Revenir en haut Aller en bas
Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Une rumeur?
Top-sites



 :: Shadow's city :: Centre ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des chapeaux dans des lapins

avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 19
Localisation : Dans ton placard -
Dim 14 Mai - 21:51


des chapeaux dans des lapins
Chuis pas née avec le bon organe génital, y a une erreur. Ça c'est p'tet un complexe né de la volonté silencieuse qu'avait Papa d'avoir un fils. Ouais, ça doit être ça. Sûrement, c'est sûrement ça. Oui, mais non, parce que, mesdames, avec tout le respect que je nous dois, les règles, ça pue hein. Y a rien de pire, concrètement, que d'avoir la pépétte qui perd du sang pendant des jours et d'être obligée de s'y fourrer un tampon qu'on doit changer toutes les x heures. D'ailleurs c'est pour ça que j'suis là. J'aurais vraiment préféré que ce soit parce que j'ai rencontré un bien mignon minois m'invitant à siroter ce genre de bon sky, mais non en fait, j'suis juste là pour subvenir à mes besoins féminins.
J'ai toujours assuré sur ce plan là, toujours une longueur d'avance sur ces coquines. Bim ! elles croient m'avoir mais non, le tampon est prêt, le tampon est posé. Emballé c'est pesé, n'en parlons plus.
Mais pas cette fois. Et c'est grave chiant. Dernier jour avant de reprendre la petite pilule mignonnette, dernières heures de souffrance et il me faut de quoi vivre ces derniers moments tranquillement. Parce que si je suis quelqu'un qui me contente de peu et qui peut s'accommoder à un panel très large de situations, l'hygiène intime est par contre quelque chose que je n'arrive pas à négliger. Chiaaant.

Une fois dans les rayons, j'attrape avec énervement la fameuse boîte. Et en repartant vers les caisses, mes yeux tombent sur un objet qui attire mon attention. Ah ouais, dis donc. C'est le truc que j'ai vu sur le net. Celui là même qui me paraissait super sympa. Une cup.
J'ai faim, au fait.
Je ne réfléchis pas plus longtemps devant le fameux Graal, ça me fait envie, ça a l'air pratique et puis, mon ventre ne gargouille plus, il grogne. Je tends la main vers la cup que je prends avec moi.
En m'en allant vers les caisses, je prends le soin de passer au rayon des fruits et légumes pour voler deux pommes ainsi que quelques fruits secs - dont je raffole, oui oui.

Sortant du magasin pour retrouver un ciel orangé de fin de journée, je trouve des chiottes publiques dans lesquelles je rentre avec dégoût. Une fois dedans, j'ouvre mon sac à main, y fourre ma main pour remuer les choses qui s'y trouvent. J'aperçois la boîte de la cup sur laquelle je reste fixée quelques secondes.
Ouais non, je connais pas ce truc. Pari tenu que je ressors de cette conserve puante avec les doigts crados, c'est mort.
Mes doigts finissent par trouver la boîte recherchée. Je me change en vitesse et ressors tout aussi vite pour pouvoir respirer un air frais et plus agréable.

Un banc au loin me fait de l'oeil. Ce genre d'appel langoureux viens poser ton p'tit cul sur moi, j'attends que ça. Et n'étant pas du style à refuser ce genre d'appel, je m'y rend en sautillant, les semelles de mes Docs laissant des petits bruits de poney ferré derrière moi. Dans un petit bond, j'envoie mon derrière sur ce banc et sors de mon sac une des pommes que j'ai empruntées. Avant de croquer dedans, je m'étire, les bras tendus comme des branches vers le ciel, ma tête se tortillant dans tous les sens avant de s'envoyer en arrière d'un coup sec dans le but de faire craquer ma nuque.
Le truc, c'est que c'est pas ma nuque que j'ai entendu. Plutôt un genre de POC! Ouais, ce genre là, ouais.
Parce qu'en fait, derrière mon fameux banc se trouvait un autre banc, sur lequel se trouvait une autre personne. L'observation n'est, en effet, parfois pas mon fort.

- T'm'as fait mal, t'as l'crâne dur c'est fou ! dis-je, tout en me contorsionnant vers l'inconnue, replaçant ma casquette sur ma tête et réajustant mes cheveux. Les deux bras finalement croisés sur le dossier de mon banc, j'y pose mon menton, me penchant légèrement vers la fille, croquant la bonne grosse bouchée attendue dans ma sainte pomme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : DTC
Dim 18 Juin - 16:00

Reyha E. Azarov & Lara Ikeda482 mots ▬ Reyha speak in red
Des chapeaux dans les lapins.


Cette semaine avait été particulièrement éprouvante. Si on excluait la chaleur quasi-présente, et les cris excités des élèves, il y avait également les profs qui avaient l'idée soudaine de coller plus de mômes que d'ordinaire. Soyons clair, ceux-ci étaient carrément chiants avec la chaleur.
C'est pourquoi Reyha avait lâché l'affaire, refilant le taff à une nouvelle avant d'attendre, allongé sur son lit, que le soir vienne. Elle était finalement sortit plus tôt que prévu, dans un simple claquement de porte, enfonçant ses longues mains dans les poches de son jean à trous délavé.

Et sans faire attention aux protestations des autres surveillants, la mutante avait passé la grille d'un pas déterminé, avant de pénétrer dans les confins de la ville. Sa chaîne se balançait en-dessous de son haut blanc, tagué d'un "smoke weed everyday" en noir, façon jet sanglant, tandis que les deux anneaux de son oreille droite cliquetaient à chaque pas.
Le centre n'était pas très animé aujourd'hui. En même temps, les gens bossaient encore à cette heure. Le soleil commençait à peine à décliner, appelant la brune rasée à poser son derrière sur un banc vert moche. Observer les passants, noter leurs moindres faits et gestes... La pionne avait l'impression d'être une super espionne. Un demi-sourire déforma son visage, alors qu'elle s'adossait au dossier, tentant une énième fois de regarder le soleil artificiel. Enfin, de le trouver plutôt. Le dôme protecteur ne disposait pas d'un soleil véritablement, mais d'une lumière artificielle qui se diffusaient partout avec plus ou moins d'intensité. Et actuellement, le dôme déclinait en orangé, traçant des filaments rosés dans la voûte céleste.
Ses pensées voguèrent vers son unique frère, alors qu'elle sentait les bras de Morphée tenter de se refermer sur elle, jusqu'à ce qu'un choc brutal à l'arrière du crâne ne la réveille. Bordel.

- T'm'as fait mal, t'as l'crâne dur c'est fou !

Reyha grogna de colère et de douleur sourde en se frottant le morceau d'occipital blessé en balançant un "Putain mais ferme ta gueule toi." bien sentit.
Elle se retourna au même moment pour voir une gamine - bon, l'âge d'être en année supérieure, bien que son visage ne lui disait rien - qui la regardait en bouffant sa pomme. Un grognement lui échappa alors qu'elle se retenait de lui flanquer une correction appropriée.

- C'est toi qui m'a fait mal, c'quoi ton idée de v'nir emmerder les gens qui s'reposent là?

Ah, en-dehors de toute situation impliquant une autre personne à protéger, Reyha avait bien compris que son sens de la diplomatie allait se mettre en PLS avec son pote, amabilité. De toute manière, elle s'en foutait, si ça se trouve c'était une de ses élèves.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Des chapeaux dans des lapins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shadow's city :: Centre ville-
Sauter vers: