Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

One-on-one. #Libre

avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 11 Sep - 19:23
Kaël R. Darwin & Alistair V. Turner382 mots ▬ Kaël speak in red
One-on-one.



Il avait bien dormi. C'était plutôt rare ce genre de choses en fait. D'habitude, le mutant se contentait de cauchemars à répétition, qui venaient claquer contre sa boîte crânienne tels des cymbales hurlantes. Mais non. A croire que le fait d'avoir repris un peu de contact avec l'humanité lui avait fait du bien.
C'est pourquoi, en cette douce journée de septembre, Kaël avait ouvert sa fenêtre pour glisser son regard au dehors. Le vent glissa sur son torse nu et sculpté, alors que la lumière céleste s'engouffrait sournoisement dans la chambre vide d'effets personnels. Un lit deux places, un bureau rangé, des murs fades et pauvres en décoration. Une armoire. Voilà tout ce qu'elle contenait. Le mutant n'était pas matérialiste.

En secouant sa tignasse brune, l'homme fit demi-tour, ouvrant les battants de son armoire pour sortir un jean délavé et une chemise noire qu'il laissa ouverte sur le haut.
Il passa sa main dans ses cheveux, jetant un coup d'oeil à son allure en se dirigeant vers la salle de bain et frémit. C'était la première fois depuis qu'il était dans cette ville qu'il allait sortir à l'extérieur.
Ses cheveux étaient plus courts, s'en étant occupé la veille, et laissaient entrevoir ses pupilles fendues. Aujourd'hui, ça allait être lunettes de soleil. Heureusement que le temps s'y prêtait.
Une fois totalement près, Darwin attrapa sa veste en la balançant négligemment sur ses épaules, et claqua la porte de sa chambre.
Il descendit les marches, ferma son salon de travail et se glissa dans les ruelles jusqu'à rejoindre la place centrale.

De la foule, partout. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas vu tant de monde réunis à un seul endroit. Il inspira profondément, avant de prendre un pas tranquille jusqu'à un point de la place, visiblement animé.
Curieux, le brun s'approcha pour se retrouver face à une bagarre de jeunes gens. Sa tête se pencha, lorsque l'un sembla prendre le dessus. Mais que faisaient les flics?
Un des bagarreurs se prit une droite, et tomba juste devant ses pieds, sans qu'il ne bouge. Il baissa néanmoins la tête vers celui-ci, le dévisageant à travers ses lunettes opaques.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Mar 13 Sep - 2:11
L'eau coule lentement du robinet et va se déverser dans l'évier. Laissant sa chaleur créer une fine buée sur le miroir de la salle de bain. Une main vient la balayer et il se voit. Alistair voit ce qu'il est. Un homme prêt à tout pour les siens, mais ressemblant à un monstre pour ces mêmes personnes. Il en rit, se passe de l'eau sur la face propre et s'en retourne vers un placard. Pour éviter que sa peau rouge ne sèche, Al doit se passer de la pommade sur l'intégralité de la face gauche. C'est douloureux, mais c'est pour son bien.

Des minutes ont passé et l'actuel blond se prépare, des habits noirs, son chapeau et son masque. Une pièce dans la poche, son portable dans le sac et bien sûr, de quoi se défendre sous la veste, le scientifique s'en alla à la place centrale. Pourquoi là au lieu de son labo? Et bien tout simplement pour se délecter d'un bon petit déjeuné. Bien sûr il irait s'asseoir là où personne ne le remarquerai. Profitant de sa discrétion pour essayer de dénicher les tumeurs dans la population.

Savourant son repas, Alistair scrutait de ses yeux la place si animée. Même plus encore par un combat de rue. La foule, pour la plupart des jeunes gens, s'était attroupée autour de de gars se battant à mains nues. Al' alla voir tout en n'attirant pas l'intention. Devant lui chuta l'un des combattants, essayant de se relever. Al' leva les yeux vers l'autre encore debout. A-t-il halluciné? Des pupilles fendues? Signe d'une gène dans l'adn de cet combattant? Bien.

Alistair se pencha pour attraper le rampant par l'épaule et lui chuchota à l'oreille:
-Tu n'as aucune chance loyalement, frappe à la gorge.

Et il le repoussa à l'intérieur du cercle. Puis de manière courtois il sourit à la personne à lunettes à sa droite, prenant son air courtois et gentilhomme.

-Les jeunes, toujours prompts à se battre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Sam 17 Sep - 23:23
Kaël R. Darwin & Alistair V. Turner500 mots ▬ Kaël speak in red
One-on-one.


C'était une bagarre de faibles. Franchement, regardez moi ces deux gringalets qui se mettaient sur l figure dans le seul but d'épater la galerie. D'ailleurs, pourquoi faisaient-ils cela? L'un avait bousculé l'autre? Ils s'étaient engueulés et la droite était partit? Ou peut-être était-ce un nouveau jeu dont personne ne lui avait informé l'existence? C'est peut-être pour ça que personne ne prévenait les flics? En même temps, le mutant était plutôt à la bourre quand à ce qui se passait dans la vie de tous les jours. Ce n'est pas comme s'il sortait souvent.

Et voilà, regardez moi ce crochet du droit lent et mou. Pas du tout celui qu'il avait l'habitude d'envoyer sur le terrain. Pffeuh, ces gosses auraient besoin d'un bon professeur pour rattraper tout ce retard physique - et certainement intellectuel - qui était le leur.

Malgré la mollesse du geste, la victime chute, attérissant aux pieds d'un homme en costume et à la tête coiffée d'un chapeau melon. Très élégant - un peu trop de point de vue -. Le genre d'homme qui n'était pas du genre à se baisser pour donner un conseil de frappe au gamin. Non vraiment, il ne le voyait pas faire quelque chose de ce genre. ... Ah si en fait. Bon, c'était un échec critique de son analyse. Le bagarreur repartit au galop, alors que l'homme se redressait, un sourire en coin. Ainsi, on aurait dit un maître chien particulièrement content de son dernier molosse.

-Les jeunes, toujours prompts à se battre. Lâcha-t-il d'une voix soupirante et souriante à la fois.

Kaël était bien incapable de dire si le "combat" le réjouissait ou non. Par manque de réponses à ce genre d'affirmation, le brun hocha rapidement la tête, avant de lâcher un bâillement, à peine étouffé par sa main.

- Bon, c'pas que je m'ennuie, mais on dirait deux grands-mères en pleine actio, c'est pitoyable. Tchao.

Plusieurs visages se tournèrent vers lui. Il avait parlé fort, plus qu'il ne l'aurait pensé. Mais il avait toujours été "grande gueule", ça ne le dérangeait pas plus que ça d'être dévisagé. Il avait l'habitude. En fait, c'était même plutôt agréable, sachant que ce dévisagement provenait d'un problème de comportement, et non de son gène défectueux. Ahhh, les jeunes de nos jours, toujours aptes à se faire remarquer. Toujours prompts à se battre, à être vulgaire et mesquin. Et oui, mister-chapeau, tu as peut-être raison finalement.

Sa main glissa dans sa chevelure ébène, l'ébouriffant davantage, et il fit un pas en arrière, puis un autre, avant que les sirènes de la police ne retentissent. Un léger stress le parcourut, bien qu'il n'ait rien à craindre. Après tout, ses lunettes de soleil étaient toujours en place. Aussi, il ne risquait pas de se faire accuser à tord d'avoir provoqué la bagarre.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Lun 26 Sep - 1:12
Le combat reprend de plus belle tendis que le gentilhomme regarde cela avec un oeil analyste. Son coté scientifique reprenait pour comprendre l'un des combattants. Puis la voix de son voisin le fit sortir de son jugement, lui donnant l'envie de rire quand à cette remarque si... provocante. Al' aimait bien ce caractère. Il voulut répondre mais les sirènes de police stoppèrent l'instant en faisant commencer le dispersement de la foule. Certains courir certains. Al n'avait quitté des yeux le jeune homme si téméraire et avait cru voir ce qu'on appelle du stress sur le visage de ce jeune homme.

Aurait il un certains passé avec les forces de l'ordre? Une raison lui faisant redouter une fouille? Cette personne avait piqué l'intérêt de notre scientifique. La police arriva et vint interroger certaines personnes. Al' s'arrêta quand on l'interpella. C'était l'un des sergent qui avait déjà travaillé avec son labo et il reconnu bien entendu l'homme au masque. Le saluant par respect et échangeant quelques courtoisies. Discrètement, Alistair indiqua qui il pensait être différent. l'officier le salua et alla mener son enquête.

-Et bien que de remu ménage, lança-t-il vers le brun à lunettes, ça vous dirait de partager un verre? Je vous l'offre!

Il tourna son oeil non couvert vers l'individu, lui renvoyant un demi sourire amical.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 2 Oct - 14:01
Kaël R. Darwin & Alistair V. Turner345 mots ▬ Kaël speak in red
One-on-one.


Les flics commençaient enfin à ramener leurs derrières, alors que, stressé, le mutant tentait de trouver une ouverture pour s'éloigner de tout ça.
L'homme élégant sembla s'approcher de l'un d'eux, et une minute, Kaël sentit tous les muscles de son corps se tendre à l’extrême. Avait-il été découvert? En terme général, il n'avait aucune raison d'être arrêté, mais on pouvait très bien dire que c'est lui qui avait incité à la bataille...
Mais finalement, l'escadron s'éloigna, emportant les deux adolescents qui bougeaient dans tous les sens, vociférant des menaces à l'encontre de son adversaire et des policiers. La foule se dispersa avec une étonnante fluidité.
A croire que ce genre d'incident était fréquent, ou en tout cas, le devenait.

Bon, il ne valait mieux pas trop traîner par ici. De toute manière, le jeune homme ne voyait pas trop ce qu'il avait à faire dans cet endroit... trop peuplé à son goût.
Enfonçant ses poings dans ses poches, il fit mine de faire demi-tour, mais une voix l'arrêta net:

-Et bien que de remus ménage. Ca vous dirait de partager un verre? Je vous l'offre!

Le brun hésita longuement. Le sourire de l'inconnu était plutôt franc, mais son allure lui indiquait qu'il y avait quelque chose de sordide se cachant sous ce masque.
Intrigué, il se stoppa, et le dévisagea à travers ses lunettes aux verres sombres. Les affaires marchaient plutôt mal en ce moment, et cela lui donnerait un côté... disons sociable. Mais en même temps, un verre amenait à la discussion, et le mutant ne se voyait pas trop parler de lui... enfin bon, il pouvait toujours mentir.
Finalement, sa décision était prise.
Il se retourna totalement, fit quelques pas en direction de l'inconnu et fit un mouvement de tête vers les bars et cafés plein à craquer:

- Si c'est vous qui invitez.

Un sourire aimable se traça sur ses lèvres, alors qu'il suivait l'homme dans l'endroit qu'il préférerait.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Dim 16 Oct - 16:15
Alistair hocha la tête quand à l'approbation su jeune homme, lui envoyant un sourire en se dirigeant vers l'un des bars où peu de gens y était pour le moment. L'établissement se nommait "Au boni menteur", pour se moquer de l'ancien gérant qui a perdu son commerce lors d'une partie de poker. A l'intérieur, le bar derrière lequel le propriétaire discutait avec un client, des tables en bois de chêne, des sièges bien entretenus et une légère musique  de fond, qui n'était pas agressive. Les clients présents étaient des habitués, des vieux discutant de tout et de rien, regardant les médias à la télé au mur. Al salua le gérant et alla s'asseoir à une table assez isolée des autres clients, faisant signe de s'asseoir à son invité.

Commande ce que vous voulez, dit le scientifique en se posant, regardant la carte.

Mais du coin de l'oeil il jugeait la personne en face de lui. Grand, costaud, l'air peu sociable. Des traits assez communs dans cette société. Le masqué n'attendait qu'une chose. Voir les yeux de son interlocuteur. Voir si cet homme cachait quelque chose, s'il était ce pour quoi  Vlad consacrait sa vie. Mais il allait devoir la jouer fine, ne rien brusquer et laisser la discussion aller dans le bon sens. Si c'est un simple homme tout ira bien. Si c'est un maudit, qui sait ce dont il est capable. Discrètement, Al' plaça sa main sur son genoux, non loin de son arme à sa taille, cachée sous sa veste*

Dites moi, que faites vous dans la vie? lança-t-il de manière calme, voulant engager cette dite discussion.

Il avait adopté une posture calme et reposée, ne laissant aucune once d'agressivité visible. Souriant de sa demi face à l'homme qui l'avait accompagné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Sam 29 Oct - 3:24
Kaël R. Darwin & Alistair V. Turner326 mots ▬ Kaël speak in red
One-on-one.


- Commande ce que vous voulez. Lâcha l'homme au chapeau d'un ton enjoué.

Il disparut ensuite derrière la carte, laissant Kaël devant le papier plastifié. D'un côté ça lui faisait assez plaisir qu'on l'invite. Les affaires n'allaient pas vraiment en ce moment. Mais de l'autre côté, il était plutôt méfiant envers cet homme. Tout lui paraissait suspect de toute manière.
Le serveur vint, et le mutant commanda d'un air détaché une boisson gazeuse quelconque et une viennoiserie, raffolant de ces pâtisseries grasses mais que son palet lui disait exquises.

- Dites moi, que faites vous dans la vie?

Le brun redressa rapidement la tête vers son interlocuteur. Il s'était bien sentit épié, mais n'avait pas voulu paraître impoli en le faisant remarquer un peu trop brutalement à la personne qui s'était permise de l'inviter.

- Je suis tatoueur et perceur. Et vous?

Il attendit un petit instant et finit par se débarasser de sa veste, s'installant plus confortablement. Par contre, ses lunettes quasiment opaques gardèrent leur place sur son nez, avant qu'il ne reprenne d'un ton d'excuse faussement sincère:

- Désolé pour les lunettes, j'ai une très mauvaise vision, les lumières même faibles me gènent beaucoup depuis que je suis petit.

C'était une excuse comme une autre, qui marchait plutôt bien dans son cas. Et Kaël imaginait l'homme bien trop poli pour s'avancer sur cette pente glissante. Après tout, ce n'était pas ce que renvoyait de lui son costume bien trop propre et son chapeau trop neuf.
En fait, ce personnage avait presque l'air de sortir d'une bande dessinée marvel, ou DC-comics. De vieilles bd qui avaient la cote dans le début des années 1990, maintenant bien trop anciennes pour être lu par la jeunesse. Mais Darwin aimait bien tout ce qui était vintage, et ce genre de choses, il s'y connaissait.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Ven 4 Nov - 19:19
Alistair hocha la tête en recevant l'intitulé du métier de son invité. Il est vrai que vu les vêtements du jeune homme, il n'allaient pas exercer un métier long en études ou nécessitant quelques relations hautes placées.Il lui sourit amicalement, ayant commandé un café. Il garda sa position droite et sereine, regardant le jeune homme se débarrasser de sa veste. Al se demandait encore pourquoi il gardait ses lunettes mais la réponse vint d'elle même comme si le jeune homme avait lu dans ses pensées.

-Oh je vois, une photosensibilité aigüe, peu commun et fascinant, dit Al en hochant la tête de manière compréhensible. Pour ma part je suis chercheur en biologie.

Mais Vlad se demandait quand même si l'histoire de sensibilité à la lumière était vrai. De nos jours on peut détecter ça avec les machines, opérer le nouveau né sans prendre le moindre risque. Mais bon, passons, il allait le croire pour le moment. Le serveur arriva avec les commandes et Alistair lui donna un billet pour payer, pourboire compris. Il voulait connaître son invité et il allait bien le travailler au corps.

-Ces lunettes vous sont d'une grande aide alors, mais elles ne vous gênent pas pour votre travail. Pour colorer au noir par exemple?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 6 Nov - 22:00
Kaël R. Darwin & Alistair V. Turner361mots ▬ Kaël speak in red
One-on-one.


-Oh je vois, une photosensibilité aigüe, peu commun et fascinant. Pour ma part je suis chercheur en biologie. Dit-il en hochant la tête.

"J'm'en fous." C'est ce qu'aurait lâché sèchement Kaël dans une autre circonstance. Mais là, il était en train de se faire payer un verre par un homme qui - à première vue - avait l'air plutôt sympathique, bien qu'un peu louche. Le tatoueur n'était pas dupe. Chercheur en biologie, c'était typiquement le terme qu'utilisaient les scientifiques pour ne pas passer pour des bouchers.

Enfin, au fond il s'en fichait. A par quelques discriminations de petites envergures, le brun n'avait jamais eu à se soucier de se genre de chose. Aucun "chercheur en biologie" n'était venu le disséquer pour essayer d'extraire de lui ce gène vu comme malsain.
En même temps, bien que sa mutation soit plutôt invisible - on pouvait la prendre comme un trait de caractère très fort - elle ne le rendait pas moins encore plus dangereux que les autres.
Vu comme une arme, c'était pour ça qu'il avait facilement passé les grades dans l'armée, jusqu'à devenir sergent. La suite était moins glorieuse.

-Ces lunettes vous sont d'une grande aide alors, mais elles ne vous gênent pas pour votre travail. Pour colorer au noir par exemple?

Le masqué paya gracieusement, et le brun prit sa tasse en regardant profondément le liquide noirâtre dedans. Un petit sourire amusé et calculateur prit place sur ses lèvres, alors qu'il remontait ses lunettes, près à répondre à l'autre homme.

- Ma salle de travail est éclairée à la lumière noire. Tous les stores sont fermés et je n'ouvre les fenêtres que pour aérer lorsqu'il n'y a personne. C'est la seule lumière que je supporte vraiment. Disons que quand il y a une majorité de noir dans la pièce, mes lunettes me sont inutile.

Ca, c'est vrai. La lumière noire, c'est son dada. Kaël en raffole, et son atelier est un vrai studio, à la limite de la discothèque tant les néons y font fureur.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Ven 25 Nov - 22:03
P'tit Up pingouin? c:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Dim 8 Jan - 7:47
Au fur et à mesure que les deux hommes parlaient, une certaine sensation se plaçait entre eux. Comme si ils savaient chacun que l'autre cachait quelque chose. Bon pour Vlad ça se voyait sur sa gueule vu son masque mais pour le jeune homme, ses lunettes faisaient office de masque. Et la paranoïa du scientifique commençait à le faire se focaliser sur ces lunettes qu'il avait profondément envie d'arracher du visage du tatoueur.

Mais pas d'excès de violence inopiné. Ils sont dans un monde civilisé, dans un commerce respectable. Et puis il ne sait rien des capacités du jeune homme.  Il se remit en place sur sa chaise, regardant ici et là dans l'établissement. Non, rien de bien inhabituel hormis trois clients habituels. Vraiment, cette matinée commençait à perdre son originalité.

-Vous... sembliez agacé par la petite brimade entre ces deux jeunes tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 8 Jan - 16:30
Kaël R. Darwin & Alistair V. Turner227mots ▬ Kaël speak in red
One-on-one.


Même si le tatoueur avait l'air calme, à l'intérieur il sentait très bien la tension monter. L'autre cachait un truc. Et puis ce qu'il avait dit juste avant... C'était histoire de dire qu'il était un sciento's quoi. Le LRCPM devait lui être grand ouvert.
Peu à peu, Kaël commençait à comprendre qu'il n'allait pas devoir tarder à faire demi-tour. Ca commençait à chauffer pour lui, et il allait rapidement devenir à court d'excuses concernant ses lunettes.

-Vous... sembliez agacé par la petite brimade entre ces deux jeunes tout à l'heure.

L'ex-combattant haussa vaguement les épaules et fit un petit geste de la main.

- Une bagarre entre deux gamins passent. En plein milieu d'une voie passante, c'est plutôt agaçant. Mais j'avoue, que j'ai toujours trouver ça amusant de voir des gens se battre. L'excitation du genre humain. Vous devez connaître ça également non? Après tout, nous sommes tous humains...

Appuyant bien sur ce point, il but une gorgée de sa boisson, avant de la regarder tourner dans son récipient. Son regard vairon allait de droite à gauche, comptant toutes les issues qu'il pouvait utiliser pour sauver sa peau. Si seulement il pouvait se barrer avec quelqu'un, mais malheureusement, il connaissait trop peu de personne pour pouvoir faire ça.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Lun 9 Jan - 8:11
Les secondes tournaient tandis que les deux hommes s'échangeaient les mots tout en finissant leurs collations. Et au fur et à mesure que les minutes s'écoulent, le malaise grimpait lentement l'échine du scientifique. Rien de bénéfique ne sortirait de leur entrevue si ils devaient rester là à se contempler dans le noir des lunettes. D'un geste, Alistair regarda l'heure sur son téléphone. Affichant un sourire formel au jeune homme. Il prit rapidement la dernière gorgée de son café et laissa un pourboire pour le serveur.

-Désolé l'ami mais le travail ne s'effectuera pas sans moi. Merci pour la conversation. Ce fut un plaisir.

Dit-il tout en remettant son manteau et son chapeau, envoyant un dernier regard au jeune homme. La frustration de ne pouvoir voir ces yeux étaient assez pressante mais en tant que gentilhomme il se devait de rester calme.

-A la revoyure.

Il libéra donc le jeune homme de sa présence, saluant le patron et retournant en direction du laboratoire pour travailler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 553
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Lun 16 Jan - 19:04
J'archive comme convenu ~

_________________


Revenir en haut Aller en bas
One-on-one. #Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: