Revenir en haut Aller en bas
Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Une rumeur?
Top-sites



 :: L'Académie Castlemist :: Aile Ouest :: 1er Etage :: Dortoirs Garçons Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis pas perdu ... [libre] (suite)

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 16/02/2017
Dim 12 Mar - 1:07


Je sais juste pas trop où je suis


Le carnet à croquis a sa place, ne restait plus qu’a espéré que la rencontre qu’il venait de faire serait utile au blond… au moins un peu quoi. Bien que l’homme soit le dernier professeur arriver, il était là depuis plus longtemps qu’Adriel, il serait donc capable de l’aider, s’était déjà ça.

N’ayant rien de particulier à réponde aux affirmations du professeur, le blond se contenta de prendre le sac sur son épaule, il rangea correctement son carnet.

-C’est toujours bon à savoir.
Ça m’est complètement inutile pour l’instant, vu que je ne sais pas ou est l’aile ouest, mais si tu veux.

Les affaires à récupérés, non il avait son sac a coté de lui depuis le début, il n’avait absolument pas cherché à le cacher et encore une fois, il n’essayait pas non plus. Mais bon, le prof n’avait aucun moyen de savoir, partir là-dessus serait sans doute plus facile.

-Toute ma vie tient dans ce sac, merci.

Le duo temporaire parti donc pour une balade dans l’école. Puisque regarder son professeur lui faisait prendre le risque de pénétrer le jardin secret de celui-ci, Adriel se focalisa sur la route, prenant le temps de demander deux trois petites informations sur l’emplacement des salles de classe etcetéra.

-Votre arrivée ici c’est elle bien déroulée ?

Fallait bien essayer de parler de quelque chose … et avec un prof les idées venaient plus difficilement. Enfin, les dortoirs arrivèrent vite, en tout cas, assez vite pour que l’étudiant n’a pas besoin de chercher d’autres sujets de discussion.

-Oui, je suis dans la Chambre H#2



A-Delta ©



Précédemment

_________________
Paroles
Pensées
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 12/03/2017
Dim 12 Mar - 17:19
ft.
Libre
« Je ne suis pas perdu non plus »
Ah, mon camarade de chambrée

Donc, comme je le disais, j'entrai.

Et bien sûr, j'entendais. Tout. Le sang dans mes veines, le bruit de ma respiration, le son de mes pas sur le sol. Le vent dans toutes les feuilles, l'herbe et les fleurs qui poussaient. Heureusement que j'y étais habitué, c'était devenu important pour moi ces fonds sonores pour me rassurer. Et m'endormir. Mais bien sûr, étant dans un lieu pleins de vivants, je n'entendis pas que cela. Si seulement ils pouvaient tous se taire. Enfin, cela me permit de savoir que je ne serai pas seul dans ma chambre.

Côtoyer un inconnu.
Devoir partager de l'espace.
Je n'avais plus qu'à espérer qu'il n'était pas de ceux qui collaient leurs nez partout. Mais du coup, je me dépêchai de le rejoindre. Ou plutôt de les rejoindre puisqu'il était accompagné. Je le trouvai finalement, cet étudiant que j'allais devoir supporter, une chevelure dorée à quelques mètres devant. Avec un homme aux cheveux gris qui semblait lui expliquer quelques petites choses. Merveilleux, fallait-il que je croise aussi un professeur par la même occasion ? Je regrettai presque d'avoir suivi la piste.

Mais puisque c'était fait, je finis derrière mon futur colocataire et posai une main sur son épaule. Avec mon habituel sourire avenant. Puis, je pris mon stylo préféré et sur le carnet qui l'accompagnait, ce fameux stylo, j'écrivis une note que j'arrachai pour la lui tendre.


Bonjour, je vais être votre colocataire, enchanté. Je suis Caym Lightbird, j'espère que l'on s'entendra.

Je saluai enfin le professeur, maintenant que le principal intéressé avait connaissance de mon identité. Je supposais qu'il la donnerait par ailleurs à l'enseignant alors que j'inscrivais une autre note que je tendis cette fois à l'humain. Un sale humain. Mais ce n'était pas encore le moment de me faire des ennemis.

Je vais vous suivre jusqu'à ma nouvelle chambre, si vous me le permettez.

J'arrangeai mon sac sur mon épaule pour ensuite reprendre ma valise à roulettes. Avec cette envie de leur hurler de fermer leur clapet une bonne fois pour toute ! Et dire que ce n'était que ma première heure ici... J'allais devoir me construire une endurance face à ce nouveau climat bruyant.
Qui savait, je pourrais peut-être faire du meilleur engrais avec les possibles morts que j'allais enterrer. Ce serait beau pour la terre. Mais pas celle que je rêvais de restaurer.

Quand nous fûmes enfin devant la porte, je sortis mes clés pour l'ouvrir, pas prêt d'être impressionné par ce que j'allais voir. Les scientifiques qui m'avaient gardé avaient au moins eu la bonne idée de me fournir tout ce dont j'avais besoin. En plus de l'héritage de mes parents. Je passai le palier, laissai ma valise dans un coin sur laquelle je posai mon sac. Et j'écrivis pour tendre à mon colocataire.


-Seriez-vous bien aimable et me laisseriez-vous le lit proche de la fenêtre ?

Si la politesse ne le convainquait pas, j'utiliserai la force. Plus tard. Quant au professeur... A part le fait que je me demandai ce qu'il enseignait, voir que c'était un humain me donnait envie de le mettre dehors.
A bas la classe dominante.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 30
Localisation : En salle des profs
Sam 1 Avr - 10:25
Adriel n'était décidément pas le type d'élève loquace et facile à appréhender. Mais, après tout, c'était toujours mieux qu'un élève à problèmes, comme il y en avait déjà tant dans l'Académie.

-Eh bien, je ne suis arrivé qu'il y a quelques semaines, mais je peux déjà entrevoir les différences que cet endroit peut avoir avec une académie plus conventionnelle. De ce que je sais pour le moment, c'est sans équivoque le meilleur endroit pour que les mutants puissent avoir une scolarité plus ou moins normale...

Une fois dans l'aile Ouest et après s'être renseigné sur son numéro de chambre, Miles dirigea l'étudiant vers la salle en question, quand ils furent intercepté par un autre élève, qui avait probablement entendu leur discussion. Sans un mot, celui-ci tendit une note à Adriel, se présentant comme son futur colocataire. En voilà un qui ne serait pas simple à gérer en cours, s'il ne parle pas. Miles se présenta en retour, puis Caym Lightbird, comme il l'avait écrit, tendit une seconde note au professeur, lui demandant de l'escorter également jusqu'à la chambre.
Caym l'ouvrit avec un des deux jeux de clés et quand Miles put jeter un oeil à l'intérieur, la première chose qu'il remarqua était l'absence "d'âme" de la décoration. Comme si quelqu'un avait simplement choisi les meubles les plus standards d'un catalogue, pour les disposer de façon standard dans une pièce standard. Ceci dit, c'était plutôt logique, et déjà une chance, que des mutants aient accès à des chambres meublées où ils auraient la chance de ne pas être pris en grippe par la population de Shadow City.
Caym écrivit une autre note à Adriel, celle-ci, Miles ne put pas la lire.

-Bon, eh bien, on dirait que vous avez trouvé vos pénates, et votre compagnon d'infortune respectif. Vous trouverez le règlement intérieur et vos emplois du temps dans la pochette transparente au dos de la porte. J'espère rapidement vous voir assister à mes cours. S'il vous reste des questions, je suis à votre disposition.

Sa voix calme et son sourire bienveillant étaient peut-être un peu maladroits; mais il semblait vraiment souhaiter une bonne intégration aux deux nouveaux élèves.

_________________

Merci Kaël!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 16/02/2017
Ven 7 Avr - 19:21


Je sais juste pas trop où je suis


Il n’y avait pourtant pas besoin de plusieurs semaines pour constater des différences. Le simple fait que les « mutants » y soient acceptés comme des élèves normaux suffirait à comprendre que cette académie n’avait rien de commun avec les autres. Enfin peut-être que l’avenir donnerait encore un nouvel intérêt, ou une nouvelle information incontournable, mais pour l’instant, s’était bien la seule chose qui paraissait différente.

Le meilleur…

Ne pas dire youpi … ne pas dire youpi … ne pas dire youpi …

-Youpi…

Raté.

Bon d’accord, c'était le youpi du manque de motivation, mais en même temps, ça paraissait logique que les mutants soient bien ici, s’était d’ailleurs le but des venues, aucun intérêt à déménager dans les locaux si ça n’avait pas été le cas.

Bien évidemment, l’aller à la chambre ne pouvait pas être tranquille, ils ne pouvaient pas rester justes tous les deux le temps d’y être, puis s’enfermer dans la chambre après un au revoir a la frontière de l’impolitesse. Un plan qui l’avait pourtant bien charmé.

Une main se posa sur son épaule et en suivant tout le chemin que faisait le bras, il put découvrir un jeune homme, particulièrement mignon, avec de grands yeux bleus, et fendus, et … et un papier.

-Salut.

Le blond tendit le papier à son guide et observa son futur « colocataire ».

-Adriel Vial, le plaisir est pour moi.

Toujours rester poli, par contre, pourquoi il utilise des papiers ? J’ai un coloc muet . Ça peut avoir des côtés pratiques, si j’ai envie de dessiner en paix et sans qu’ont me saoul, je vais donc pouvoir rester dans ma chambre tranquille, il ne peut pas parler, il ne peut donc pas m’embêter … hein ?

-Merci pour votre aide monsieur, et les informations.

Adriel passa la porte, prit les papiers derrière et observa la disposition des lits.

- Désolé, mais non.

Je ne suis pas aimable.

-Le lit près de la fenêtre est le mien.

Tant mieux, je vais pouvoir s’assoir dessus si j’ai envie de dessiner a l’air libre… un coloc muet, une fenêtre près du lit, finalement, tout ne commence pas si mal.




A-Delta ©

_________________
Paroles
Pensées
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 12/03/2017
Dim 9 Avr - 18:44
ft.
Libre
« Je ne suis pas perdu non plus »
Ah, mon camarade de chambrée

Adriel Vial, hein ? J'allais donc devoir supporter ce blond qui n'avait pas l'air tellement ravi et de me voir, et de voir les murs de l'établissement. Il devrait se montrer encore plus heureux et essayer de voler pour voir.
Quoique d'ici, la chute ne serait pas mortelle et l'on serait sûrement capable de me dire de prendre soin de lui.
Non merci. Je supposais que c'était quelque part normal, nous étions des étrangers l'un pour l'autre mais il donnait l'impression d'être à un enterrement.

Quant au professeur... Que dire... C'était une vermine. Simple humain = vermine. Pas besoin d'addition ou de soustraction, c'était une loi universelle à mon sens. Il se montra tout de même assez correct pour nous montrer donc le chemin de notre chambre ce qui lui accordait un point... Le ramenant à -999. Oui, tous les humains partaient avec un négatif de mille. Et encore, je me trouvais gentil de leur laisser autant le bénéfice du doute.

Quand nous franchîmes le seuil de notre chambre, hormis la note que je venais de donner à Adriel, je tiquais sur ce que l'enseignant nous disait. Comment ça, "d'infortune" ? Certes, le blond n'avait pas l'air heureux mais nous n'étions pas non plus sur le radeau de la Méduse à dériver en pleine mer. Non mais vraiment, quelle bêtise... A moins qu'il n'ait pu savoir que j'étais dangereux, ce qui m'étonnerait fort puisque je n'avais pas réellement montré quelque chose comme ça aux scientifiques qui avaient "bercé" ma vie.


Je me permets d'insister. J'ai pour habitude de m'endormir en regardant l'extérieur..

Bien, maintenant, il fallait que mon colocataire se montre... Chiant. Il n'y avait pas d'autres mots.
Sauf que je l'avais dit, je n'allais pas laisser passer la chose, il n'en avait pas besoin, il avait toujours eu presque toute la liberté qu'il voulait. Pas moi. Et je ne me laisserai pas piquer la liberté sur l'extérieur qu'offrait une fenêtre.
Même si je n'avais pas prévu de faire le mur.


En plus, le lit n'est même pas exactement contre la fenêtre, il faut tout déplacer. Alors ne te fais pas prier quand c'est inutile. Il n'y a aucun avantage pour toi de tenir tête pour une broutille pareille.

Et l'enseignant qui demande s'il avait été utile... Comment dire ? Il y avait un début de dispute sous son nez et il ne semblait pas le voir. Étais-je censé répondre oui ? Parfois, il était vraiment heureux que je refuse d'utiliser ma voix parce que sinon... Et pour finir de faire comprendre au blond que j'allais supporter que je ne lâcherai pas l'affaire, je commençai à ranger mes affaire sur l'étagère correspondante au lit.

Moi un horrible chieur ? A peine. Je pris le temps d'écrire au professeur :


-Ce plan de chambre est très mal fait. Il aurait fallu demander l'avis des élèves en premier, ne pensez-vous pas ?

Avant de poursuivre mon manège. Parce que je ne céderai à personne. Ni au blond. Ni au professeur.

Il ne fallait pas rêver.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis pas perdu ... [libre] (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je suis nue bordel! - LIBRE
» Un padawan perdu [Libre] (et n'hésitez pas !)
» Promenade en ville ( libre ) suite
» Signature d'agent libre --- suite
» Bon je suis completement perdu (Thalion Orthar, Aria Rine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Académie Castlemist :: Aile Ouest :: 1er Etage :: Dortoirs Garçons-
Sauter vers: