfin, elle, je m'en rappellerai, pour le coup.
Kelya passe à côté de moi et m'embrasse. D'un coup, je me sens un peu plus rassurée. Elle n'a pas instantanément tiré un trait sur moi avec cette histoire, au moins. Elle re-plante la dague dans la table, et pars vers la cuisine, me laissant seule dans la pièce avec Jizara, emmenant sa bouteille vide.
Je profite du court moment où sa coloc' la regarde partir pour enfiler le haut; comme Kelya est un peu plus grande que moi, ça cache... A peu près... Ouais, bon, ça cache pas grand chose et je sortirai pas dans la rue comme ça mais c'est déjà ça, quoi.

-Heu... Salut, Jizara. Désolée pour le désordre...

Je lui bredouille ça avant de me faufiler à côté pour rejoindre Kelya dans la cuisine. Une bière, une clope... Je dirais pas non moi non plus, tiens... Je l'interroge du regard sur la situation, et je me tiens juste à côté d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 177
Date d'inscription : 30/08/2016
Age : 23
Localisation : En train de te suivre
Mer 22 Fév - 6:40



TU CONNAIS LES REGLES ? BORDEL !

Mutation: Vision nocturne

Quand Jiza' s'incruste feat mes colocs'


ELLE
A
TOUCHEE
A
MA
DAGUE.
MA DAGUE BORDEL.
Je ne pouvais pas passer une pire journée.

- T’es jamais là le soir, qui aurait cru que tu débarquerais à une heure pareille… En plus je peux pas te prévenir, je te vois jamais bordel ! Pourquoi tu sors tous les putains de soir ?! S’il y a des tâches, je nettoierais, c’est pas un problème. J’vois pas pourquoi tu viens me prendre la tête avec ça… T’as passé une salle journée ou quoi ? Et puis si c’est le cas, passe pas tes nerfs sur moi. Après tout, c’est autant mon appart que le tien maintenant… Si tu veux baiser avec quelqu’un sur le canap’, j’te dirais rien.

Elle n'a pas besoin de savoir. Quoi que... j'en ricane d'avance

- Skye, ma coloc’ Jizara ; Jiz’, Skye la grande gueule.

Je lui fit à peine un hôchement de tête avant de prendre la parole.

- Hé bien déjà de 1 : tu ne touche plus jamais à ma dague si tu veux pas crever ok ?

Je me masse l'arrête de mon nez avant de reprendre avec un sourire carnassier presque effrayant.

- De 2 : J'aurais préféré de ne pas t'en parler mais si tu insiste. Je fais des boulots illicites. En fait je monte ma boîte en ce moment même et la je suis en plein sur une affaire pour faire sortir mon client de ces murs et lui servirent de guide à l'extérieur . Mais je ne fais pas que ça, j'accepte des contrats de vols, de tueur à gage, et autres activités illégales.
Maintenant si toi et ta copine vous en parlez vous risquez d'avoir de sérieux problème ok ?


A présent, je repris ma dague sans me soucier des deux autres et je fermais la porte derrière moi. Maintenant que j'ai fais ma pub je peu aller me coucher.
Je me changeais pour me mettre en pyjama et m'affaler sur mon lit.

© REIRA DE LIBRE GRAPH

_________________
remerciement (par ce que je suis sympa):

Merci Kaka !  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mer 22 Fév - 22:19
Je sirote ma bière, tranquille dans la cuisine, espérant que cette soirée se termine sans plus d’accrochage. Pourquoi il a fallu que Jizara rentre maintenant ? Je soupire, tirant une longue bouffée de nicotine, la recrachant lentement, essayant de me détendre comme je peux. Skye prend place près de moi et son regard indique clairement ce qu’elle désire. J’esquisse un petit rire avant de lui décapsuler une bière et de caler ma clope fraichement entamée entre ses lèvres si exquises à embrasser. Je m'en rallume une nouvelle, observant Jizara du coin de l’œil qui se prépare pour un récital.

- Hé bien déjà de 1 : tu ne touche plus jamais à ma dague si tu veux pas crever ok ?

Une menace ?! Mais WTF ?! C’est quoi cette fin de soirée bordel ?! Elle a pété un boulon, ma parole ! Juste parce que j’ai osé toucher sa dague ? C’est un délire ! Elle est maniaque à ce point ?! Son visage est terrifiant, je ne flanche pas, je n’ai pas peur d’elle, je m’en méfie mais j’ai connu pire dans ma vie, son expression ne m’impressionne pas.

- De 2 : J'aurais préféré de ne pas t'en parler mais si tu insiste.

Non mais j’ai pas insisté. Si elle ne veut pas m’en parler aujourd’hui, elle ne le fait pas, c’est tout. Qu’on me foute la paix bordel.

-Je fais des boulots illicites. En fait je monte ma boîte en ce moment même et la je suis en plein sur une affaire pour faire sortir mon client de ces murs et lui servirent de guide à l'extérieur . Mais je ne fais pas que ça, j'accepte des contrats de vols, de tueur à gage, et autres activités illégales.
Maintenant si toi et ta copine vous en parlez vous risquez d'avoir de sérieux problème ok ?

Je plisse les yeux instinctivement. Est-ce l’alcool qui me joue des tours ? Non, elle vient de me balancer un truc énorme ! Mais avec qui je vis en colocation bordel ?! Une tueuse à gage ? Une étudiante ? Un mélange des deux ? Et elle me remenace après tout ça ?! Je dois être en train de rêver, c’est pas possible… D’où quelqu’un vient me menacer ?! Mais elle est complétement inconsciente ! Elle doit certainement être hyper confiante de ses capacités pour me menacer alors qu’elle sait très bien que je suis une mutante et qu’elle ignore totalement mon gène. Tu devrais être plus prudente Jiz’. Elle finit par se casser dans sa chambre. Elle est vraiment bizarre cette fille mais allez savoir pourquoi, je ne peux m’empêcher de l’apprécier un minimum, sauf ce soir, où elle m’a sacrément cassé les couilles. En plus, elle devrait se douter que Skye n'est pas ma copine avec tous les gens que je ramène le soir... Ah mais j'oubliais...ELLE NE RENTRE JAMAIS LE SOIR !! Le canapé est depuis longtemps baptisé. Je lève ma bière au ciel.

-Bonne nuit Jiz’ et à la tienne !

Sans dec’, avec qu’elle tarée je vis ? Je me mets à rire avant de reprendre une gorgée pétillante.

-Bon bah, je t’avoue que je n’imaginais pas une telle tournure pour la soirée…

Je me frotte l’arrière de la tête. Après ce que vient de m’avouer Jizara, je crois savoir ce qui se cache dans sa chambre et pourquoi elle m’a formellement interdit d’y entrer. De toute façon, je compte bien y pénétrer un jour ou l’autre, la curiosité aura raison de moi. Mes yeux reviennent scruter ceux de Skye.

-On reprend où en était ? Ou…trop fatiguée ?

Un sourire provocateur aux lèvres, j’évacue la fumée qui pollue mes poumons avant de reprendre.

-A moins que tu préfères saluer ma coloc’ comme il se doit ?

Le cul ou chercher la merde ? Ou les deux ? C’est bien les deux aussi, même si je meurs d’envie de l’entendre à nouveau gémir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Jeu 23 Fév - 1:38
Kelya m'atrappe une bière et me passe la clope qu'elle était en train de fumer. Le temps de la remercier, sa coloc' était déjà dans la place...

- Hé bien déjà de 1 : tu ne touche plus jamais à ma dague si tu veux pas crever ok ? De 2 : J'aurais préféré de ne pas t'en parler mais si tu insiste. Je fais des boulots illicites. En fait je monte ma boîte en ce moment même et la je suis en plein sur une affaire pour faire sortir mon client de ces murs et lui servirent de guide à l'extérieur . Mais je ne fais pas que ça, j'accepte des contrats de vols, de tueur à gage, et autres activités illégales.
Maintenant si toi et ta copine vous en parlez vous risquez d'avoir de sérieux problème ok ?


Wow... C'est quoi, cette fille...? Pourquoi Kelya vit avec une ... tueuse à gage? Je regarde la bouteille un moment. C'est quand même pas à ce point si...? Je laisse couler, les annonces devenant de plus en plus énormes... Dans quoi je me retrouve embarquée...? C'est un appartement de mafieux...
Attends, ma copine...? C'est pas ma copine ! Enfin, bon, ce soir, c'est comme si...
Elle part en trombe vers sa chambre. Kelya la salue après coup, apparemment sous le choc aussi.

-Bonne nuit Jiz’ et à la tienne !

On boit toute les deux, après un petit silence qui suit le départ de Jizara. Elle se frotte l'arrière de la tête, gênée apparemment.

-Bon bah, je t’avoue que je n’imaginais pas une telle tournure pour la soirée… On reprend où en était ? Ou…trop fatiguée ?

Elle me sourit un moment, comme elle le fait souvent avant de recracher la fumée. Cest marrant, jusque là je n'avais jamais fait attention, mais avec un caractère aussi fort, elle a toute une palette d'expressions qui la façonnent... Je me rends compte que je suis en train de la regarder droit dans les yeux, et je toussote pour m'esquiver. Reprendre ou on en était...? On pourrait même reprendre un peu après...

-A moins que tu préfères saluer ma coloc’ comme il se doit ?

-Ah, euh... Je suis pas sûre que ça soit une bonne idée... Je voudrais pas que sa dague me touche par erreur. Elle est bizarre, ta coloc...



-Et puis, si on reprend ou on en était, c'est elle qui risque de revenir nous saluer...

Et il y a une autre pièce que j'ai pas vu dans cet appart, à part la chambre de Jizara...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Sam 25 Fév - 18:36
-Ah, euh... Je suis pas sûre que ça soit une bonne idée... Je voudrais pas que sa dague me touche par erreur. Elle est bizarre, ta coloc...

C’est vrai qu’elle est louche… Après, mettrait-elle vraiment ses menaces à exécution ? Je ne sais pas. Et puis, pourquoi m’a-t-elle balancé tout ça ? On se connait à peine au final… A peine plongée dans mes pensées que je sens la douceur des lèvres de la jeune étudiante se poser sur ma poitrine. Elle ne perd pas le nord. Je pensais que la révélation de Jiz’ mettrait un sacré froid à l’ambiance torride, mais la voilà repartie. Ses gestes font apparaitre un sourire sur mon visage, mes mains viennent tripoter ses fesses.

-Et puis, si on reprend ou on en était, c'est elle qui risque de revenir nous saluer...

C’est vrai… Bon, je n’ai pas tellement l’envie de mourir ce soir. J’attrape les cuisses de la brunette, décollant ses pieds du sol pour la porter jusqu’à ma chambre. Puisqu’on ne peut rien faire sur le canapé sans l’autorisation de Jiz’, allons dans la chambre comme elle l’a si bien suggéré. J’allonge celle dont mon corps désire sur le lit, enlevant le tissu couvrant le haut de son corps, enlevant par la suite celui qui couvre mon bas.

-Cette fois, je vais te faire jouir comme il se doit…

Je l’embrasse à de nombreuses reprises sur les lèvres avant de m’aventurer plus bas. C’est partie pour un nouveau round.

****
Waw, mes yeux ont du mal à s’ouvrir. J’immerge au bout d’un sacré moment, mon sommeil perturbé par les quelques rayons de soleil traversant les petites ouvertures des volets. Etrangement, ma tête ne me fait pas mal malgré l’alcool ingurgité la veille. Mes yeux se posent sur la silhouette entourée par mes bras et qui réchauffe mon corps. Dire que je ne peux pas la saquer et qu’elle est actuellement dans mon lit… Bon dieu, la terre ne tourne pas rond ! Je m’extirpe lentement et sans bruit du lit, enfilant une culotte pour aller dans la cuisine.

La lumière du jour éclaire la pièce entière et vient d’assassiner mes yeux. Putain de jour de merde ?! Et quelle heure il est ? Je jette un œil sur la pendule au-dessus de la porte : 14h30. Tant pis pour les cours, je rattraperai mon retard ce weekend. J’étire mon corps, sentant de nombreuses courbatures le parsemer. Qu’est-ce qui m’a pris de coucher avec cette fille ? Je soupire. Sacrée soirée quand même ! Je mets à rire avant de me griller une cigarette. Ouai, c’est mon p’tit dej’, et en plus de la clope, un p’tit café qui date de la veille. La flemme d’en préparer un nouveau maintenant. Je m’accoude sur le plan de travail, remettant mes cheveux en place. Comment la brunette va réagir au réveil, complétement sobre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Dim 26 Fév - 1:28
Elle me soulève d'un coup, je m'accroche à elle. La vache... Elle a des putains de bras...! Je serre les jambes autour de sa taille, nue sous le haut qu'elle m'a prêté. En vrai, j'adore ça. Elle me dépose dans son lit, je découvre sa chambre, quelques secondes - le temps qu'elle me retire mon vêtement... Et qu'elle retire le sien. Elle me murmure quelques mots, avant d'embrasser mes lèvres, puis... De promener celles-ci plus bas.

****

C'est quoi, ce truc qui me vrille le cerveau...? Trop de lumière... J'ai du mal à ouvrir les yeux. J'ai froid aux fesses. Je tire la couverture sur moi, avant de me rendre compte... Je suis nue...? Mon coeur s'arrête une seconde; je réalise que ce n'est pas mon lit. Pas ma chambre.
Kelya...! Je suis chez Kelya... On a... !!
Je me retourne. Elle n'est pas là. Pas dans le lit, en tout cas. Elle s'est pas barrée, on est chez elle... Elle va pas me laisser là? Attends... Et pourquoi elle ferait pas ça? Elle me déteste... JE la déteste.
Je la déteste...? Je secoue la tête. Il s'est passé quoi pour qu'on en arrive là...? Je cherche mes vêtements... Rien du tout. Ils doivent encore être... Oui, je me souviens. Le salon. Le strip-tease... Oh mon dieu, j'ai pas fait ça...?! Si jamais elle en parle...

Je me glisse hors du lit en entraînant tout le drap avec moi autour de la poitrine. Il me faut un truc, n'importe quoi... Tiens, voilà. Je prends un de ses T-shirts et je l'enfile, ça ira pour le moment. Mon portable...? Merde... Dans l'entrée aussi. Quelle heure il est...? Je finis par trouver un petit radio-réveil. 14h45...? On est pas Jeudi...? Putain, les cours... Bon, tant pis. Pas la première fois que je dors trop, à cause de cette foutue mutation...

Elle a un miroir...? Ah, voilà. La porte de l'armoire. La vache, on dirait que je sors de la savane... Et impossible de trouver une brosse. En même temps, vue sa touffe... Bon, je dois récupérer mes vêtements, mon sac, et... Et me barrer d'ici... Et ne plus jamais revenir dans cet appartement! Quand je pense que j'étais sensée voir mon nouvel appart hier soir...

Je me faufile dans le couloir. Pas envie de tomber sur sa coloc... Je marche sur la pointe des pieds devant sa porte. J'arrive dans l'entrée, en face de moi, le salon, mais je dois passer devant la cuisine... Il y a du bruit. Je respire un grand coup...

-...Salut, Kelya...

Inutile d'essayer de me barrer en douce, autant affronter la bête. Bon, j'aurais préféré avoir un pantalon... Je tiens son T-shirt vers le bas, en évitant soigneusement de la regarder dans les yeux.

-J'vais, euh... J'vais chercher mes affaires... J't'ai emprunté ça.

Merde, pourquoi ma tête se remplit de souvenirs de la veille pile maintenant...? C'était affreux... C'était terrible, c'était...

Oh, la vache, c'était génial.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mar 28 Fév - 23:52
Des pas se font entendre derrière moi. Elle a enfin décidé d’immerger ? Un sourire aux lèvres, j’attends patiemment sa venue dans la cuisine. Va-t-elle essayer de se barrer en douce ? Ou osera-t-elle me faire face ? Moi, je ne sais pas vraiment laquelle des options me tentent le plus.

-...Salut, Kelya...

Je la regarde du coin de l’œil, elle porte un de mes hauts, assez long pour recouvrir le haut de ses cuisses. Alors comme ça mademoiselle se sert dans ma garde-robe ? Et…elle est toute nue en dessous ! Je ne peux empêcher mon regard de scruter son corps à moitié dénudé. Bon dieu, hier, c’était quelque chose !

-J'vais, euh... J'vais chercher mes affaires... J't'ai emprunté ça.

Elle a tellement l’air perturbé…par moi ? Par ce qu’il s’est passé hier ? Parce que l’alcool n’est plus de la partie ? Je pose ma clope dans le cendar, le sourire toujours aux lèvres, je me rapproche lentement d’elle, collant mon front au sien.

-Tu peux rester comme ça si tu veux, c’est un plaisir pour les yeux…

Je lèche sensuellement ses lèvres, me redressant par la suite tout en gardant mon regard dans le sien.

-Fais pas ta timide gamine !

J’essaye de la mettre un peu plus à l’aise avec ce surnom qu’elle connait tant. Pourquoi ? Bonne question, je ne la porte pas spécialement dans mon cœur pourtant… Rah, je sais pas pourquoi je fais la gentille avec cette p’tite conne ! Je rigole un instant, retrouvant mon calme peu à peu, balançant d’un ton provocateur.

-Tu as couché avec plusieurs personnes du même sexe avant moi ?

Ma clope encore fumante vient retrouver sa place d’origine. Je tire longuement dessus, continuant dans ma lancé.

-En tout cas, t’étais assez bruyante hier soir…

J’aime provoquer cette fille, allez savoir pourquoi. Changeant de conversation avant que tout cela ne reparte en baston.

-Tu veux quoi pour le p’tit dej à part mon corps ?

Bon okay, j’ai pas fait dans la dentelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mer 1 Mar - 1:37
Elle pose sa cigarette avant de venir vers moi en souriant. Elle pose sa tête contre la mienne, je refrène un mouvement de recul. Oui, un instant, j'ai cru qu'elle allait me cogner, comme... D'habitude.

-Tu peux rester comme ça si tu veux, c’est un plaisir pour les yeux…

Elle a toujours ce tic de se lécher la lèvre inférieure. Je ne peux pas m'empêcher de le remarquer. Elle me regarde toujours dans les yeux, en fait, la situation n'a pas l'air si différente d'hier...
Vraiment? Je pensais... J'étais persuadée que j'allais me faire jeter dès qu'elle le pourrait. Je suis un peu perdue. Je fais quoi? Je reste lui parler? Je vais chercher mes affaires? Je sens son regard descendre, je tire le T-shirt contre mes cuisses.

-Fais pas ta timide gamine !

"Gamine". Donc, cette Kelya est bien celle de d'habitude. Celle avec qui je me bat pour la première place à l'Académie. Celle avec qui je me bat... Tout court. Mais aussi celle avec qui j'ai fait l'amour cette nuit... J'essaye d'assimiler tout ça, de comprendre à quoi ça rime, quand elle rigole et me lance sans prévenir :

-Tu as couché avec plusieurs personnes du même sexe avant moi ? En tout cas, t’étais assez bruyante hier soir…

-... J'vois pas de quoi tu parles... Et puis t'étais pas super discrète non plus, quand on... ...'fin, oublie.

J'aurais jamais dû commencer cette phrase. Piquée au vif par sa question, j'ai voulu jouer les fières et résultat, j'ai pas été foutue de la terminer... Pourtant en temps normal j'aurais fait ma grande gueule. Mais là... Dans cette situation, ça passe pas du tout pareil... Moi, plusieurs personnes? J'ai juste eu un ou deux petits amis il y a longtemps et c'était surtout par... Ennui? Facilité? Enfin, rien de... Rien de comparable à hier. On parle souvent d'alchimie dans les couples. J'imagine qu'une explosion, c'est aussi de l'alchimie. Elle reprend sa clope et me laisse un peu de répit.
Attends... J'ai vraiment pensé à "couple" en parlant de nous?

-Tu veux quoi pour le p’tit dej à part mon corps ?

-Euh... N'importe quoi... Si tu as un truc à boire, je suis partante. Du lait...?

Je regrette instantanément ma dernière demande. Elle qui tourne au café dès le matin, elle va sûrement se foutre de moi. J'ai pas envie de lui donner encore plus d'armes pour qu'elle me mette la misère pendant les cours... J'ai l'impression que ce que je devrais penser en ce moment, c'est un truc du genre, "putain, mais elle pense qu'à ça". Le truc, c'est que pour moi aussi c'est difficile de penser à autre chose. Je m'approche d'elle, utilisant le frigo comme prétexte, et pénètre son espace vital. Si on reste habillées comme ça, peut-être que...
Attends! Qu'est ce que je viens de dire? Je dois pas penser à ça. En plus on est sensées être en cours...!

-... Tu comptes aller à l'Académie aujourd'hui...?

Je sais pas pourquoi, des images de nos engueulades sur le campus me reviennent. Puis se mélangent à hier soir. Ennemies à l'école, amantes les rares fois où on se verrait dehors... C'est plus qu'improbable que je la croise très souvent, mais je sais pas pourquoi, cette idée m'excite terriblement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 2 Mar - 2:18
-Euh... N'importe quoi... Si tu as un truc à boire, je suis partante. Du lait...?

Elle semble terriblement gênée et troublée par l’aventure d’hier soir. Ça fait bizarre de la voir dans un état pareil, d’habitude ça part tout le temps en clash et ça fini généralement par les poings. Là on dirait une petite fille face à une adulte intimidante, c’est assez troublant. Et puis du lait au petit dej’… ça fait un moment que je ne tourne plus à ça. Enfin, soit, si c’est ce qu’elle désire. Je sors une tasse du placard, la brique du frigo puis d’un geste souple, je renverse le liquide blanchâtre dans le récipient.

-... Tu comptes aller à l'Académie aujourd'hui...?

A l’académie ? Euh…non, je n’ai pas la tête à étudier, ou en tout cas, pas les cours. Kelya, arrête avec ces pensées perverses ! Posant la tasse près d’elle, je lui dis, le sourire accroché aux lèvres.

-Ai-je vraiment l’air de vouloir y aller ?

Mes mains viennent pointer mon corps recouvert de seulement une culotte. J’ai pas du tout la tenue d’une étudiante décidée à aller en cours. Je suis dans le top 5 de l’académie mais bon, je peux bien prendre une journée de repos de temps en temps quand même ! Buvant une gorgée de café et tirant de nouveau sur ma clope, je ne peux empêcher mes yeux de scruter la brunette près de moi. A quoi pense-t-elle ? A ce qu’il s’est passé hier ? Qu’en pense-t-elle ? Je lâche un soupire, déposant lentement ma tasse ainsi que ma clope, je me rapproche de la jeune femme, planquant le bas de son dos au plan de travail, mes mains plaquées sur la surface.

-Ce qu’il s’est passé hier soir ne signifie rien. C’était bien, je dois l’avouer, mais mon regard sur toi ne change pas. Tu me tapes et me taperas toujours autant sur le système, microbe.

Après ces mots, mes lèvres se posent sensuellement sur les siennes. Je me redresse, remettant un peu de distance entre nous, pour prendre une bouffée de nicotine. Je ne veux pas qu’elle se fasse des films, pour moi, les relations amoureuses n’ont pas lieu d’être. Je ne m’accroche à personne, je suis comme ça.

-Si tu comptes aller en cours, tu peux prendre une douche ici. Tes affaires sont dans le salon si tu les cherches. Si tu ne veux pas y aller, tu peux rester squatter ici tant que tu me fais pas chier.

Elle peut rester ici, je m’en fous, de toute façon, j’ai pas grand-chose de prévu à part glander. Je bosserai mes cours ce soir donc il y a le temps. Elle pourrait m’aider pour les cours en plus, elle est numéro un de l’académie ! Un rire m’échappe après cette réflexion. Plutôt crever que de lui demander de l’aide.

-Si tu veux baiser, je suis également partante.

Jamais deux sans trois après tout. Bah ouai, hier il y a eu le canapé et le lit donc ça fait deux, non ? Et puis je n’ai pas dit que je n’aimais pas le cul, au contraire. Serais-je nymphomane ? Non, seulement, elle est sexy cette petite casse-couilles ! Et franchement, elle se débrouille bien au lit. On va dire que c'est ma façon de faire comprendre que je ne cherche rien de sérieux. Moi, une salope ? Peut-être ouai.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Lun 6 Mar - 2:53
-Ai-je vraiment l’air de vouloir y aller ?

Elle me sert un verre de lait avant de me répondre en souriant, en me donnant la tasse. Elle me montre qu'elle n'est pas vraiment en tenue pour... J'essayais d'éviter mais puisqu'on m'y invite, je laisse mes yeux parcourir un moment son corps à nouveau. J'aimerais être encore dans le lit... Avec elle. J'aimerais être encore hier...
Bon, c'est vrai qu'elle comme moi, surtout moi, sécher une ou deux journée ne changera pas grand-chose niveau notes, après tout... Je m'imagine déjà passer la journée, elle en culotte et moi en t-shirt, à traîner devant la télé, manette en main, sur ce canapé où on a commencé à se...

Elle soupire, laisse sa tasse et sa clope et vient m'enlacer, plaquant mes fesses contre le meuble, les bras de chaque côté. Elle me bloque comme si j'étais à elle. Pas que je m'en plaigne. Et puis...

-Ce qu’il s’est passé hier soir ne signifie rien. C’était bien, je dois l’avouer, mais mon regard sur toi ne change pas. Tu me tapes et me taperas toujours autant sur le système, microbe.

Elle plaque ses lèvres sur les miennes sans me laisser le choix ou le temps de digérer ce qu'elle vient de dire. Une simple provocation? Non, il y avait quelque chose de... douloureusement sérieux dans sa phrase. Elle se détache de moi pour aller fumer. Alors, c'est tout? Je fulmine. Pas de conséquences? Si tu voulais jouer les plans d'un soir, il fallait peut-être te renseigner avant... Il n'y a pas moyen que je te laisse t'en sortir comme ça.

Ma mutation se déclenche. Mon cerveau considère ça comme une situation dangereuse, j'imagine. C'est simplement la colère qui le fait fonctionner. Tout se passe au ralenti et j'ai tout le temps du monde pour analyser tout ce qui vient de se passer. Ses mouvements, sa clope qui repart de ses lèvres. Son déhanché orgueilleux et provocateur. Je ne sais pas ce que j'y ai vu d'autre. Elle n'a pas changé, c'est toujours cette sale peste opportuniste qui passe son temps à pourrir le mien à l'Académie. L'alcool m'a... Non, je n'ai aucune excuse. J'avais envie d'elle. Merde, le pire c'est que j'en ai encore envie. Je dois me calmer... Lentement, le temps reprend sa vitesse normale.

-Si tu comptes aller en cours, tu peux prendre une douche ici. Tes affaires sont dans le salon si tu les cherches. Si tu ne veux pas y aller, tu peux rester squatter ici tant que tu me fais pas chier. Si tu veux baiser, je suis également partante.

Et maintenant, elle veut se débarrasser de moi... Pas dans le sens, me faire partir. Mais juste faire comme si je n'étais rien de plus qu'un meuble dans son appartement. Oh, cours ou non, en tout cas ma grande, je vais certainement pas rester ici... Et encore moins refaire la même erreur! Espèce de sale petite...

-Ca ira, j'ai des trucs à faire de toutes façons... Je prends mes affaires et je me casse. Et puis, si je peux profiter d'une journée de cours sans personne pour se friter avec moi dans la cour de l'Académie...

Je m'impressionne. A peine 5% des saloperies que j'avais envie de lui lâcher sont sorties. C'est plutôt un bon score. Elle n'est même pas encore retournée que je suis déjà sortie de la cuisine... Après tout, vu l'heure, autant que je me grouille. Je dois toujours me rendre à mon nouvel appart et m'excuser de mon retard auprès de personnes que je n'ai encore jamais vues... Une fois dans le salon, je retire le T-shirt - trop large - de Kelya, et je me rhabille. Mes fringues sentent l'alcool et la clope, j'ai pas l'habitude. C'est... Pas désagréable, mais ça me rappelle Kelya, du coup.
Une fois rhabillée, je rouvre mon sac. Mon portable. L'adresse... Ah, voilà. Tiens... Le nom de la rue me dit quelque chose. Oh, la vache, et il y a les SMS à mis gros nichons, aussi... Heureusement que Kelya n'a pas trouvé mon téléphone.

- Ho, Kelya. Je dois aller au 13, Viridia St... C'est à combien de temps d'ici?

Je referme mon sac, tant pis pour la douche, j'aurais bien aimé, mais ça sera plus tard. Bizarre, cette façon de donner des noms de couleurs à la plupart des rues dans une ville qui s'appelle "Ombre..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mar 7 Mar - 0:07
-Ca ira, j'ai des trucs à faire de toutes façons... Je prends mes affaires et je me casse. Et puis, si je peux profiter d'une journée de cours sans personne pour se friter avec moi dans la cour de l'Académie...

Vu comme ça, elle n’a pas tort. Quoi que c’est elle qui cherche les noises à se dandiner dans la cour pendant que les autres bossent en classe. Je lâche un soupire. Qu’elle fasse ce qu’elle veut, ça sera peut-être pour une prochaine fois la baise. Je termine ma clope tranquillement, réfléchissant à comment occuper le reste de ma journée. Un peu de ménage dans l’appart ? M’ouai, ça ne lui fera pas de mal.

- Ho, Kelya. Je dois aller au 13, Viridia St... C'est à combien de temps d'ici?

Je tourne la tête, la fixant un peu surprise de cette question, levant un sourcil. C’est une blague ou… ?

-Bah tu t’y trouves actuellement fillette ! Après à savoir quel numéro de porte, il y a pas mal d’appart ici.

Putain, mais imaginez qu’elle emménage ici, je crois que je saute par la fenêtre. Elle m’avait parlé d’un déménagement avant l’incroyable soirée d’hier… Faut vraiment que j’arrête de penser à ça !!! De toute façon, j’ai pas entendu parler qu’une nouvelle personne emménagerait ici et puis, il n’y a plus de chambre libre, ça n’arrivera donc pas. Bon dieu, je me suis foutue la trouille toute seule. Déjà que je ne la supporte pas à l’académie, ça aurait été tout un bordel si elle s’installait ici.

-Si t’es dans l’appart voisin, je te dirais quand venir mater mon « cul de gorille ».

Non, je n’ai pas oublié ce qu’elle m’a sorti avant la grosse cuite. Je suis anormalement « douce » avec elle, c’est perturbant. Où est passée mon envie de lui coller un poing dans le gueule ? Raaah ça m’énerve !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mer 8 Mar - 19:55
-Bah tu t’y trouves actuellement fillette ! Après à savoir quel numéro de porte, il y a pas mal d’appart ici.

Quoi...?

J'ai sûrement mal compris. Non, ça doit être le papier qui se trompe. C'est un faux. C'est...

-Si t’es dans l’appart voisin, je te dirais quand venir mater mon « cul de gorille ».

Je me rue hors de l'appart, le papier de l'Académie à la main. Quand j'ai été transférée dans une colocation, à l'époque, je me foutais totalement d'où et d'avec qui je pouvais tomber. Mais là... Là, non. Une fois dans le couloir, je me retourne pour regarder le numéro sur la porte. La feuille de transfert devant moi, je les compare... 9. Je suis supposée habiter au 9. Je suis supposée habiter... Avec Kelya?!

Je retourne la feuille. Si ça se trouve, c'est un 6. Haha, oui, c'est sûrement ça. Un 6. Putain, si seulement ça pouvait être un six... Je me tiens là, dans le couloir, tout juste fringuée. Je viens d'apprendre que je vais vivre avec une tueuse à gage et un gorille sociopathe nymphomane.

Il n'y a même pas de chambre pour moi... Je vais quand même pas dormir dans le salon, avec un fort risque de chute de dagues vers 4h du matin...? Je me sens immensément fatiguée, tout à coup. Je rentre à nouveau, referme la porte derrière moi. Kelya est toujours en culotte, dans l'embrasure de la porte de la cuisine. Toujours aussi... Exaspérément mignonne.

-... Finalement, je crois que je vais opter pour la douche...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 9 Mar - 22:59
Les pas se font rapides, la porte claque brusquement. Qu’est-ce qui lui prend ? J’hausse les épaules, terminant ma clope, l’écrasant dans le cendar près de moi. Cette fille est complétement tarée, j’en peux plus d’elle. Je termine également mon café, sortant des pains au lait de l’armoire, en portant un dans ma bouche histoire de caler mon estomac pour la journée, même si le matin est déjà passé depuis un moment. Le bruit de la porte m’indique la présence de quelqu’un. Elle est revenue, déjà ? Elle a peut-être réfléchie à ma proposition ? Ou est-ce Jizara ? A cette heure-là, ça m’étonnerait fortement.

-... Finalement, je crois que je vais opter pour la douche...

Je tourne la tête pour la regarder. Elle semble crevée malgré la bonne nuit de sommeil de la veille. Enfin bon, si elle veut prendre une douche, qu’elle le fasse, après tout, c’est moi qui lui ai proposé. Seulement, quelque chose me parait louche dans ce changement soudain d’expression.

-Qu’est-ce que t’as gamine ? Quelque chose te tracasse ?

Je m’étire longuement avant de reprendre.

-Tu repousses ton déménagement, finalement ?

Un sourire prédateur aux lèvres, je m’avance vers elle, attrapant son menton de mon pouce et mon index pour l’obliger à croiser mon regard. J’ai encore envie de l’embrasser, suis-je malade ?

-Tu veux qu’on prenne une douche ensemble ?

Je suis directe, je l’ai toujours été. Malgré qu’elle semble avoir ses pensées ailleurs, moi je ne pense qu’à elle pour le moment. Une petite baston entre nous pourrait peut-être la faire partir de mes pensées ? Raaaah, elle m’énerve et j’ai envie de me mettre une droite pour replacer tout correctement dans ma caboche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Jeu 9 Mar - 23:54
-Qu’est-ce que t’as gamine ? Quelque chose te tracasse ? Tu repousses ton déménagement, finalement ?

Elle s'étire avant de venir vers moi et de me coller, prenant mon menton entre ses doigts. Elle va m'embrasser? J'en sais rien. J'en ai envie? J'en sais rien. Je vais vivre avec elle? J'aimerais ne rien en savoir... J'ai pas encore atterri. Oh, et puis, fuck it. Elle me présente ses lèvres avec tellement d'insistance... Je l'embrasse rapidement, avant qu'elle ne puisse faire sa proposition.

-Tu veux qu’on prenne une douche ensemble ?

Je m'en doutais un peu. Je commence à la connaître. En public, et, pas mal en privé maintenant. Mieux vaut ça, puisque je risque de me la coltiner pendant ces prochaines années d'études... Oh... Mon... Dieu. Plusieurs années comme ça? J'ai pas envie d'y penser maintenant... N'importe quoi, mais pas à ça. Une douche? Va pour une douche.

-Si tu veux... Après tout, on a largement le temps.

Haha... Oui, largement. Au moins trois ans de cursus, fuck my life. Dans ma tête balance doucement l'envie de m'occuper d'elle, comme pour extérioriser tout ça, de me coller à elle sous la douche, de passer mes mains sur elle... Je me mordille les lèvres, et l'autre côté de la médaille refait surface. Elle fait ça par jeu, pour s'amuser, profite de moi. Excitation et colère, un sale cocktail. Si jamais on entre à deux dans cette douche, je vais la...
Je m'éloigne d'elle, balance mon sac à terre, et retire mon haut - j'avais pas pris le temps de remettre mon soutif, je pensais partir comme une voleuse - puis, avant de me diriger vers la salle de bain, je chiffonne la lettre de transfert, et lui envoie entre les mains la preuve que dorénavant, j'habite ici... Et qu'il va falloir contacter l'académie pour qu'ils commandent un nouveau lit. Et une nouvelle pièce? Une solution en tout cas..

-Je sens que ça va être super tendu cette année.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Ven 10 Mar - 0:50
Après m’avoir volé un baiser non désiré, elle est obligée d’accepter ma proposition ! Bon okay, je le voulais…

-Si tu veux... Après tout, on a largement le temps.

C’est vrai, pas la peine de se préoccuper des cours, ni de Jizara qui doit sûrement y être d’ailleurs. Je la regarde se déhabiller, examinant de nouveau chaque parcelles de son corps. On est repartie pour un round ? Je rattrape par reflexe ce qu’elle m’envoie. Sa petite culotte ? Nah, c’est juste un vulgaire bout de papier chiffonné. C’est quoi ça ? Elle se croit encore en cp pour m’envoyer des mots de cette façon ? J’ouvre la feuille, découvrant le contenu de celle-ci.

-Je sens que ça va être super tendu cette année.

J’écarquille les yeux en voyant le chiffre 9 y figurer. C’EST UNE PUTAIN DE BLAGUE ?! Quelqu’un veut me faire un canular ? Ah non, j’ai compris, c’est un rêve, ou plutôt un cauchemar, je vais pas tarder à me réveiller… Je reste totalement figée pendant un moment indéterminé. Dois-je sauter par la fenêtre ? Un énorme soupire m’échappe alors que je déchire ce papier, laissant les miettes sur le sol. Je crois comprendre le coup de fatigue de la brunette. Effectivement, on a « largement » le temps… J’enlève mon seul vêtement, me dirigeant vers la salle de bain et y entrant.

-Aujourd’hui tu me frottes le dos, demain c’est moi. Okay coloc’ ?

J’arrive même pas à adopter mon ton provocateur, je crois que je suis simplement blasée de la vie. Ça me donne la gerbe. S’il y a un mort dans cet appart, va pas falloir s’étonner. On va pouvoir tourner un film d’horreur là-dedans ! En plus avec l’autre folle de Jizara, on n’est pas dans la merde ! Et elle va dormir où la p’tit conne ?! Moi je bouge pas de ma chambre, elle va se taper le canap’ je m’en fous !
Revenir en haut Aller en bas
"J'fais c'que tu veux" ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Je fais ce que je veux, quand je veux ! » ∞ Nuage de Grisaille
» aujourd'hui, je fais ce que je veux (oska)
» Je fais ce que je veux. Ca te dérange ? | Nora Chevalier
» Tibus [HOT] ♥ Fais ce que tu veux, comme tu veux, quand tu veux, mais ne fais rien de ce que tu veux au détriment d’un autre.
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: