Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rouquine & brunette !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mer 22 Fév - 22:52
-Ed, un thé please !

Ouai, me revoilà au bar, mais la nouveauté, je suis seule aujourd’hui. La dernière fois que je suis venue, ça remonte à pas longtemps… Des souvenirs me reviennent en tête. La dernière fois, j’étais ici avec Skye et… Je secoue la tête, effaçant toutes ces images obscènes qui prennent possession de ma caboche. Mon jagër bomb arrive face à moi, sous le regard interrogateur du jeune patron.

-Qu’est-ce que t’as Key’, t’as l’air pensive... T’as ramené personne aujourd’hui ? T’es malade ou quoi ?

J’arque un sourcil, laissant partir mon poing dans l’épaule du barman. Je suis une habituée de ces lieux, il me connait et je le connais, c’est sûrement pour ça qu’il me fait chier. Ou, parce qu’il veut mes fesses ?

-N’y pense même pas Ed, il y aura jamais de cul entre toi et moi.

Il se met à rire avant de repartir servir le reste des clients. Franchement, ce mec est tellement con, mais je dois avouer que je l’aime bien. Je bois une bonne gorgée de mon verre en laissant mon regard déambuler sur toutes personnes susceptibles de l’arrêter. Tiens, ne serait-ce pas Ritsu ? Cette serveuse en a une bonne paire, mine de rien. Enfin, à côté de ceux de Cassidy… Une gifle mentale percute ma joue violement. Laissons le cul de côté pour un moment. Ed a peut-être raison, je dois être malade. Je termine mon verre d’une traite appelant la rouquine pour une nouvelle commande.

-Tu pourrais me servir une pinte, s’il te plait Ritsu ?

Connait-elle mon nom ? Peut-être, peut-être pas, qui sait ? En tout cas, ma tête doit lui être familière, je passe la plupart de mon temps dans ce bar.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Mer 22 Fév - 23:38
Aujourd'hui, pas de repos ! Ce soir c'est la soirée à thème et bien entendu tout les habitués veulent la voir dans son nouveau costume...qu'elle trouve des plus gênants. Malgré que ce soit l'après-midi, elle n'arrêtait pas de penser à cette soirée à thème : quelle idée d'avoir fait un thème sur l'Asie ! Elle continua cependant de servir, toujours avec le sourire, les clients qui venaient et partaient, elle accueillait les nouveaux et saluait les habitués du coin.
L'après midi était dans une tendance « normale ». Il n'y avait pas beaucoup de personne, mais il y en avait quand même, elle pouvait donc gérer tout le monde sans stress.

Elle entendit ensuite quelqu'un lui demander une bière. Elle tourna la tête et vit la jeune femme qui la regardait, mais elle ne fût pas surprise qu'elle connaisse son nom, tout le monde le connaît ici. Elle hocha la tête et, d'un doux sourire, lui répondit :

Tout de suite madame !

Elle alla vers le bar et demanda au patron une bière à servir. Elle prit ensuite le plateau et donna le verre à la jeune femme.

Et une pinte ! Si vous voulez autre chose n'hésitez pas !

Elle la regarda un instant : elle était charmante, assez attirante elle doit dire. Cependant, son esprit était apparemment à moitié ici, elle semblait se soucier de quelque chose. Elle se pencha un peu alors pour la regarder de plus près et lâcha, un peu inquiète, comme si elle avait peur qu'elle fasse un malaise en plein milieu :

Ca...Ca va pas ? Vous vous sentez bien ? Enfin...Vous vous sentez pas bien plutôt ? Enfin, vous êtes capable de boire ? Enfin de boire sans...enfin...

Elle ne savait pas comment  ne pas faire sonner cette phrase fausse, mais elle pense que le message est passé. Elle recula un peu, un peu gênée de se perdre dans ses mots devant une femme aussi sûre d'elle.

Si vous avez besoin...vous pouvez demander, on est là pour ça !

Elle lui sourit et alla commander trois autres clients joyeusement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 23 Fév - 1:37
Tout de suite madame !

Madame ? Pourquoi pas. Je l’observe longuement. Cette fille a toujours le sourire, elle emplie d’énergies positives et son dynamisme est sans limite. Je ne l’ai jamais vu flancher à la tâche, à croire qu’elle est toujours de bonne humeur. Serait-ce une façade ? Aucun sujet ne peut effacer ce sourire gravé sur son visage ? A quoi je pense moi ? Pourquoi voudrais-je rendre une personne triste ? Je lâche un soupire alors que ma commande arrive d’une vitesse ahurissante et avec joie de vivre. Je la vois m’observer à son tour et je dois dire que c’est assez perturbant. J’ai quelque chose sur la gueule ou quoi ?

Ca...Ca va pas ? Vous vous sentez bien ? Enfin...Vous vous sentez pas bien plutôt ? Enfin, vous êtes capable de boire ? Enfin de boire sans...enfin...

J’ai l’air si mal-en-point que ça ? Mon regard se perd dans ma chope lors de sa question. Moi, pas capable de boire ça ? C’est mal me connaitre ! Même si je me retrouvais dans un lit d’hôpital, je finirai mon verre et ma clope, si possible. Elle ne semble pas vraiment à l’aise face à moi, devrais-je en conclure que je fais peur ?

Si vous avez besoin...vous pouvez demander, on est là pour ça !

Encore ce sourire… Cette jeune femme ne connait donc pas la tristesse ? Je la suis du regard alors qu’elle sert les autres clients un peu plus loin. Elle a de jolies formes et ces yeux ont une couleur bien particulière, comme ceux de Skye d’ailleurs… Pourquoi je pense à cette p’tite conne moi ?! Et Jizara qui m’avoue son métier du soir… C’est une tueuse à gage, je suis en coloc’ avec une fucking tueuse à gage ! Un bruit sourd retenti lorsque mon front vient s’écraser brutalement sur le comptoir. Pourquoi faut-il que tout soit compliqué ? Bon, putain, je ne vais pas me laisser abattre pour si peu bordel ! J’ai connu bien pire dans ma vie ! Je relève rapidement la tête, m’enfilant cet énorme verre, le posant d’un coup sec sur le bois, une fois fini.

-Ça serait possible d’avoir un truc plus fort, Ritsu ?

Je lâche ça un peu plus fort que précédemment, histoire qu’elle m’entende mais calmement. La fixant du regard, je balance sans trop réfléchir.

-Est-ce que tu trouves bizarre le fait de coucher avec quelqu’un que t’es censée détester ?

Les jambes croisées, mon regard plongé dans le sien, j’attends une quelconque réponse de sa part. Elle va sûrement me trouver chelou mais je m’en fous de ce que pense les gens après tout. J’enchaine sans trop tarder.

-As-tu déjà été tourmentée ? Depuis que je viens dans ce bar, je te vois tout le temps le sourire aux lèvres, c’est assez perturbant.

Mes bras adoptent la position de mes jambes. Ouai, je suis directe, et alors ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Jeu 23 Fév - 1:56
Elle fût assez surprise d'entendre un bruit assez lourde derrière elle, puis elle vit la jeune femme boire d'un coup son verre. Elle l'entendit alors demander quelque chose de plus fort et lui sourit toujours. Elle alla demander un whisky pour la table de la jeune femme, puis entendit celle-ci lui parler.

Est-ce que tu trouves bizarre le fait de coucher avec quelqu'un que t'es censé détester ?

Elle fût un peu surprise d'une telle question. Elle reflechit un peu puis lui souria en répondant :

Dans les films, les personnes qui se détestent au début finissent par s'aimer à la fin...alors je ne pense pas !

La deuxième question fût plus surprenante mais aussi plus compréhensible, Ritsu la regardant un peu bouche bée.

As-tu déjà été tourmentée ? Depuis que je viens dans ce bar, je te vois tout le temps sourire aux lèvres, c'est assez perturbant.

Son regard la fixait depuis tout à l'heure mais elle ne semblait pas vraiment vaciller. Elle répondit alors, mais cette-fois un sourire plus doux, un sourire compréhensif et calme.

J'ai été tourmentée plus d'une fois madame… A propos de mon avenir, de mes études… A propos de ma vie… mais garder le sourire ça signifie rester la tête haute…

Elle se rapprocha un peu de la jeune femme, elle voulait créer un petit lien afin qu'elle comprenne son ressenti.

Souvent, lorsque l'on est perdu ou tourmenté, le seul moyen est de sourire pour voir les problèmes et les questions autrement et y trouver une solution… Cette personne avec qui vous avez partagé votre lit, vous la détestez vraiment, ou est-ce une sorte de jalousie ? Mon sourire vous perturbe ou vous rassure ? Je comprends ce que vous ressentez… J'ai vécu avec des « mutants » depuis ma naissance, je me suis senti perturbée, troublée parce que je ne me sentais pas à ma place… Je me demandais « est-ce que je suis vraiment normale ? », mais à force de sourire, je me suis dit « est-ce que je me sens bien ici ? ». Demandez-vous la même chose : vous vous sentez bien avec cette personne que vous dites détester ? Si oui, pourquoi la rejeter alors ?

Elle pris le verre de whisky et le posa sur la table de la jeune femme avant de lui sourire

Ca fera 20 $ madame...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Ven 24 Fév - 1:16
Serais-je amoureuse de Skye ? Non, la vie n’est pas un film, cette hypothèse n’est qu’absurdité. Je ne m’accroche à personne, c’est comme ça, les relations sont vouées à un échec certain, toute personne disparait tôt ou tard. Pourquoi cette rouquine sourit encore ? Tsss, ça m’énerve.

J'ai été tourmentée plus d'une fois madame… A propos de mon avenir, de mes études… A propos de ma vie… mais garder le sourire ça signifie rester la tête haute…

Je ne comprends pas sa façon de penser. En quoi le fait de sourire permet de rester fière ? Ça signifierait que les gens non souriant n’ont pas la tête haute ? Il n’y a pas de logique dans ses dires.

Souvent, lorsque l'on est perdu ou tourmenté, le seul moyen est de sourire pour voir les problèmes et les questions autrement et y trouver une solution… Cette personne avec qui vous avez partagé votre lit, vous la détestez vraiment, ou est-ce une sorte de jalousie ? Mon sourire vous perturbe ou vous rassure ? Je comprends ce que vous ressentez… J'ai vécu avec des « mutants » depuis ma naissance, je me suis senti perturbée, troublée parce que je ne me sentais pas à ma place… Je me demandais « est-ce que je suis vraiment normale ? », mais à force de sourire, je me suis dit « est-ce que je me sens bien ici ? ». Demandez-vous la même chose : vous vous sentez bien avec cette personne que vous dites détester ? Si oui, pourquoi la rejeter alors ?

Waw, c’est qu’elle est bavarde la serveuse ! Elle me pose tant de questions, me demande de réfléchir davantage, de prendre du recul sur ce qui me tracasse. Sourire pour trouver des solutions ? Mais quand il n’y en a pas ? Quand aucune réponse n’est possible, que doit-on faire ? Pleurer ? Sourire quand même pour garder la tête haute ? Je ferme les yeux, oubliant l’espace d’un instant toute présence en ces lieux avant que sa voix ne résonne à nouveau.

Ca fera 20 $ madame...

Mes yeux se posent sur ses lèvres qui arborent de plus belle cette expression. Sourire semble tellement important pour elle… Je détourne mon regard de celui de la serveuse.

-Mets les 20$ sur ma note, je payerais le tout à la fin, je ne pense pas que ce sera mon dernier verre.

Revenant lui faire face, un sourire orne mon visage alors que je balance calmement.

-Un sourire est la pire des arnaques.

Ouai, il souriait sans arrêt. Ce type complétement tordu ne cessait de sourire jour et nuit, peu importe les larmes qui ruisselaient sur les visages, il conservait cette expression. Ma main se resserre brutalement sur le verre, mon autre caressant instinctivement ma gorge.

-Ce que je pense de ton sourire ? Il m’horripile. La vie est différente des films, les relations sont de simples utopies. Tu ne peux comprendre ce que je ressens, tu ne sais rien de moi.

Je poursuis avec ce même sourire.

-Le « madame » est un peu trop stricte à mon goût, appelle moi Kelya.

On a tous un prénom, alors pourquoi pas l’utiliser. Avec la lumière d’ambiance du bar et mes yeux sombres, mes pupilles ne doivent pas être visibles. Alors…

-Les mutants sont des abominations de la nature, normal pour une humaine de ne pas se sentir à sa place parmi tous ces cloportes.

Un rire se fait entendre après mes mots, comment la rouquine va-t-elle le prendre ? Son sourire restera-t-il ? Je bois une gorgée du breuvage. Whisky ? Je préfère la vodka mais ça fera l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Ven 24 Fév - 17:24
Elle répondit à mon discours en parlant d'utopies et qu'aucune réciprocité du ressenti ne pouvait être faite entre moi et elle. Elle souriait, ce n'était pas un sourire sincère, c'était un sourire ironique, je le voyais clairement, le bruit de sa main se resserrer sur le verre était un indice. Mon sourire disparu alors lorsqu'elle insulta les mutants d'abominations et de cloportes. Je posa alors brusquement mes mains sur la table, les rires s'étaient tus. J'entendis le patron au bar, souffler un « oh merde » tandis que je rapprocha mon visage de celui de la jeune femme. Je la fixai dans les yeux, mes yeux jaunes contre ses yeux sombres. Je la fixai encore, pendant un court instant. Ses yeux...
Je souris alors, un sourire mesquin, puis me redressa en lâchant d'un air fier et supérieur :

Eh bien il est vrai, qu'en tant qu'humaine, voir ces être inférieurs autour de moi, cela me faisait sentir bizarre ! Mais au final, je me sentais bien avec eux, j'étais si supérieure à ces pauvres saloperies !

Ces yeux… Ces yeux ce sont ceux d'une mutante. Au début cela me faisait l'effet d'une bombe mais là, j'ai l'impression de me perdre dans les intentions de cette jeune femme. Qu'est ce qu'elle me veut au juste ? Je décide de continuer mon discours, je joue le jeu, je ne peux que faire ça, voir comment elle peut réagir.

Mais dis moi Kelya, tu connais le jeu de la chasse aux mutants ?

La chasse aux mutants c'est les autres enfants qui l'avaient inventé quand moi et mes amis de l'orphelinat étions enfants. Ils s'amusaient à nous courir après et à nous isoler pour nous frapper avec des bâtons, nous mettre des coups pieds jusqu'à ce qu'on implore leur pitié... Je m'étais reçue aussi des coups et je détestais ce jeu. Mais il fallait que je connaisse les intentions de cette femme, il fallait que je joue le jeu.

Le but du jeu c'est simple ! La nuit, tu sors dehors avec des amis, et quand tu penses avec tes potes que c'est un mutant, PAF ! Tu lui éclates sa gueule ! C'est cool non ? Tu devrais essayer, c'est super drôle ! Surtout qu'il y en a qui peuvent y passer ! En plus avec moi c'est super simple, avec mes yeux jaunes, je peux me faire passer pour une mutante et leur tendre un piège avec mes amis !

Certaines personnes dans la salle se retenait de se lever au vue de mes propos, mais le patron ne réagissait pas, il me regardait faire, attendant lui aussi la réaction de Kelya. J'avais toujours ce sourire aux lèvres, la fixant dans les yeux, les bras croisés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Dim 26 Fév - 21:22
Suite à mes mots, son sourire disparait. Madame n’aime pas qu’on critique les mutants ? Une humaine qui n’est pas anti-mutant alors ? C’est bien ce que j’avais cru comprendre. Est-elle sincère ou cache-t-elle un rejet des mutants derrière ses sourires habituels ? Le bruit de ses mains cognant violement la table provoqua un moment de silence dans le bar, je souris en direction d’Ed en mode « t’inquiète c’est rien», avant d’affronter de nouveau le regard de la demoiselle. Elle se rapproche, analysant mon expression, plongeant son regard dans le mien. Un petit baiser pour la rouquine ? Un sourire différent des précédents s’empare de ses lèvres. Aurait-elle compris ?

Eh bien il est vrai, qu'en tant qu'humaine, voir ces être inférieurs autour de moi, cela me faisait sentir bizarre ! Mais au final, je me sentais bien avec eux, j'étais si supérieure à ces pauvres saloperies !

J’imagine que oui vu ce changement soudain de comportement. Très bien, que le jeu commence. Un sourire provocateur anime mes lèvres. Etres inférieurs ? Saloperies ? Est-ce que ces mots lui piquent les lèvres ? Ou est-elle aussi joueuse que moi ?

Mais dis moi Kelya, tu connais le jeu de la chasse aux mutants ?

Jamais entendu parler, je suis assez curieuse d’entendre ce qu’elle va me dire. Je lui fais un non de la tête, buvant une nouvelle gorgée alcoolisée.

Le but du jeu c'est simple ! La nuit, tu sors dehors avec des amis, et quand tu penses avec tes potes que c'est un mutant, PAF ! Tu lui éclates sa gueule ! C'est cool non ? Tu devrais essayer, c'est super drôle ! Surtout qu'il y en a qui peuvent y passer ! En plus avec moi c'est super simple, avec mes yeux jaunes, je peux me faire passer pour une mutante et leur tendre un piège avec mes amis !

Oula, ses propos choquent plus d’une personne dans la salle. Des mutants dans le bar ? Et pas qu’un peu ! Ça va finir en baston bordel ! Je finis mon verre, le posant délicatement sur la table, tout sourire. Je vais peut-être l’apprécier cette petit rouquine, finalement.

-Tu joues avec le feu Ritsu. Imagine qu’une de ces crapules utilise sa mutation contre vous. Une mutation dangereuse peut nous être fatale, pour nous humains. La chasse au mutant, c’est un peu comme la roulette russe.

Un rire s’échappe d’entre mes lèvres.

-Tes yeux sont spéciales, certes. Cependant, si tu arrives à piéger les mutants à cause de la couleur de tes iris, c’est qu’ils ne sont pas très fut-fut. La caractéristique de ces vermines, c’est leurs pupilles fendues, la couleur n’a rien à voir. Enfin bref…

Mon sourire disparait, mon expression devient effrayante.  

-Tu dis ce jeu « cool » ? Je pourrais te tuer en une fraction de seconde pour venger les miens que tu as humiliés gratuitement.

Je me lève brusquement, la regardant -de mes quelques centimètres en plus- dans les yeux. Des chuchotements se font entendre dans l’ensemble du bar, des gens se préparent même à agir au moindre geste violent. Je me rapproche de son oreille pour lui chuchoter froidement.

-Je suis une « maudite » qui ne porte pas les humains dans son cœur. Je hais les gens de ton espèce, vous méritez tous de périr de nos mains.

Bon allez, faut que j’arrête mes conneries, le patron va finir par péter un câble vu sa tête actuelle. Bon dieu, il va exploser le pauvre ! J’éclate de rire, ne pouvant garder plus longtemps mon sérieux. J’ai pas envie de la faire flipper et ni déclencher une baston dans ce bar, faut pas que je me fasse virer d’ici. Comment je ferais pour occuper mon temps libre après ? J’embrasse la joue de la jeune serveuse avant de reprendre ma place, un sourire provocateur aux lèvres.

-T’inquiète jolie rouquine, je ne mords pas.

Tant que je ne l’ai pas décidé du moins. Faut pas me faire chier, c’est tout et normalement, tout ira bien.

-Ton changement de comportement était trop brutal. Tu as vu mes pupilles, n’est-ce pas ? Je dois dire que ce petit jeu m’a changé les idées, t’es plutôt amusante.

Je reprends mon sérieux, laissant un léger silence s'installer avant de continuer.

-Un sourire ne peut changer le monde dans lequel on vit.

Malheureusement, de nombreuses personnes n'acceptent pas la différence, c'est pourquoi la paix ne peut exister.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Dim 26 Fév - 22:14
Nous, les humains ? Elle joue donc avec moi, quelle garce… J'ai bien vu qu'elle était une mutante, plus la peine de le cacher. Elle parle de mutants « pas fut-fut », j'aurais bien voulu la gifler mais je garde mon calme, je me rappelle que c'est une mutante, elle dit ça pour me provoquer encore. Elle parle de me tuer, elle considère que les humains ne méritent pas de vivre. Je souris doucement, je sentais bien que tout le monde dans la salle était tendus. Moi-même je finis par être tendue à ces mots, je ne tremblais pas mais si elle continuait ça n'allait pas tarder. D'un seul coup je la vois rire, puis m'embrasser sur la joue avant de se reposer sur sa chaise.

T'inquiète jolie rouquine, je ne mords pas.

Jolie rouquine, un bisou sur la joue, je rougis alors pas mal devant cet ascenseur émotionnel. Apparemment elle avait tout deviné, elle me parlait du fait que les pupilles des mutants étaient fendues.

Je le savais, j'ai grandie avec des frères et sœurs mutants tu sais, seulement peu d'humains savent cela… J'ai essayé de jouer dessus…

Un léger silence s'installa, laissant place à un retour brutal à la réalité, un sourire ne pouvant changer le monde dans lequel on vit selon elle. Je souris alors, un doux sourire, puis je m'approche tranquillement, venant l'embrasser sur la joue à mon tour avant de murmurer :

C'est vrai, mais un sourire permet tout de même d'oublier ce monde un court instant…

Le patron toussota et m'adressa de simples mots

Ritsu, c'est l'happy hour, va te changer, les autres se changent déjà…

Les personnes du bar en rajoutaient en hurlant en coeur « L'ha-ppy hour ! L'ha-ppy hour ! », je soupire doucement en leur lâchant un simple :

Ouais ouais c'est bon, j'y vais !

J'adresse un dernier sourire chaleureux à la jeune femme avant d'aller me changer, revenant en scène plus tard avec une tenue… plus ou moins particulière. Le thème de ce soir est ''Le monde asiatique'' avec du sake à 2€ la bouteille, et bien entendu qui c'est qui porte un kimono des fêtes japonaise pour l'occasion ?
Tout le monde me regarde sortir de la salle habillée ainsi, certains commençant à siffler et à applaudir. Je me remets alors au travail en rougissant un peu devant certains compliments, mon sourire toujours aux lèvres. Je m'approche de Kelya, lui demandant comme à chaque table en souriant :

Et toi Kelya, je te sert quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mer 1 Mar - 0:22
Encore ce sourire, toujours ce sourire… Pourquoi souris-tu Ristu ? Ne le fais pas, ça ne sert à rien. Ses lèvres se posent sur ma joue, je ne dis rien, me contentant d’écouter ses mots. Oublier le monde dans lequel on vit ? A quoi bon, il y a aura forcément quelque chose qui nous ramènera à la réalité. Il me suffit de me regarder dans la glace pour ouvrir les yeux. Ces cicatrices sur ma gorge, jamais elles ne disparaitront, elles ne cessent de faire remonter tous ces souvenirs en moi, toute cette haine que portent les humains en eux. Je scrute les yeux de la jeune, écoutant les clients s’emballer après le rappel à l’ordre du patron pour l’happy hour. Pourquoi me souris-tu Ristu ? Que cherches-tu, toi ? Tsss, je n’aime pas cette expression. Je détourne le regard, commandant un autre whisky à Ed. On va pas commencer à prendre de la vodka, les mélanges c’est pas l’idéal et puis, avec l’happy hour qui commence, l’alcool sera peu cher.

Des applaudissements retentissent dans toute la salle à l’arrivée du personnel du bar. Mon regard s’arrête sur quelques silhouettes en particulier avant de rester figer sur celle de la rouquine. Un kimono ? Un sourire apparait instantanément sur mes lèvres alors qu’elle se rapproche de moi.

-Et toi Kelya, je te sert quelque chose ?

J’aurai bien fait la blague de beauf « la serveuse ! » mais c’est trop lourd à supporter. Ouai, c’est le genre de réplique qui mériterait un poing en pleine gueule. Du coup, je me contente de sortir naturellement.

-Il parait que sous les kimonos, les femmes sont nues.

Euh…c’est pas beaucoup mieux vous me direz. Mais ça me trottait en tête depuis son arrivée. Après c’est ce que les gens disent, moi je n’en sais strictement rien de ce qu’elle porte ou pas en dessous, je me posais la question, voilà tout ! Je vois Ed s'étouffer un peu plus loin face à ma réplique. Bon okay, changeons de sujet.

-T’as quoi à me proposer Ritsu ?

Je me lèche la lèvre inférieure, je crois que c’est devenu un tic, il va falloir que je calme mes ardeurs, ça va finir par m’attirer des ennuis. Je m’étire longuement avant de reprendre calmement.

-Dis-moi Ritsu, que penses-tu de moi ?

Question qu’elle trouvera sûrement bizarre et à multiple connotations mais bon, je suis curieuse de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Mer 1 Mar - 21:17
Il paraît que sous les kimonos, les femmes sont nues.

Je rougis fortement à sa remarque assez décalée, n'arrivant qu'à balbutier que quelques mots. Finalement elle me demande ce que j'ai à proposer. Je murmure alors doucement, assez gênée par sa précédente remarque.

Euh..hem...du sake à 2$ ou...euh...un autre whisky à 10$ le verre cette fois-ci...et…

Dis moi Ritsu, qu'est ce que tu penses de moi ?


Hein ?

Je la regarde, un peu surprise. Quelle question me pose-t-elle là ? Dans quel sens ? Dans quel but ? Je regarde mon patron, un peu perdue, qui me hocha la tête pour me dire que j'ai terminé mon service en voyant la tournure des choses avec Kelya. Je m'assieds alors à côté d'elle et la regarde.

Eh bien...difficile à dire… Mentalement je dirais que tu es une femme méfiante...mais qui est gentille si on apprends à la connaître...enfin je crois...et...et physiquement bah…..t'es...t'es pas mal…

Je rougis assez et la regarde, paniquant un peu.

Enfin pas mal dans le sens où tu es très belle, sexy et tout ça hein, je te juge pas ! Enfin pas méchamment ! Enfin….enfin t'as compris…

Je soupire un peu en reprenant mon calme après cette petite panique de la vexer.

Et toi Kelya, tu penses quoi de moi ?

J'ai le droit de savoir aussi non ? Si ça se trouve elle se joue de moi depuis le début, mais si ça se trouve non...enfin j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 2 Mar - 3:06
Je crois que mes remarques ont complétement perdu la jeune serveuse. Son visage a d’abord pris une teinte rouge puis un air surpris. Je dois dire que les réactions de la rouquine sont assez amusantes. Elle finit par s’asseoir près de moi après l’accord du patron. Sereine Ritsu ?

Eh bien...difficile à dire… Mentalement je dirais que tu es une femme méfiante...mais qui est gentille si on apprends à la connaître...enfin je crois...et...et physiquement bah…..t'es...t'es pas mal…

Oula, la petite tomate est de retour ! Ma question l’a perturbée, elle est complétement en panique après sa réponse. C’était le but recherché à vrai dire. Mon sourire s’accentue au « pas mal », je la laisse continuer sans un mot, mes yeux plongés dans les siens.

Enfin pas mal dans le sens où tu es très belle, sexy et tout ça hein, je te juge pas ! Enfin pas méchamment ! Enfin….enfin t'as compris…

Je souris davantage suite adjectifs qu’elle m’attribut. Mon dieu, cette question a eu l’effet d’une bombe atomique pour la serveuse ! Elle s’emmêle les pinceaux comme jamais mais essaye de reprendre son calme. J’ai envie de rire mais retenons nous, je vais pas la mettre encore plus mal à l’aise qu’elle ne l’est actuellement. Je prends donc une gorgée de whisky histoire de.

Et toi Kelya, tu penses quoi de moi ?

Je manque de m’étouffer suite à sa question. Je ne m’attendais pas à ça, après le manque d’assurance dont elle a fait preuve. Cette rouquine est pleine de surprise. Je toussote un moment, reprenant par la suite mon sérieux malgré ce sourire qui me colle à la peau.

-Physiquement, tu as des formes aux bons endroits, un visage doux et des lèvres plutôt attirantes malgré ce sourire qui les hante sans arrêt. Après, j’ai l’impression que tu ne peux pas rester sans rien faire, t’as besoin de bouger en permanence et tu dois détester l’ennui. Tu positives tout le temps malgré les coups bas de la vie, tu veux aider les gens comme tu peux. Tu ressembles un peu aux princesses voulant sauver leur royaume. Cependant…

Je finis mon deuxième verre de whisky en une gorgée, plaquant mon verre sur le bois face à moi. Je rapproche ma tête de la sienne, collant mon front au sien, la provocation au bout des lèvres.

-Tu n’as pas vu toutes les horreurs de ce royaume. Ton sourire en crée peut-être des nouveaux mais il ne peut faire oublier la souffrance de certains. Tu n'as pas connu l’enfer, ça peut changer n’importe quel homme.

Je repense à mon passé, ça devrait me faire quelque chose, me faire parler plus braque, mais là, je me contente de la provoquer de mon sourire. L’alcool peut-être ? Je me redresse sur ma chaise, pour lui demander.

-Accepterais-tu que la fille « très belle et sexy » t’offre un verre ?

Je sens que cette soirée promet d’être palpitante. Oui, la provoquer est des plus divertissant et bon, je reprends seulement ses mots. En plus, quand elle rougit, ça la rend encore plus mignonne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Jeu 2 Mar - 14:16
Je l’écoute me décrire, un léger sourire à ses lèvres, je rougis légèrement à la description physique que je trouve un peu osé quand même…

Après j’ai l’impression que tu ne peux pas rester sans rien faire, t’as besoin de bouger en permanence et tu dois détester l’ennui.

C’est à peu près ça, disons que je trouve toujours quelque chose à faire même que j’ai quasiment tout fait, comme si je cherchais la plus petite tâche à accomplir. C’est un peu dans le même sens que ce qu’elle décrit bien que des fois j’ai la flemme de bouger de chez moi. Elle me décrit ensuite comme quelqu’un qui positive tout le temps malgré les coups bas de la vie…et c’est vrai ! Je ne suis pas du genre à déprimer pour tout et n’importe quoi, je préfère positiver afin de continuer à avancer sans avoir des bâtons dans les roues !

Tu ressembles un peu aux princesses qui veulent sauver leurs royaumes. Cependant…

Cependant ? Elle posa assez brusquement le verre sur la table et rapprocha son visage du mien, assez pour que mon front touche le sien, ce qui me rends encore plus gênée.

Tu n’as pas vu toutes les horreurs de ce royaume. Ton sourire en créé peut-être des nouveaux mais il ne peut faire oublier la souffrance de certains. Tu n’as pas connu l’enfer, ça peut changer n’importe quel homme.

Je détourne le regard, mon sourire et même mon rougissement a disparu. Je murmure doucement :

Tu crois que je l’ai pas connu l’enfer ? Les humiliations, les coups, les séquestrations…les sacrifices…les…

J’ai connu l’enfer. Je l’ai connu bien plus qu’elle ne le pense.

Les membres de ma famille blessés, mes frères qui sont morts pour me protéger moi et mes sœurs devant ces putains d’humains hypocrites, les tentatives de viols que j’ai subis par ces connards, les viols qu’ont subis mes sœurs parce qu’ils se sentaient supérieurs tu crois que ce n’est pas l’enfer ?! Alors qu’est-ce que c’est ?!



Elle s’était levée de sa chaise dans son discours, des larmes coulaient sur son visage. Tout le monde s’était tus, c’était bien la première fois qu’on la voyait pleurer Ritsu. La première fois qu’on la voyait les poings serrés comme si elle allait en décocher une à la jeune femme en face d’elle. Même les zozos qui chantaient comme des cons avaient fermés leurs clapets. On entendait juste Ritsu respirer de façon désorganisée. Kelya lui proposa tout de même un verre qu’elle refusa, c’était logique. Elle lui tourna le dos et alla vers les vestiaires, me regardant en me lâchant simplement qu’elle avait fini son service. Elle entra dans les vestiaires et je soupirai doucement, regardant Kelya. Je lui pointai du doigt les vestiaires en la regardant, lui disant simplement.

Va la consoler s’il-te-plaît…


Pour qui elle se prend… Pour qui elle se prend à dire que je n’ai pas connu l’enfer ?! J’essuya grossièrement mon visage mais je continuai tout de même de pleurer. Je retirai mon kimono, non je n’étais pas nue en dessous, juste en sous-vêtements. Je me rhabillai, remettant mon maillot et mon pantalon en laissant mes larmes tomber sur le sol et en reniflant légèrement. Les souvenirs, surtout les miens, ça fait mal quand ils refont surfaces.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 2 Mar - 19:57
Elle n’est plus la serveuse souriante du bar, son visage se ferme et elle me balance ce qu’elle put vivre. Elle parle « d’humains hypocrites », mais en est-elle pas une ? Pour moi, un sourire est seulement une façade, la cachette de ce qui peut faire mal intérieurement. Des larmes ruissellent sur ses joues, le bruit des gens discutaillant dans le bar ne sont qu’un lointain souvenir. Pourquoi pleures-tu ? Ton passé te hante toi aussi ? Pourquoi ne souris-tu plus ? Ne me disais-tu pas qu’un sourire permettait de voir les choses autrement, de trouver des solutions aux problèmes ? Il n’y a aucune solution au passé, on ne peut retourner en arrière, il nous tiraille sans cesse, c’est mal qui perdura tout au long de notre vie, on ne peut l’oublier avec un sourire. Elle s’en va, je la regarde sans un mot alors que le patron me demande de la consoler. Tsss, pourquoi devrais-je faire ça ? Je serre les dents lâchant énervée.

-C’est bon, j’y vais.

Je me lève immédiatement, partant en direction des vestiaires. C’est quoi cette fucking journée ?! Ouvrant la porte de la pièce, je découvre une Ritsu totalement bouleversée, pleurant toute les larmes de son corps. Je voulais effacer son sourire, mais  la faire pleurer... c'était pas vraiment dans mes plans. Je ferme la porte, bruyamment, histoire de la prévenir de mon arrivée. Bon, je dis quoi maintenant ? On m’a demandé gentiment de la consoler, mais je m’y prends comment ? C'est pas du tout ma tasse de thé.

- « Garder le sourire ça signifie rester la tête haute », tu te souviens de ces mots ?

Bon je sais pas vraiment où je vais avec ça mais je sors ce qui me passe par la tête.

-Pour moi, sourire ne sert à rien mais pleurer, n’a aucun sens non plus.

Je me rapproche d’elle, me mettant face à elle, mon pouce et mon index coince gentiment son menton, remontant doucement sa tête pour rencontrer son regard. Je ne souris pas, mon ton est calme malgré la situation actuelle.

-Tu as mal n’est-ce pas ? Ton passé te torture, tu y repenses en fermant les yeux, en voyant des évènements passés se reproduire sur d’autres. Tu es humaine et pourtant, tu sembles haïr tes semblables et protéger les miens.

Mes mains viennent se poser sur ses joues, mes doigts essuient ses larmes.

-Il existe des gens sincères parmi ces « humains hypocrites », pour preuve, tu es là.

Je lâche toute emprise sur elle, m’adossant au casier et croisant les bras. Je suis venue dans ce bar pour boire un coup et me voilà dans les vestiaires pour arrêter des pleurs provoquer par moi, en personne. Je mets à rire doucement. Bon dieu, la vie est tellement imprévisible.

-Les humains ne sont pas tous mauvais, les mutants ne sont pas tous bons. C’est comme ça, il faut des cons partout.

Et moi ? Où je me situe ? Je lève la tête, les yeux fixés sur le plafond de la pièce. Je ne suis ni bonne, ni mauvaise, je suis seulement moi.

-Tu connaitras encore la souffrance, garde tes pleurs pour le futur au lieu de les dédier au passé. Les cicatrices du passé ne s’effaceront pas, ça continuera à te faire mal, alors arrête de chialer maintenant. Reste forte, sinon tu te feras bouffer en enfer.

Je n’ai jamais oublié ces images, la sensation du scalpel et de l’aiguille sur ma gorge, de cette personne vêtue de blanc, de son sourire… Mes poings se resserrent. Seulement, j’évite de pleurer, d’y penser, je garde la tête haute et pas besoin d’un sourire pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Jeu 2 Mar - 20:59
J'entends la porte se claquer bruyamment derrière moi, ce qui me fit sursauter légèrement. C'est elle, je sais que c'est elle...mais qu'est-ce qu'elle me veut ? Je n'ai pas envie de lui répondre, je n'ai pas envie de lui parler, je n'ai plus envie de la comprendre… Je la voit se mettre devant moi alors que je suis tête basse.

« Garder le sourire ça signifie rester la tête haute », tu te souviens de ces mots ? Pour moi, sourire ne sert à rien mais pleurer n'a aucun sens non plus.

Je l'entends se rapprocher un peu de moi, puis je la sens lever mon menton doucement, je la regarde alors dans les yeux, mes yeux brillants à cause des larmes.

Tu as mal n'est-ce pas ? Ton passé te torture, tu y repenses en fermant les yeux, en voyant des évènements passés se reproduire sur d'autres. Tu es humaine et pourtant, tu sembles haïr tes semblables et protéger les miens.

Je la regarde, j'y repense encore, des larmes recommencent à tomber, murmurant doucement.

Ellie...Karl...Alex...Ils sont morts par ma faute...Ces mutants avec lesquels j'ai grandi...Ces trois là...C'est...C'est ma faute…. Parce qu'ils ont voulu me protéger...Les trois…De ces hypocrites d'humains…

Je recommença alors à pleurer de plus belle en silence. Je la sens sécher à son tour mes larmes, je m'arrête alors doucement de pleurer et la regarde dans les yeux à nouveau. Ses mains sur mes joues, son regard avait changé inconsciemment de ton, il était plus doux, comme si elle comprenait cela.

Il existe des gens sincères parmis ces « humains hypocrites », pour preuve, tu es là.

Je rougis un peu, elle était si gentille d'un coup… Je la vois ensuite s'adosser au casier en croisant les bras et rire un peu. C'était sûrement le paradoxe par rapport à la situation de tout à l'heure qui la fait rire.

Les humains ne sont pas tous mauvais, les mutants ne sont pas tous bons. C’est comme ça, il faut des cons partout. Tu connaitras encore la souffrance, garde tes pleurs pour le futur au lieu de les dédier au passé. Les cicatrices du passé ne s’effaceront pas, ça continuera à te faire mal, alors arrête de chialer maintenant. Reste forte, sinon tu te feras bouffer en enfer.

Je la regarde, séchant mes larmes, puis je viens simplement me serrer doucement contre elle, murmurant un petit :

Merci…

C'est bête à dire mais même ses derniers mots m'ont consolés eux aussi...pas dans ce qu'elle a dit, mais dans son ton de voix, il était doux, calme, il n'était pas violent comme tout à l'heure. Je reste un petit instant contre elle, puis j'entends les gens reparler et la musique reprendre. Je recule alors un peu et lui souria, mais un sourire léger, le genre de sourire que Kelya ne pourrait sûrement pas détester.

Ca te dit d'aller prendre un verre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 2 Mar - 21:53
J’entends ses pas se rapprocher, gardant mon regard en direction du plafond. Soudain un contact de sa part me fait surprend. Qu’est-ce que… ? Un câlin ? Mon corps se raidi instantanément, il n’est pas habitué à ce genre d’attention. Mes joues prennent une teinte rougeâtre. Je fais quoi là ? J’hésite un long moment avant de tapoter gentiment sa tête alors qu’elle me remercie. Bon dieu, j’ai l’air tellement ridicule ! Lâche moi Ritsu, je ne suis pas friande des câlins… Elle finit par reprendre un peu de distance, un sourire d’une douceur extrême aux lèvres.

Ca te dit d'aller prendre un verre ?

Je détourne immédiatement le regard, cachant ma gêne. Tsss, les relations c’est vraiment pas mon truc. Je me dirige vers la sortie des vestiaires, attrapant la main de la rouquine pour l’entrainer dans le bar qui avait retrouvé son atmosphère habituelle.

-Je n’ai rien fait alors garde ton merci. Si je suis venue, c’est parce que le patron me l’a demandé, c’est lui que tu dois remercier.

Je sorti ça d’un ton sec, évitant toujours son regard. Bon, je dois me reprendre bordel ! Je l’emmène à la table où on était assises précédemment, finissant par lâcher sa main pour prendre place. Mes rougeurs ont disparu, je retrouve mon assurance légendaire.

-Alors, que désires-tu ? C’est moi qui paye, mon offre tient toujours !

L’ambiance chaleureuse du bar est de retour, évitons de parler des sujets qui fâchent, comme le passé de mademoiselle, même si ma curiosité le veut. Fini les pleurs, gardons la bonne humeur générale. Serais-je gentille ? Nah. Je commande à Ed la boisson désirée par la jeune femme ainsi qu’un thé. Ouai, un jagër bomb, comme si la soirée venait de commencer. Disons que c’est un nouveau départ.

-Tu bosses ici depuis longtemps ?

J’aime pas ce genre de conversation plate, je dois sortir autre chose, un truc plus du genre Kelya. Un sourire coquin aux lèvres, je balance d’un ton amusé.

-Quel tour de poitrine ?

Voilà, je reprends du poil de la bête. J’étais un peu perdue dans mes pensées au début mais cette rouquine m’a totalement vidé l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Jeu 2 Mar - 22:26
Elle prit ma main, ce qui me fit rougir, nous ramenant toutes les deux à la table. Je la regarde en l'entendant dire qu'elle n'a rien fait pour avoir mon merci. Je souris doucement, elle est fidèle à elle-même apparemment.
Je commande tout simplement une bière, acceptant son offre, tandis qu'elle commande un thé.

Tu bosses ici depuis longtemps ?

Drôle de curiosité, je lui réponds alors simplement.

Eh bien depuis environ 2 ans maintenant, j'ai commencé assez tôt à travailler en fait…

Je vois alors un sourire se dessiner sur son visage, puis l'entendre d'un ton amusé me demander :

Quel tour de poitrine ?

Je rougis légèrement mais réponds de la manière la plus naturelle qui soit, le même sourire que Kelya au lèvres :

95D….et toi ?

Je souris doucement puis voit le patron s'approcha de nous, me demander si ça va, puis me conseiller de rentrer en voyant qu'il commençait à faire tard et qu'il allait bientôt fermer. Je regarde alors Kelya et sourit à nouveau.

Bon….

Je bois cul-sec ma bière, après tout j'ai l'habitude de m'amuser parfois à ça avec les clients, puis je me lève d'un coup, lui souriant toujours.

Tu veux bien me raccompagner ?

Pour tout dire j'étais assez fatiguée à cause d'avoir pleurer, mais j'aimais bien Kelya même si elle était pas mal froide et distante avec moi parfois…

Qui sait, si tu me raccompagnes tu pourra me poser d'autres questions...sauf si t'as autre chose en tête !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Ven 3 Mar - 2:46
95D….et toi ?

Elle rougit encore, ce genre de sujet semble la gêner, ça m’amuse de voir cette expression s’emparer de son visage. Je lui réponds dans un ton identique au précédent.

-Ils sont plus petits, c’est certain.

Le patron nous coupe dans notre conversation sur les seins pour annoncer la fermeture imminente du bar. On dirait bien qu’il va falloir décoller. Je finis mon verre aussi rapidement que Ristu, étonnée d’ailleurs de voir la rapidité de son geste. Je n’imaginais pas qu’elle était une grande buveuse, comme quoi, toujours se méfier des apparences. M’étirant longuement sur ma chaise, je finis par décoller mon fessier de cette dernière. Bon bah let’s go !

Tu veux bien me raccompagner ?

Mon regard revient se poser dans celui de la rouquine. Elle a peur de se balader seule dans la rue ? Ça me fera sûrement faire un détour en plus de ça… Et puis après c’est moi qui me tape le chemin à pied toute seule ! Je me frotte l’arrière de la tête, réfléchissant un peu à ma réponse, posant le pour et le contre.

Qui sait, si tu me raccompagnes tu pourra me poser d'autres questions...sauf si t'as autre chose en tête !

Sa dernière phrase a un double sens, s’en est-elle rendu compte ? Bon stop à mon esprit mal placé ! Qu’est-ce que je pourrai lui poser comme autres questions ? Je veux savoir des trucs intéressants, palpitants… Lui tournant le dos et commençant à marcher en direction de la sortie, je dis calmement.

-Allons-y.

Je sors en première l’attendant devant la façade. Elle a sûrement ses affaires à récupérer. Pourquoi j’ai accepté déjà ? Je lâche un soupire, sortant une cigarette de mon paquet pour la glisser entre mes lèvres. J’allume ma dose de nicotine, remettant le briquet bien au chaud dans mon soutif. Bah ouai, c’est le meilleur endroit pour ne pas le perdre.

Une fois la jeune serveuse dehors, nous voilà en route vers son domicile. Je tire une longue bouffée cancérigène, réfléchissant à quoi lui demander. Une idée germe dans mon esprit, puisque le passé est à exclure, parlons du futur.

-Dis-moi Ritsu, tu comptes rester serveuse toute ta vie ou t’as d’autres projets en tête ?

Je ne dénigre pas le métier de serveuse, au contraire, elles ont du mérite, c’est métier compliqué mais qui paye peu pour la quantité de boulot fournie. Mon regard balaye les environs alors que mes poumons se remplissent de fumée nuisible à ma santé. Il y a peu de monde dans les rues à peine éclairées, c’est sûrement parce qu’on est en semaine. Le jeudi soir ou le weekend, c’est toujours blindé. Là, à part certains alcooliques qui ont du mal à marcher droit, les quelques clochards dormant paisiblement et les insomniaques en balade nocturne, la ville n’est pas très animée. C’est pas plus mal, on rentrera sans encombre chez nous.

-T’as quelqu’un dans ta vie ? Enfin je veux dire, tu sors avec quelqu’un ?

Ma question peut porter à confusion mais bon, j’essaye d’en apprendre un peu plus sur cette humaine méprisant les humains.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Sam 4 Mar - 13:13
Après avoir récupérée mes affaires, je marchais avec elle tranquillement dans la rue en direction de mon studio. Je la regarder tirer tranquillement sur sa cigarette, puis celle-ci me demanda si j'allais rester serveuse ou si j'avais des projets professionnels. J'hausse alors doucement les épaules, un peu désespérée.

Eh bien… Je crois que je vais rester serveuse. A cause de mes yeux, les autres humains ne m'ont pas laissés la chance de faire une école de chant, du coup mon métier rêvé était fichu depuis bien longtemps… Et puis j'aime bien être serveuse, ça permet de bouger et de faire de bonnes rencontres aussi…

Je continue de marcher tranquillement à côté de Kelya, regardant les gens complètements ivres marcher en zig-zag tout en chantant à tue-tête ce qui me fit légèrement rire. J'ai pour habitude de voir ce genre de choses mais ceux-là c'est un vrai spectacle ambulant en plein milieu de la nuit, si bien qu'on dirait qu'ils vont s'écrouler par terre.

T'as quelqu'un dans ta vie ? Enfin je veux dire, tu sors avec quelqu'un ?

Je fût un peu surprise de la question, la regardant, un peu intriguée. Quel intérêt ça pourrait lui apporter de savoir ça ?

Pourquoi cette question ?

Je soupira un peu, balançant légèrement mes bras, cette question est certes personnelle mais elle ne me dérange pas, je suis juste surprise d'une question qui parle de ma situation actuelle en sachant que je ne pensais pas qu'elle allait me poser ce genre de question.

Non, je n'ai personne dans ma vie… Et je ne suis jamais sorti avec quelqu'un, si bien que des fois je me demande si je ne suis pas asexuelle… C'est compliqué pour moi de sortir avec quelqu'un : je méprise les autres humains mais les mutants me méprisent aussi par préjugé… C'est un peu une boucle sans fin, un cercle vicieux dont je ne peux pas sortir…

Je la regarde, je veux un peu observer sa réaction...enfin si elle en a une. Je la vois tirer encore sur sa cigarette puis,, après qu'elle ai soufflé la fumée de sa cigarette, je lui demande avant qu'elle ne tire une autre bouffée :

Et toi, tu sors avec quelqu'un ? A ce que j'ai compris tout à l'heure, t'es un peu intéressée par quelqu'un non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Dim 5 Mar - 2:15
Elle a l’air surprise de ma question. C’est vrai que cette interrogation est étrange, elle peut être mal interpréter, suspecte mais bon, j’avais envie d’entendre la réponse.

-Non, je n'ai personne dans ma vie… Et je ne suis jamais sorti avec quelqu'un, si bien que des fois je me demande si je ne suis pas asexuelle… C'est compliqué pour moi de sortir avec quelqu'un : je méprise les autres humains mais les mutants me méprisent aussi par préjugé… C'est un peu une boucle sans fin, un cercle vicieux dont je ne peux pas sortir…

C’est vrai que sa situation est compliquée. Une humaine n’aimant pas ses semblables, préférant les mutants qui eux, sont méfiants des humains. Après, il suffit de tomber sur les bonnes personnes. Ne pas avoir de relation signifie qu’elle est encore vierge ? Bon, c’est sûrement beaucoup trop indiscret pour être posé. Je tire sur ma cigarette, réfléchissant à une prochaine question.

Et toi, tu sors avec quelqu'un ? A ce que j'ai compris tout à l'heure, t'es un peu intéressée par quelqu'un non ?

Je manque de m’étouffer suite à ses propos. Moi, intéressée par Skye ?! C’est du grand n’importe quoi !

-Non, je ne sors avec personne.

Je me mets soudainement à rire. Le jour où je m’attacherai à un être vivant n’est pas encore arrivé.

-Je ne suis pas douée en relation, je préfère les plans culs.

Oui, toujours aussi cash. Pas la peine de tourner autour du pot. De toute façon,  Ed aurait fini par lui lâcher le morceau, lui qui me nargue toujours là-dessus. Je n’ai jamais connu l’amour de mes parents, ni de personne d’autre, tout le monde fini par mourir, ce sentiment ne sert à rien, juste à faire souffrir. Une mère est censée aimer son enfant ? Elle m’a abandonnée à ma naissance.

-Qu’est-ce que l’amour après tout ?

Je mets à rire, coupant une quelconque réponse de sa part.

-Ce n’est qu’un ramassis de connerie.

On ne peut faire confiance aux gens, ils finissent tôt ou tard par nous trahir, par nous abandonner. La lâcheté fait partie des êtres vivants après tout.

-Plus tôt, tu as dit que j’étais gentille, sur quoi te bases-tu ? Si je le voulais, je pourrai te laisser pour morte, ici même.

Elle soutient les mutants alors qu’elle n’en est pas une, nous sommes dangereux, même contre notre grès. On nous a tellement méprisés, traqués, charcutés, que nous sommes devenus méfiants, peureux, dangereux pour l’homme. Ces derniers sont les seuls fautifs dans l’histoire, c’est eux qui ont engendré cette guerre. L’humain a toujours été son plus grand ennemi, l’histoire se répète à l’infini. Les mutants sont de simples moutons du mouvements et une nouvelle guerre mondiale éclate.

-Mutant ou humain, nous sommes aussi pathétiques l'un que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Dim 5 Mar - 2:45
Non je ne ne sors avec personne. Je ne suis pas douée en relation, je préfère les plans culs

La réponse ne s'est pas faite attendre, J'hausse légèrement les épaules à nouveau en soupirant.

Peut-être qu'un jour ça changera…

Je ne juge jamais les personnes, si elle préfère les coups d'un soir c'est elle qui voit, mais elle est inconsciemment attachée à certaines personnes c'est évident. Elle posa ensuite la question de ce qu'est l'amour. Moi-même je ne sais pas, mais sa réponse à elle n'est pas des plus difficiles à deviner en tout cas. Je soupire un peu de désespoir en l'entendant autant négative.

Plus tôt, tu as dit que j'étais gentille, sur quoi te bases-tu ? Si je le voulais, je pourrais te laisser pour morte, ici même. Mutant ou humain, nous sommes aussi pathétiques l'un que l'autre.

Je ne disais rien, je gardais le silence absolu sur ce qu'elle disait, puis finalement, après un moment je lâcha tranquillement :

Je ne me base sur rien, pour te dire je me fiche que tu sois gentille ou méchante dans ce qu'on appelle la société. Pour moi t'es sympa, parfois méchante, parfois gentille mais sympa, c'est tout… Si tu veux me tuer alors fais le, tu sais très bien que ça me fera ni chaud ni froid…

J'ai peur de pas mal de choses, mais de la mort non. Ce qui est assez paradoxal et drôle au passage puisqu'une araignée me fait peur à côté de la mort. Je baille un peu en continuant de marcher, j'étais vraiment épuisée par tout cette journée et surtout cette soirée.  Je ne savais pas combien de temps il restait pour arriver jusque devant chez moi mais je savais qu'il n'y avait plus beaucoup de trajets.

Faut jamais se baser sur des choses si on a pas des bases sûres, tu l'a bien vu tout à l'heure… Moi tout ce que je veux c'est qu'on s'entende bien toutes les deux, qu'on ai une bonne...bah pas relation vu que t'aimes pas ça…Mais disons plutôt un bon lien, quelque chose qui fait qu'on s'entend bien toi et moi tu vois...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Dim 5 Mar - 19:15
-Je ne me base sur rien, pour te dire je me fiche que tu sois gentille ou méchante dans ce qu'on appelle la société. Pour moi t'es sympa, parfois méchante, parfois gentille mais sympa, c'est tout… Si tu veux me tuer alors fais le, tu sais très bien que ça me fera ni chaud ni froid…

La mort ne l’affecte donc pas plus que ça ? Intéressant. Cette jeune femme est vraiment étonnante. Je lève les yeux au ciel, observant les étoiles le recouvrant. Elle pourrait peut-être faire quelque chose pour nous, essayer de rallier des humains à sa cause, pour leur faire comprendre que les mutants ne sont pas tous mauvais.

-Faut jamais se baser sur des choses si on a pas des bases sûres, tu l'a bien vu tout à l'heure… Moi tout ce que je veux c'est qu'on s'entende bien toutes les deux, qu'on ai une bonne...bah pas relation vu que t'aimes pas ça…Mais disons plutôt un bon lien, quelque chose qui fait qu'on s'entend bien toi et moi tu vois...

Je l’ai fait chialer et pourtant, elle veut qu’on s’entende bien ? Je ne peux m’empêcher de rire. Elle est vraiment amusante et unique en son genre cette petite. Je reprends mon calme, un sourire amusé aux lèvres.

-Tant que tu resteras comme tu es, je ne te tuerai pas. T’es spéciale, tu le sais ? Et je dois dire que ce n’est pas pour me déplaire.

Ma main vient se poser à l’arrière de sa tête, rapprochant brusquement ses lèvres des miennes. Un baiser sauvage pour cette rouquine qui n’est jamais sorti avec personne. Je m’écarte d’elle, prenant une dernière bouffée de nicotine avant d’écraser ma clope au sol.

-Je préfère ça aux relations, c’est moins compliqué, tu vois ?

Elle a le droit de me frapper après ça, c’est légitime. Il n’y aura même pas de représailles de ma part. Bah ouai, c’était trop tentant, depuis que je l’ai vu en kimono… Kelya, t’es vraiment un cas désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Dim 5 Mar - 21:04
Elle m'a embrassé…
Kelya m'a embrassé…
Contre elle, mes lèvres contre les siennes...Kelya vient de m'embrasser sans prévenir après m'avoir dit que j'étais spéciale. Elle se retira ensuite doucement, je suis sûrement rouge comme une tomate. Je la vois alors terminer sa cigarette avant de l'écraser avec son pied.

Je préfère ça aux relations, c'est moins compliqué tu vois.

Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je dit ? Qu'est ce qu'on fait maintenant ? J'hoche un peu la tête, va savoir pourquoi. Pour tout dire, je suis pas mal perdue par ce baiser inattendu...et surtout mon premier. Je recommence à marcher avec elle jusqu'à chez moi, puis arrivée à la porte de l'immeuble,  je sors mes clés et l'ouvre tranquillement avec mon badge, entrant à l'intérieur, regardant alors Kelya qui restait devant celle-ci avant de lui dire :

Bon, tu viens ?

Quitte à commencer autant aller jusqu'au bout non ? Et puis j'aurais qu'à me dire que c'était à cause de l'alcool (même si je n'ai bu qu'une bière) et de la fatigue. Je monte alors avec elle jusqu'à mon studio, ouvrant la porte de celui-ci. Heureusement, tout était rangé, rien ne traînait sur le lit ou la table, même pas de la paperasse. Je retire mes chaussures puis pose mon sac, y sortant le kimono et posant celui-ci sur une chaise. Je regarde alors Kelya, ne sachant pas comment réagir avec elle maintenant… Ce qui est sûr c'est que j'ai pas profité de mon verre tout à l'heure. J'ouvre alors mon réfrigérateur et regarde Kelya.

Tu.. Tu veux boire quelque chose ? Malheureusement j'ai pas d'alcool fort mais…enfin...j'ai de la bière en petites bouteilles si tu veux.

Ce qui est clair c'est que moi je m'en sors une. Je prends toujours de la bonne bière, je peux pas supporter de boire de la bière de mauvaise qualité en sachant que ça fait deux ans que je travaille au bar et que ça fait deux ans que quelque fois je joue à des jeux d'alcools avec les clients. Je décapsule la bouteille à l'aide du bord de l'évier et m'adosse ensuite à celui-ci en la regardant en attendant sa réponse.

Je n'avais pas acquis une assurance à cause d'un simple baiser, c'est juste que cette soirée était tellement intense et tellement remplis de premières fois...et puis pour une fois que quelqu'un ne me méprise pas et que je ne méprise pas cette personne...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Dim 5 Mar - 22:40
Je m’attends à recevoir un châtiment dû au geste déplacé dont je suis l’auteure. Limite je lui tends la joue pour qu’elle me frappe. Rien. Elle ne fait et ne dit absolument rien, continuant la route jusqu’à chez elle. Euh…dois-je en conclure que ça lui a plu ? Je la fixe du regard, marchant près d’elle sans rien dire non plus. Arrivée devant chez elle, je commence à sortir une clope de mon paquet pour le chemin du retour avant qu’elle m’interrompe dans mon geste, m’invitant à entrer. Bon bah de toute façon, j’ai rien d’autre de prévu alors pourquoi refuser. Je la suis en silence jusqu’à son studio, rangeant ma cigarette. Une fois dans la pièce, j’examine le nouveau lieu avec attention. Il y a tout ce qu’il faut pour une personne, ici, tout est rangé et propre. J’enlève mes chaussures pour éviter de salir.

Tu.. Tu veux boire quelque chose ? Malheureusement j'ai pas d'alcool fort mais…enfin...j'ai de la bière en petites bouteilles si tu veux.

Je ne réponds pas immédiatement, la regardant en sortir une pour elle qu’elle décapsule sur…l’évier ? Ah ouai, je vois le genre, c’est une habituée de la boisson ! Après, elle bosse dans un bar donc bon, c’est la routine pour elle d’ouvrir une bière avec ce qu’elle a sous la main. C’est assez drôle de voir une fille avec une bouille toute mignonne faire ce genre de chose. Les apparences sont vraiment trompeuses. Je m’avance vers le frigo, prenant une bière à mon tour que je décapsule à l’aide de mon briquet. Je sers dans son frigo, c’est malpoli ? Mais c’est elle qui m’a demandé si j’en voulais une, je vais la faire se bouger exprès pour me servir, bordel !

-Merci, ça fera parfaitement l’affaire.

Je pose la capsule près du lavabo, puis je viens entrechoquer doucement ma bouteille contre la sienne avant d’en prendre une gorgée. C’est pas une bière de merde ! Restant face à elle, je lui sors le sourire aux lèvres.

-Bon alors, on fait quoi, tu veux regarder un film ? Ou t’as d’autres plans en tête ?

Je me rapproche d’elle, posant ma bière sur le bord du lavabo, mon autre main replaçant une ses mèches.

-Tu parais plus confiante. Serait-ce le fait d’être chez toi, en territoire connu qui t’as fait gagner en assurance ? Ou est-ce autre chose ?

Mes yeux sont plongés dans les siens, mon sourire est toujours présent. Je la regarde un long moment avant de balancer dans le plus grand des calmes.

-T’as aimé mon baiser ?

Je la cherche, je la provoque, mais c’est ce qui met un peu de piment dans les histoires. D’un ton joueur, je reprends sans vraiment attendre de réponse à ma précédente question.

-Moi j’ai bien aimé te voir en kimono tout à l’heure.

Je reprends ma bière pour y boire une nouvelle gorgée, ne quittant pas des yeux la rouquine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 28/01/2017
Lun 6 Mar - 14:48
Je la vois alors marcher vers mon réfrigérateur pour se servir, décapsulant la bière avec son briquet. Une sourire en coin viens alors sur mon visage, décidément même invitée elle reste elle-même : elle a besoin de personne jusqu’au bout.

Merci, ça fera parfaitement l’affaire.

Elle vient entrechoquer doucement sa bouteille contre la mienne, je la suis dans son geste avant de boire quelques gorgées.

Bon alors, on fait quoi, tu veux regarder un film ? Ou t’as d’autres plans en tête ?

Je n’avais pas vraiment de plan, juste passer une soirée avec elle, mais qui sait, elle, elle a sûrement des plans en tête.

Eh bien si tu veux on peut regarder un film, j’ai l’abonnement films et séries à volonté de Trappist.

Je la vois se rapprocher de moi et pose sa bière proche de l’évier, puis je vois sa main replacer une de mes mèches tranquillement. Qu’est-ce qu’elle fait ?

Tu parais plus confiante, serait-ce le fait d’être chez toi, en territoire connu qui t’as fait gagner en assurance ? Ou est-ce autre chose ?

Ouais, c’est plutôt autre chose : la fatigue et le baiser sûrement. Elle a toujours son sourire aux lèvres, je souris aussi alors doucement, le même sourire, avant de répondre tranquillement :

Qui sait ?

Elle me regarde dans les yeux, je tombe de plus en plus dans son jeu, plutôt dans son piège. Je ne pense pas que je pourrais retourner son petit jeu contre…

T’as aimé mon baiser ? Moi j’ai bien aimé te voir en kimono tout à l’heure.

Game Over. Je rougis alors suffisamment pour que ça soit visible, ne pouvant la quitter des yeux alors qu’elle reprend sa bière pour boire encore une ou deux gorgées.

B…Bah je….euh…oui…enfin…non…enfin si mais…

Plus je m’emmêle les pinceaux plus je rougis. Ce que j’ai l’air nouille d’un coup à être rouge comme une tomate. Je me redresse alors doucement et lâche :

En… En parlant de kimono il faut que j’aille le ranger !

Je prends alors le kimono sur la chaise avant de m’enfermer dans la salle de bain. Ranger un kimono dans la salle de bain ? Quelle idiote tu fais Ritsu ! Maintenant elle va sûrement penser que je vais me changer ou autre, en tout cas elle sait sûrement que c'est une excuse bidon ! Je ne sais pas trop quoi penser ni même trop quoi faire…Elle a aimé me voir en kimono ? Je regarde alors celui-ci dans mes mains... J’hésite à le porter… Ca lui ferait sûrement plaisir mais en même temps pourquoi je ferais ça ?

*Il parait qu’en dessous des kimonos les femmes sont nues*

J'étais en sous-vêtements lors de la soirée... Je devrais le porter pour elle comme il se doit alors ? Je secoue vivement la tête pour essayer d’oublier cette phrase. Mais…
Je me redresse doucement puis commence à me changer, revêtant alors le kimono et retirant également mes chaussettes avant de ressortir de la salle de bain. Toute rouge, je regarde alors Kelya qui m’avait attendue, sa bière à la main

Tu..Tu m’a dit que t’avais aimé me voir en kimono non ?...Donc...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mar 7 Mar - 0:53
Elle rougit et j’aime voir cette réaction sur son visage. Mon sourire s’agrandi, mes yeux sont attirés par ses lèvres. Elle est trop chou quand elle se transforme en tomate.

B…Bah je….euh…oui…enfin…non…enfin si mais…

Bizarrement, l’assurance dont elle faisait preuve vient de disparaitre. Qu’est-ce qu’il se passe Ritsu, tu n’arrives plus à penser correctement ? Elle a apprécié le baiser mais ne sait pas comment me le dire ? Moi en tout cas, j’ai bien aimé ses lèvres.

En… En parlant de kimono il faut que j’aille le ranger !

Sérieux ? Ranger son kimono ? Je me mets à rire, amusée par sa réaction. Ne prendrait-elle pas la fuite ? Surtout qu’un vêtement n’a rien à faire dans une salle de bain… Alala, elle n’est vraiment pas sereine. M’adossant à l’évier, prenant sa place précédente, je l’attends tout en sirotant mon breuvage alcoolisé. Le bruit de la porte se fait entendre. Ça y est, elle a repris son calme ? Mon cerveau se met en mode off un court instant lorsqu’elle revient dans la pièce.

Tu..Tu m’a dit que t’avais aimé me voir en kimono non ?...Donc...

Je reviens à moi, terminant ma bière d’une traite. Bordel, c’est de l’incitation au viol !!! Une clape mentale percute ma joue. Reprends-toi Kelya ! Je pose ma bouteille vide sur le bord de lavabo, avançant vers Ritsu tel un prédateur sur sa proie. Je l’attrape par la taille, rapprochant son corps dangereusement du mien, fixant ses yeux d’une couleur si originale.

-T’es vraiment sexy là-dedans, tu le sais ?

Ma main vient soulever son menton, mon autre reste derrière son dos, gardant son corps près du mien. Mon sourire est désormais emplit de désir.

-Pardon si cela te déplait, mais j’en ai envie.

Mes lèvres se posent tendrement sur les siennes, mon bras resserrant un peu plus son étreinte sur son corps. Est-ce vraiment correcte de faire ça ? Mettre ce genre de vêtement aussi…c’est me provoquer ! Bon dieu, elle joue avec le feu !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Rouquine & brunette !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Visite d'une rouquine
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» Rouquine voulant se transformer en volatile recherche zoan - Demande de réservation
» Une rouquine à la mer
» La rouquine qui vous rendra tous heureux -oupas-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: