Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis pas perdu ... [libre]

avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 16/02/2017
Mar 28 Fév - 18:05
Je sais juste pas trop où je suis
Les évènements récents n’avaient pas laissé beaucoup de choix, la solitude et le danger d’une habitation en ville, ou un lieu inconnu qui sentait si fort la paix qu’il en devenait suspect. Adriel ne mis pas bien longtemps à décider de sa destination, sa mère avait exprimé son souhait, elle voulait le savoir sauf et protégé si elle venait à disparaitre et puisque s’était chose faite, il se devait de respecter son dernier souhait.

Il fallut plusieurs voyages pour préparer, l’inscription, son départ, mais aussi et surtout ses affaires. Quoique ça, pas vraiment, il prit ses vêtements, une photo de lui et sa mère lorsqu’il était enfant, ce qu’il lui restait d’argent, et enfin, le plus important, son carnet à dessin, les glissât dans un sac, et voilà, le tour était joué.

Enfin, je jour du départ était arrivé, il prit une douche, passât un haut blanc, un jean noir, des basquettes blanches et un manteau en cuir long et noir. Le sac sur l’épaule, il fermât la porte de sa maison pour la dernière fois, partant enfin pour sa nouvelle vie. Il lui fallut un certain temps pour rejoindre sa nouvelle école. Et une fois devant, il observât l’endroit, une main dans la poche, l’autre sur son sac, sans bouger.

Ici… vraiment …
-D’accord.


Ne lui restait qu’à trouver sa chambre, s’installer et prier pour avoir la paix encore un bon moment.

Non, disons plutôt, « il ne lui aurait plus resté qu’à », parce que ça, s’était sans compter sur son merveilleux sens de l’orientation. Adriel fit quelques allés retours, si peu que trois heures après son arrivée il avait tout juste réussi à passer récupérer les informations sur sa chambre. Il aurait bien pu demander à quelqu’un mais…

Mais non, pas envie.

Après tout, cette balade finirait forcément par le mener là où il devrait pouvoir poser ses affaires.

C’est donc après un nouveau moment à tourner en rond qu’il finit dans une cour étrange mais plutôt sympa, de belles plantes, du calme, rien de déplaisant, il s’installât près d’un mur, lassé de tourner, le blond décidât de prendre une pause, la recherche pourrait bien reprendre plus tard, il avait du temps avant le couvre-feu. L’endroit manquait légèrement de musique mais tant pis, il ferait sans, pour le moment l’envie était toute autre.

Adriel déposa son sac près de lui, l’ouvrit pour y prendre son carnet à croquis, et le refermât, puis il mit son carnet à l’horizontale et commencer un nouveau dessin. Il faisait souvent ça, lorsqu’un sentiment restait trop présent, qu’il devenait trop lourd ou qu’il avait besoin d’une pause simplement. Le jeune garçon prenait son carnet et cette gêne glissait le long de son crayon pour s’étendre sur une page. Et s’était efficace en général, les sentiments n’avaient aucun meilleur chemin pour fuir le cœur de l’homme qu’au travers de mises en scène, de personnages, d’endroits.

Cette fois-ci, l’idée était un peu tout ça à la fois, c’est une scène, un personnage, un lieu qui lui permettrait de perdre sa peine.

Il commença par tracer les premiers traits d’une paire d’yeux sur l’ensemble de la page, prenant tout son temps pour en faire chaque détail, leur donner une apparence de profondeur et bien sur, des pupilles fendues. Il fit bien attention à ce que l’œil ne soit pas trop foncé, l’idée étant d’y faire apparaitre un reflet.

Puis, vint la suite, introduisant d’abord dans l’œil droit, les traits vulgaires de soldats, puis, ceux d’une armée, il créa les premières moitiés des soldats bien détaillées et laissant ceux derrières disparaître et se fonde, montrant qu’une épée par ci, un bouclier par là, ou une tête ponctuelle mais rien de plus. Puis, en quelques coups de gomme sur les traits de trop en arrière, le tout sembla bien disparaitre dans le coin de l’œil, se fondre en une seule masse informe.

Ensuite, l'autre œil, quelques traits pour former un morceau du corps d'un dragon au lointain et surtout sa gueule, la bête gigantesque dévorait à pleines dents un soldat. Il poursuivit en déformant légèrement les traits tracés au bas des yeux, faisant en sorte qu’on devine la présence des larmes dans ce regard innocent, souillé. Puis, les traits délicats et peu accentués d’une larme qui descend le long de la feuille et là, se glissent sous l’œil droit, dans cette petite coulée, et de nouveaux soldats qui chutent en même temps qu’elle.

Puis enfin, il fit une petite partie de l'arête du nez et les sourcils, ne restait plus grand-chose à faire, alors, il s’attelât aux détails des yeux, des ombres du dragon, montrant quelques écailles par endroits, de légers reflets d'un soleil qui n'était visible que sur lui et sur les surfaces réfléchissantes, les armures et les armes.
ft. qui voudra
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 30
Localisation : En salle des profs
Mer 1 Mar - 1:10
-Fan de fantasy?

Un peu derrière lui, un homme se tenait, les bras croisés, l'air calme, un sourire avenant sur le visage. Probablement un professeur. Il porte des vêtements bordeaux sombre, assez visibles mais sans être criards; et son visage a quelque chose de sage, de rassurant. Il ne s'est pas approché plus que de raison, et s'est simplement arrêté un moment en remarquant le jeune homme dessiner. L'armée médiévale, et les dragons; difficile de se méprendre sur le thème abordé dans le dessin. Il semblait admirer tout particulièrement l'effet donné par le reflet des yeux; une technique relativement avancée, il n'avait clairement pas affaire à un simple amateur.

-J'imagine que vous êtes nouvel élève à CastleMist. Je ne vous ai jamais vu dans nos couloirs. Peut-être étudiant en art?

Il n'y avait pas beaucoup d'autres possibilités, surtout vu l'âge apparent de l'intéressé. Il le laissa répondre avant de proposer son aide. Pour être dans la cour intérieure à une heure pareille, il devait être nouveau, ou perdu. Ou les deux? Si tel était le cas, Miles se proposait de lui servir de guide, tel un vrai gentleman anglais; flegme et sourire au rendez-vous.

-Miles Edgeworth, professeur d'Anglais. Je peux peut-être vous être utile...?

_________________

Merci Kaël!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 16/02/2017
Mer 1 Mar - 11:55
Je sais juste pas trop où je suis

Le dessin était bien avancé, il allait même rapidement être terminé et le sentiment qui s’y raccrochait allait enfin partir. Adriel traçait les derniers traits, s’appliquant beaucoup pour que son œuvre soit aussi réussie que possible. Il fallut quelques secondes pour que les mots lancés près de lui ne prennent un sens et qu’il comprenne que quelqu’un était arrivé dans son dos.

-Pas particulièrement.

Le décor n’avait pas beaucoup plus d’intérêt que ça, en réalité c'était le spectacle au complet qui offrait l’émotion libérée. Mais bon, au fonds, un dragon, s’était sympa aussi, et radical. Adriel prit grand soin de retirer le crayon de son calepin avant de tourner la tête, histoire de s’éviter les traits malheureux. Il ne comptait pas rester à une observation approfondie, elles n’avaient rien d’agréables pour lui, alors il passa rapidement sur le visage de l’homme, pas de pupilles fendues, mais plutôt doux, pas d’animosité, enfin, pour le moment.

-Bonjour à vous aussi.

Qui sait comment les choses pourraient réellement se passer ici pour les « mutants ».

Le blond essayait rarement de retenir les traits des personnes croisées, il prêtait beaucoup plus d’attention à leur voix, c'était un moyen comme un autre de les reconnaître sans avoir à les voir et surtout, sans avoir à savoir ce qu’ils avaient en tête. Il finit tout de même par se lève, parce que… ben voilà quoi, il n’allait pas rester comme ça alors qu’on venait gentiment lui parler.

-Oh, mon dessin et mon sac m’auraient déjà trahi ?
Et si j’avais eu une passion pour le tricot, je serais en quelle matière ?

Bien sûr, s’était dit avec un fin sourire, histoire que ça passe légèrement mieux quand même.

-Adriel Vial, et effectivement, je suis arrivé tout à l’heure.

Il déposa doucement son carnet sur son sac, et épousseta son pantalon, avant de se tourner vers son interlocuteur, bien sûr sans le regarder directement, il préféra fixer son regard sur le mur juste derrière.

-Eh bien enchanter, professeur.

Anglais, ce qui expliquait sans doute la position et la tenue impeccable.

-M’être utile.
Pourquoi pas.

-Vous devez connaitre ces lieux si vous êtes professeurs.

La question pourrait paraître idiote mais il existait des professeurs qui ne connaissaient absolument pas leur lieu de travail, du coup, autant se renseigner.

- Si tel est le cas, j’apprécierais beaucoup un coup de main pour trouver le chemin des dortoirs.
Manque un truc…

-Si ça ne dérange pas votre emploi du temps bien sûr.

Ouai, je suis un fils à maman, et alors ?

ft. Miles Edgeworth & qui voudra

_________________
Paroles
Pensées
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 30
Localisation : En salle des profs
Lun 6 Mar - 2:21
-Pas particulièrement.

Un engouement particulièrement peu prononcé. Sans doute quelqu'un de renfermé. C'est en tout cas probablement ce que le professeur déduisit, réduisant du coup les dialogues suivants à leur plus simple expression, pour ne pas gêner le nouvel élève.

-Bonjour à vous aussi.

Cette fois, la réponse était un peu froide. Mais à vrai dire, tous les nouveaux élèves étaient comme ça. Tous les mutants, en tout cas. Quand on est élevé dans une société pareille, il est difficile de croire que cette Académie sera un havre de paix. Il finit par se lever.

-J'imagine que vous êtes nouvel élève à CastleMist. Je ne vous ai jamais vu dans nos couloirs. Peut-être étudiant en art?

-Oh, mon dessin et mon sac m’auraient déjà trahi ?

L'humour pour bouclier...? Parfois l'ironie sert de lien, parfois elle sert de barrière. Si ce nouvel élève se refusait à tout nouveau contact, il le laisserai en paix, voilà tout. Mais il était de son devoir de vérifier s'il était bien intégré, voire s'il n'était pas perdu. Il posa son calepin et continua à parler au professeur, sans le regarder. Un comportement, quoique typique des personnes introverties, plutôt ironique pour quelqu'un qui prend mal le fait de ne pas avoir été salué correctement. Mais l'un découle peut-être de l'autre...

-Adriel Vial, et effectivement, je suis arrivé tout à l’heure.

-Miles Edgeworth, professeur d'Anglais. Je peux peut-être vous être utile...?

-Eh bien enchanter, professeur. M’être utile...Vous devez connaitre ces lieux si vous êtes professeurs.

-Je suis le dernier professeur arrivé, mais je travaille ici depuis quelques semaines déjà...

- Si tel est le cas, j’apprécierais beaucoup un coup de main pour trouver le chemin des dortoirs. Si ça ne dérange pas votre emploi du temps bien sûr.

-Bien sûr! Si tu es au dortoir de l'Académie, ta chambre doit se trouver au premier étage de l'aile Ouest... C'est plutôt grand, ici. Je vais te montrer où cela se trouve, si tu veux bien me suivre. A moins que tu n'aies des affaires à récupérer...?

Miles entama le chemin vers l'aile Ouest en question, sortant de la cour intérieure pour traverser les couloirs de la section pédagogique de l'Académie. En fait, il n'est pas difficile de se perdre dans cet établissement quand on cherche dans le mauvais bâtiment... Lui-même avait eu besoin d'une guide pour s'y retrouver.
Ils traversent le bâtiment central et enfin, pénètrent dans "l'antre", le bâtiment des dortoirs. Beaucoup de professeurs appréhendent cet entassement de mutants; Miles semble ne pas en faire grand cas.

-Tu connais le numéro de la chambre qu'on t'a attribuée...?

_________________

Merci Kaël!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 16/02/2017
Dim 12 Mar - 1:08

_________________
Paroles
Pensées
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Je suis pas perdu ... [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je suis nue bordel! - LIBRE
» Un padawan perdu [Libre] (et n'hésitez pas !)
» Bon je suis completement perdu (Thalion Orthar, Aria Rine)
» Dans quoi je me suis embarquée ? (libre !)
» Je suis pas perdu ! Je suis juste... En exploration ! [SOLO]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: