Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: L'Académie Castlemist :: Cour intérieure :: Kiosque Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pas du tout, c'est faux !

avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2016
Sam 18 Fév - 12:54

Pas du tout, c'est faux !

« On ne contrôle pas toujours ses sens »


Kelya
Mutante
Rencontre
Ca vous est déjà arrivé, de partir dans vos pensées sans vous rendre compte de ce que vous regardez ? Ou de commencer par observer quelque chose de particulier et finalement réaliser que votre regard a dévié machinalement vers autre chose sans que vous en ayez pris la décision ? Ben moi, ça m'arrive souvent. Dans ces moments-là, la situation peut d'ailleurs rapidement devenir assez gênante. Non parce que quand je pars d'un coin de fenêtre et que je termine sur une poubelle, ça va. Mais quand je pars d'un oiseau en vol et que j'atterris sur les fesses d'un mec, là ça devient vite glauque. Et encore plus si le mec en question est homophobe, qu'il me grille et qu'il décide de rappeler au monde entier sa grande virilité en cognant sur "le p'tit pédé qui lui matait l'cul". Non, je ne parle pas de ma propre expérience. Fort heureusement pour moi, il ne m'est jamais arrivé de regarder involontairement le cul d'un mec au point de me faire griller. Quoi ? Non non, je n'ai jamais regardé le cul d'un mec ! ... Moi c'est plutôt leurs abdo' ... Oui, bon je fantasme sur les muscles ! C'est parce que je suis un mec, voilà ! J'aimerais avoir un beau corps donc je regarde celui des autres, c'est tout ! Il n'y a aucune notion d'attirance homosexuelle dans mes observations, vraiment ! du moins c'est ce dont tu te persuade, me chante une petite voix dans ma tête ... Heureusement celle-là, je ne l'écoute jamais.

Bref, tout ça pour dire que je suis encore parti dans mes pensées, que j'ai encore divergé comme un malade et que je vais finir par croire que je suis au mieux à personnalités multiples, au pire carrément schizophrène. J'étends mes bras au-dessus de ma tête et je m'étire avec un gémissement de bien-être que je retiens difficilement au fond de ma gorge. Assis là dans la cour intérieure, je regarde passer le temps et j'observe d'un oeil vif tous les étudiants qui passent devant moi sans même se rendre compte de ma présence. Je les regarde sans arrière-pensée, je passe de l'un à l'autre en un coup d'oeil rapide sans m'attarder. Et puis, il y a lui. Lui qui tient la hanche de sa copine avec virilité, qui la tient fermement contre lui et qui semble en même temps prêt à la protéger du monde entier. Parfois, je me demande ce que ça ferait, d'être protégé comme ça. Je ne suis pas le genre à se faire harceler ou quoi, mais ... ça m'intrigue, cette façon qu'il a de la regarder comme si elle était le plus précieux des trésors. Et en même temps, je m'extasie silencieusement devant ses muscles tendus sous son t-shirt et je baverais presque à observer sa démarche assurée et posée à la fois. La force tranquille. Il dégage une assurance phénoménale et s'il pourrait probablement casser la fille en deux, il n'en fait rien, la manipule avec précautions ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mer 15 Mar - 21:59
Assise sur mon muret, je le regarde depuis pas mal de temps. Ce type, assis sur le banc, il regarde chaque personne dans son champ de vision et plus loin encore. Il reste plus insistant sur les mecs que les filles. Gay ? Qui sait, il regarde même la poubelle, les oiseaux et tout ce qu’il y a autour. Drôle de gars quand même. Personne ne semble le voir, il est seul, je le suis aussi après tout. Seulement, moi, on me voit. Peut-être parce que je l’ouvre quand quelque chose m’emmerde ou que je tape quand on me fait chier ? Quand je regarde quelqu’un dans les yeux, ils évitent de trop de me regarder et détourne la tête. Fais-je si peur que ça ? J’avoue ne pas être très aimable avec mes camarades, mais qui est gentil avec les cons ? Ouai, ils sont tous si pitoyables qu’ils me donnent la gerbe. Je tire une grande bouffée de nicotine alors qu’une voix me sort de mes pensées.

-Kelya ? Il parait que tu baises bien…

J’hausse un sourcil. Ah oui, c’est vrai qu’il y a ce genre de « rumeurs » qui circule sur moi. J’aime avoir quelqu’un dans mon lit, est-ce un défaut ? Il rigole comme un gogole, content d’avoir sorti son petit speech. C’est qu’il se croit drôle le petit. Un sourire provocateur s’empare de mes lèvres.

-Tu demanderas à ta mère !

Il y a toujours des cons qui viennent me chercher malgré ma réputation de violente. C’est pas son nez que j’ai cassé la semaine dernière ? Bwarf, ils se ressemblent tous dans ce bahut. Il commence à faire le chaud, moi je fixe son nez, faisant craquer ma nuque et écrasant ma clope. Il finit par s’en aller, grognant des tas d’insultes. Tsss, les jeunes de nos jours… Il aurait au moins pu porter ses couilles, je les ai pas encore brisées elles ! Bon, faut que je me défoule, j’ai trop d’énergie à revendre, j’ai bien dormi cette nuit, bizarrement. Je descends de mon « siège », mes pas me guidant vers le voyeur. Je prends place à côté de lui, un sourire provocateur ornant toujours mes lèvres.

-Alors comme ça on matte le cul des mecs ?

Mon dos glisse le long du dossier, je suis plus à l’aise comme ça.

-Gros pervers.

Je n’ai rien à dire là-dessus, niveau perversité, je suis clairement au-dessus.

-Si t’as besoin de te vider, le mec blond près de l’arbre est gay.

Ouai, je sors ça naturellement. J’ai essayé de draguer ce blondinet mais sans succès. Il a fini par m’avouer son homosexualité et j’ai vite compris pourquoi je n’avais pas réussi à l’avoir dans mon lit. C’est con, il en avait dans la tête, lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2016
Jeu 16 Mar - 15:24

Pas du tout, c'est faux !

« On ne contrôle pas toujours ses sens »


Kelya
Mutante
Rencontre
Le silence est presque salvateur. Ne pas entendre la voix de quiconque à mes côtés pour me déranger ni être obligé d'écouter les bêtises d'un potentiel ami, la solitude me fait du bien, étrangement. Et si mes anciens amis me manquent, ici ce n'est pas les occupations qui manquent. Entre observer les élèves et essayer d'en découvrir davantage sur les mutants, je ne me plains pas d'ennui. Mais alors que je suis celui qui voit tout sans être vu, il semblerait qu'aujourd'hui je ne sois pas au meilleur de ma forme. Une demoiselle s'avance vers moi et visiblement n'est pas innocente à mes observations silencieuses. Je pose sur elle un regard scrutateur, cherchant ce qu'elle peut bien me vouloir. Ce n'est qu'après s'être installé à côté de moi, qu'elle daigne m'adresser la parole, et ce pour insinuer la chose la plus absurde qu'il m'ait été donné d'entendre au cours de ma courte vie.

- Alors comme ça on matte le cul des mecs ?

J'écarquille les yeux dans un sursaut outré, avant de poser sur elle un regard des plus perturbés.

- Gros pervers

L'image que suscite son insulte semble la faire rire, moi elle me donne des frissons d'angoisse et de dégoût. Un pervers ? Aurait-elle eu vent de mes ... mésaventures de la rentrées ? Est-ce qu'une rumeur peut se déclencher six mois après les faits ? Horreur ... Pire, je ne trouve rien à répondre et je reste muet, à la fixer comme un ahuri.

- Si t’as besoin de te vider, le mec blond près de l’arbre est gay.

Me ... quoi ? Pourtant, au lieu de m'insurger, je tourne la tête dans la direction qu'elle m'indique. Je fixe le garçon, qui pourtant n'a pas l'air d'être "différent" des autres. Il me faut de longues secondes d'une réflexion intense pour me retourner de nouveau vers l'inconnue vulgaire.

- J'suis pas du tout d'ce bord-là.

Non mais ! Moi je regarde juste leurs muscles, ohw !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Dim 19 Mar - 21:25
Il fixe alors le mec dont je lui ai parlé. Il est intéressé ? Donc il est gay ou bi ?

- J'suis pas du tout d'ce bord-là.

Pourtant il est resté un moment fixé sur lui… Peut-être à examiner son p’tit cul de blondinet ? Je ricane comme une conne avant de reprendre mon air sérieux.

-Pourquoi tu te mens à toi-même ?

Je plonge mes yeux sombres dans les émeraudes du bonhomme. Il a de beaux yeux malgré un visage dénué de toute expression. Impossible de savoir ce qu’il pense. Etrange ce mec, mais justement, ça va être occupant de le titiller un peu.

-De toute façon, je pars du principe que tout le monde est bi, il suffit de goûter à tout pour savoir ce qu’on préfère. T’as une préférence toi ?

Un petit sourire s’empare de mes lèvres alors que je rapproche mon corps vers celui du brun, enroulant mes bras au sien. Il n’a pas l’air d’apprécier la compagnie, dommage pour lui, je suis là. Je viens lui murmurer à l’oreille d’une voix suave.

-T’es puceau ?

Très indiscret comme question mais bon, je ne m’impose pas vraiment de tabou. Enfin, on va dire que ça dépend de mon humeur, là, j’ai juste envie de tuer l’ennui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2016
Jeu 20 Avr - 12:08

Pas du tout, c'est faux !

« On ne contrôle pas toujours ses sens »


Kelya
Mutante
Rencontre

Aussitôt ma tirade terminée, la fille se met à rire. Est-ce qu'elle se moque de moi ? Serait-ce à ce moment-là qu'un mec viril l'insulterait de connasse ou autre saleté du genre, avant de filer à l'anglaise pour ruminer ou faire du sport ? Moi, je reste silencieux, à la regarder comme si elle débarquait d'une autre planète. Elle demande pourquoi je me mens à moi-même, mais je n'ai rien à répondre puisque je ne mens à personne ! Je tire une moue vexée, même si cette inconnue n'en aura probablement rien à faire, et que ça ne m'empêchera pas de se foutre de ma poire.

- De toute façon, je pars du principe que tout le monde est bi, il suffit de goûter à tout pour savoir ce qu’on préfère. T’as une préférence toi ?

Alors qu'elle me fixe dans les yeux, comme si elle était capable de déchiffrer mon âme ou pire, d'en prendre possession, je réalise le détail qui tue et qui d'habitude me saute aux yeux : les pupilles fendues. Encore une mutante ? Parfois je me demande si je ne suis pas le dernier être humain encore en vie. L'évolution va nettement plus vite que ce que je suis capable de suivre à mon échelle de mortel. Une mutante, donc. De ceux qui ont une force spectaculaire ou plutôt du genre à avoir un don plus subtil ? Elle lit dans les pensées ? Et là elle m'entend ? Et là ? J'écarquille légèrement les yeux, je me sens soudainement des plus vulnérables. Mais non, impossible, sinon elle ne me poserait pas de question aussi intime. Et contre toute attente, je me contente de hausser les épaules.

- Les filles, je suppose.

Comme si ma réponse était un déclic pour elle, la parfaite inconnue se colle littéralement à moi et capture mon bras dans une étreinte particulièrement dérangeante à mon goût. Je lui lance un regard inquisiteur mais avant que j'aie eu le temps de lui demander de s'écarter, sa voix résonne à mes oreilles comme une sonnette d'alarme.

- T’es puceau ?

Je m'écarte brusquement pour la fixer dans les yeux, un air outrageusement perturbé collé au visage.

- Eh ! Ca va pas de poser des questions pareilles !? On s'connait même pas !

Répondre "oui" ? Et puis quoi encore !? Répondre "non" ? J'suis pas un menteur ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Dim 30 Avr - 18:05
- Eh ! Ca va pas de poser des questions pareilles !? On s'connait même pas !

Bingo ! Enfin une expression qui apparait sur son visage. La gêne ? Je ne sais pas vraiment mais la tête qu’il tire est à mourir de rire.

-Pourquoi tu t’éloignes ? T’as une copine ou un copain c’est ça ?

J’insiste bien sur le « copain ». Je ne peux m’empêcher de sourire, ça faisait un moment que je n’avais pas senti ce sentiment. De l’amusement ? Pas comme quand je me bats, c’est un tout autre amusement. J’attrape ses joues, les serrant doucement, ce qui fait ressortir ses lèvres, comme un p’tit poisson. Je me rapproche de ses lèvres, fixant ses émeraudes.

-Pourquoi les mecs ont autant de mal à avouer qu’ils sont puceaux ? C’est dingue ! Par contre quand ils l’ont fait, ils le crient limite sur tous les toits…

Je me mets à rire tout en relâchant ma prise, m’adossant correctement au banc, croisant les jambes ainsi que les bras.

-Alors, il n’y a personne qui t’attire l’œil dans toute cette populace ?

Cette question n’attend pas vraiment de réponse, elle est plate et sans grand intérêt pour moi. Par la suivante…

-Tu te masturbes souvent en attendant la bonne personne ?

Il semble bien calme et ne révèle aucune expression. Seulement, j’ai cru comprendre que ce genre de question ne le laissait pas indifférent. Je reviens scruter son regard, faisant des aller-retour entre ses lèvres et ses yeux, histoire de le mettre encore plus mal à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2016
Lun 17 Juil - 0:07

Pas du tout, c'est faux !

« On ne contrôle pas toujours ses sens »


Kelya
Mutante
Rencontre

Elle me demande pourquoi je m’éloigne d’elle, si j’ai quelqu’un dans ma vie. Je lui lance un regard en coin alors que j’essaie de garder assez large la distance qui nous sépare. Je n’ai aucune envie d’être à ses côtés. Sa présence me rend nerveux, ses questions me dérangent. J’ai la sensation qu’elle m’analyse, qu’elle cherche des choses sur moi qui ne la concernent pas. Pourtant malgré mes avertissements, elle ne s’arrête pas. Je fronce le regard en descendant du banc, comme si je m’apprêtais à partir. Elle est si invasive que c’est peut-être la meilleure chose que je puisse faire pour tenter de lui échapper.

- Non, je n’ai personne, puisque ça t’intéresse tellement.

Je fourre mes mains dans mes poches, vexé qu’elle ait compris pour ma vie sexuelle tout sauf trépidante. Et puis alors qu’elle insiste sur le sujet, qu’elle se mêle de ce qui ne la regarde définitivement pas, je commence à sérieusement perdre patience. Pourtant il en faut, pour me pousser à bout. Je soupire doucement entre mes lèvres et je continue de l’écouter sans trouver quoi répondre. C’est comme si moi, je reprochais aux filles de lancer leurs tailles de poitrine sur tous les toits alors que les filles plates ont presque honte d’être en maillot de bain. Mais je préfère ne pas entrer sur le débat avec elle.

Je serre les dents lorsque la question du « personne ne te plait ? » fait son entrée. Il est clair que je n’ai pas l’intention de lui dire pourquoi je regardais le blond près de l’arbre, puisque je suis à peu près certain que c’était uniquement par pure jalousie. En tant que gars je n’ai pas le corps de ces grands sportifs et il est naturel d’envier les gars comme lui, non ? Quand à lui dire qu’une fille me plait, ben … Le soucis c’est que je n’ai pas regardé les filles depuis bien longtemps, pour être honnête. Elles sont toutes si … si étranges ! Et puis les filles sont fourbes, et égoïstes, et tellement superficielles ! Je soupire.

- J/

- Tu te masturbes souvent en attendant la bonne personne ?

Je lâche un grognement outré, recule un peu pour m’éloigner davantage d’elle. Bordel, là elle dépasse vraiment les bornes ! Mais plutôt que de perdre patience, je souffle doucement entre mes dents et j’inspire pour garder mon calme.

- Je suis un mec, je pense que tu ton obsession pour le sujet, tu sais que les mecs font ce qu’ils ont à faire …

Et puis franchement, qui aurait l’idée de compter le nombre de ses plaisirs solitaires pour les comparer à ceux des autres ?

Revenir en haut Aller en bas
Pas du tout, c'est faux !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Miloë + Croire que tout est possible est faux. La vie n'est pas un jeu d'echec
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Académie Castlemist :: Cour intérieure :: Kiosque-
Sauter vers: