Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Damn it! #Kelya

avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Mer 2 Nov - 14:35
Kaël R. Darwin & Kelya Drambolt380 mots ▬ Kaël speak in red
Dawn it.


Il n'y avait pas de place pour la fatigue.
Ce matin là, son corps s'était éveillé tendu, l'adrénaline courant tel du feu dans ses veines. Une sensation désagréable, mais qui allait l'obliger fortement à se dépenser.
Aussi, Kaël avait sauté directement de son lit, enfilant rapidement un jogging noir et un sweat-shirt bordeaux avant de se ruer vers l'extérieur. Son ventre vide ne le démangeait pas, il se nourrirait plus tard.
Chacune de ses foulées se faisait plus rapide que la précédente, et alors que le vent matinal lui tâclait le visage, l'esprit du mutant chercha un endroit où se poser sans risquer de se faire prendre. Un samedi matin, tout le monde dormait.

Alors son choix se porta rapidement sur le gymnase, celui utilisé par l'académie Castlemist mais auquel les habitants avaient accès tant qu'ils ne venaient pas déranger les cours. Enfin, c'est ce qu'il avait compris d'un de ses clients. Ce dernier venait se faire rafraîchir une pièce de grosse envergure franchement médiocre, représentant un démon tordu. Bref, le bonheur quoi.
En arrivant devant les portes du gymnase, le mutant fut frapper par le silence du lieux. Les étudiants devaient certainement profiter de cette journée pour faire la grasse mâtinée, bande de feignants. Il n'avait encore eu aucun rapport avec l'un d'eux.
Enfin, il y avait Jizara, mais le brun n'était pas bien sûr qu'elle appartienne à cette académie.

L'ancien combattant entra dans le gymnase. L'odeur du plastique qui recouvrait le sol planait légèrement, sans le déranger outre mesure.
Pas un bruit ne venait percer le silence, alors que Darwin traversait la pièce dans sa largeur pour allez rejoindre une porte à l'écart. Celle-ci claqua à son passage, lui ouvrant la salle de musculation. Son regard vairon fit rapidement le tour des instruments, un peu abîmés pour certains, mais qui ne devaient pas servir beaucoup d'après lui.
Voilà de quoi lui faire occuper sa matinée. Le brun vint s'allonger sur la table du développé couché, testant la barre à vide avant de commencer à y mettre des poids.
Un claquement de porte résonna dans la salle de basket, mais le brun n'y porta aucune attention particulière.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Mer 2 Nov - 21:55
Depuis combien de temps je frappe ce sac de sable ? Je ne sais pas. Mes mains, je ne les sens plus depuis un moment, je n’ai pas mal, je devrais peut-être mais la douleur doit être moindre par rapport à celle passée. Le regard vide, je continue de maltraiter ce punching-ball malgré l’eau que rejette mon corps, preuve de fatigue physique. Cette nuit encore, j’ai vécu cette scène de souvenirs que je rêve d’oublier. J’ai ressenti la douleur d’antan, la souffrance éprouvée, seule, de la table d’opération à ma chambre, ce cercle vicieux dans lequel j’étais enfermée depuis tant d’années. Ma gorge me brûle, douleur imaginaire mais qui parait tellement réelle. Je manque d’air, mon corps tombe de lui-même, mes jambes flanchent me laissant à genoux sur le sol. J’étouffe bordel, je dois vider mon esprit, je suis libre désormais, à quoi bon se torturer.

Je cours tout autour du gymnase, j’avais besoin de récupérer mes souffles et quoi du mieux qu’un bon bol d’air frais ? Short, débardeur, je trottine tranquillement, laissant mon corps se reposer avant d’aller mettre une seconde raclée au sac de sable. Je me stoppe devant la porte de la salle après une bonne trentaine de minutes, une petite gorgée d’eau, rafraîchissant par la suite mon visage avec la moitié de ma bouteille, je rentre à nouveau dans ce gymnase qui n’abrite personne, enfin, qui n’abritait personne. Je me dirige vers mon adversaire de sable, observant du coin de l’œil l’inconnu qui se muscle au passage. Un beau brun, musclé qui semble vénère à première vue. Mon esprit tordu me dit d’aller le draguer mais mes poings demandent le contact. Je suis pour faire du sport, pas pour draguer, quoique le sport de chambre… Non, calme tes hormones chérie !

-Salut.

Lâchais-je simplement d’un ton calme avant de retourner frapper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Jeu 3 Nov - 19:34
Kaël R. Darwin & Kelya Drambolt392 mots ▬ Kaël speak in red
Dawn it.


-Salut.

Tiens? A quel moment avait-il arrêté d'être seul?
Le brun finit sa série, puis posa sa barre lourde d'haltères sur son socle, avant de relâcher ses muscles pour se laisser respirer. Quelques instants plus tard, il était assis sur la table qui lui servait de support.
Son regard vairon glissa sur la demoiselle qui cognait durement dans un sac de sable. Apparemment, tous ne devaient pas passer leur matinée dans leur doux lit. A moins que cette nana  ne soit pas une élève.
Plutôt agréable à regarder la brune, bien que concentrer. Le brun ne désirait pas la déranger, et fit le tour des instruments de la salle.

- S'lut.

Sa main glissa sur le métal glacé d'un nouvel objet sur lequel il prit place. Les minutes passaient dans le silence le plus total. Ses répétitions passèrent plus rapidement, rythmées par le son étouffé des gémissements du sac de sable, maltraité non loin de là. Finalement, les muscles tendus, il relâcha les poids et s'assit, dos courbé et coude sur les cuisses sur l'engin. Le mutant était plus du genre à agir qu'à réfléchir. Plus dans le pantalon que dans la tête à vrai dire. Mais stupide, non, pas pour autant.
Sa nuque craqua de droite à gauche, alors qu'il ressentait que la dose d'adrénaline qui l'avait forcé à se lever avait pris la fuite.
Un nouveau regard vers la jeune femme, et il s'aperçut qu'elle était trempée, littéralement. Soit elle avait un gros problème corporel, soit elle s'était simplement renversée de la flotte sur la tête. Une idée qui l'inspirait tout particulièrement. Peut-être irait-il faire un tour à la piscine à l'arrière du gymnase tout à l'heure? Ce lieu olympique était fermé pour travaux, mais ça n'allait pas lui empêcher d'allez y faire un petit tour après tout... on verra ça plus tard.

Le brun se redressa, et marcha jusqu'à la brune. Ses poings s'enfonçaient durement dans l'adversaire bougeant dans tous les sens. Alors Kaël le contourna, le mettant entre lui et la jolie brune et le stabilisa, afin de lui permettre de frapper avec plus de force sans qu'il ne décolle pour rien.
C'est qu'elle avait de la force dans les bras la p'tite.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Ven 4 Nov - 19:50
Une réponse se fit au bout de quelques minutes de reprise des coups.

- S'lut.

La conversation ne s’éternisera pas, apparemment, on était tous les deux ici pour se dépenser après tout, la parlote n’est pas du sport. En ce moment même, j’imagine taper tous ces scientifiques qui m’ont charcuté un jour la gorge, tous ces cons qui croyaient pouvoir me guérir. Ce n’est pas une maladie, c’est don, Max me l’a toujours répété. A l’époque, je ne comprenais même pas pourquoi je m’étais retrouvé dans ce labo, puis mon dossier m’a révélé mon histoire. Je n’étais qu’un nouveau-né, je ne savais pas ce que je faisais, ils auraient dû le comprendre et me laisser une chance de vivre hors de cette prison. Ils ont peur de nous ? Moi, j’avais peur d’eux. Maintenant ? La peur n’est plus, je suis prête à me battre, je ne suis plus cette faible. Mon adversaire se fige pour encaisser les coups. Je vois, monsieur s’est rapproché pendant mon escapade intérieure. Très bien, mes coups se font de plus en plus puissants, puis je finis par me stopper. Je me suis assez défoulée.

-Merci pour le coup de main.

Je lui lance un rapide sourire avant d’enlever mon débardeur, restant en soutif de sport pour cause de la chaleur de l’entrainement, puis je finis par boire gorgée d’eau. Toujours d’hydrater pour être au meilleur de notre capacité physique, c’est prouvé scientifiquement. Mon débardeur sur l’épaule droite, ma bouteille dans la main droite, je détaille l’individu face à moi. La première chose qui attire mon attention, ses yeux, deux couleurs différentes pour un même regard. A la vue de ses pupilles, c’est un mutant, et tout comme moi, il a une cicatrice bien voyante. Que lui est-il arrivé ? J’étire lentement mon corps avant reprendre la parole calmement.

-Un p’tit combat, ça t’dit beau gosse ?

Un léger sourire malicieux s’empare de mes lèvres. J’ai une idée derrière la tête, je l’avoue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 6 Nov - 21:59
Kaël R. Darwin & Kelya Drambolt256 mots ▬ Kaël speak in red
Dawn it.


Après quelques bons coups bien placé dans son adversaire de sable statique, la jeune femme le remercia - remerciement orné d'un magnifique sourire plein de dents - et ôta son débardeur sous le regard étonné du brun.
Regard qui se changea en appréciateur en analysant les courbes qui défilaient sous ses yeux.
Forcément, une fille qui se lève un samedi matin pour frapper dans un punching-ball alors que tous ses camarades font la grasse matinée, devait forcément être une sportive. Et donc avoir le corps qui allait avec.
En tout cas, ce n'était pas juste de la frime.
Le mutant avait bien sentit la force et la précision dans chaque coup lorsqu'il retenait l'objet.

-Un p’tit combat, ça t’dit beau gosse ?

Son sourire appréciateur répondit à la proposition de la brunette. Jolie demoiselle, tu risques bien de te retrouver par terre...

- Je n'refuse rien aux jolies filles. Lâcha-t-il de sa voix grave.

Compliment pas même voilé, le tatoueur s'attendait à ce qu'elle lâche une quelconque remarque méprisante.
Mais cela aurait gâché ce moment, alors il préféra ne pas le laisser s'éterniser.
Une position stable, campé sur ses appuis, les bras devant lui en position de défense.
Son regard glissa sur la demoiselle, et il envoya sa jambe fendre le vide en se rapprochant dangereusement de son bras gauche. Pas trop de force, plutôt rapide. Il contrôlait chacun de ses muscles afin de pouvoir arrêter son geste en cas de problème.
Pas question de blesser la demoiselle.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Lun 7 Nov - 2:33
Le jeune homme ne tarda à répondre à ma proposition.

- Je n'refuse rien aux jolies filles.

« Jolie demoiselle » ? Est-ce de la drague ou seulement une réponse en accord avec mon « beau gosse » ? Quoiqu’il en soit, sa remarque me fait sourire et non rougir, après tout, c’est moi qui ait commencé ce semblant de flirt. Je jette mon débardeur au sol, l’accompagnant de ma bouteille et sans même avoir le temps de répliquer, je le vois se mettre en garde. Il ne perd pas de temps bordel ! Mes yeux analysent le moindre de ses muscles, essayant d’anticiper ses gestes. Sa jambe droite arrive rapidement vers mon bras gauche, j’ancre mes pieds au sol, contractant chaque muscle de mon corps. J’encaisse le coup qui est plutôt bon, mais faut pas me prendre pour une conne. Mon poing droit par machinalement décrocher un coup des plus violents au niveau de l’estomac. Il a des abdos, c’est bien dur.

-Retiens pas tes coups bébé, ça va m’énerver plus qu’autre chose.

J'ai beau être une fille, je suis plutôt coriace. Qu'il s'y mette à fond ou il s'en mordra les doigts. Un sourire provocateur au visage, j’enchaine directement, avec un high kick, il me pare à quelques centimètres de son visage. Je recule d’un pas rapidement, évitant la riposte. C’est qu’il se démerde bien.

-Tu t’es entrainé seul ou t’as pris des cours ?

Qui a dit qu’en se battant, on ne pouvait pas parler ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Lun 7 Nov - 14:22
Kaël R. Darwin & Kelya Drambolt329 mots ▬ Kaël speak in red
Dawn it.


Elle encaisse, attaque et esquive avec la rapidité d'un faucon, et la félinité d'un chat. Bien que le brun soit autant attiré par les demoiselles que par les monsieurs, son regard ne pouvait s'empêcher de se balader sur les courbes attrayantes qui s'offraient à lui. Intéressant tout ça, mais pas encore assez pour le déranger dans son combat.
Il avait eu raison: celle là n'était pas du genre à prendre des kilos en glandant toute la journée. Ses muscles aiguisés par le sport - combat à ce qu'il en voyait, boxe et certainement un complément en puissance, musculation ou step - retenaient les coups qu'il s'efforçait de rendre mous. Le soldat ne voulait pas risquer de la blesser, et apparemment il avait été si peu discret qu'elle s'en était aperçue:

-Retiens pas tes coups bébé, ça va m’énerver plus qu’autre chose.

Un sourire mi-narquois, mi-amusé glissa sur les lèvres obstinément fermées du mutant. Bagarreur depuis son plus jeune âge, l'orphelin avait développé un goût pour la domination. Mère Nature lui ayant fait cadeau d'une musculature solide, il avait toujours été dans le top 3, même pendant les entraînements militaires.

-Tu t’es entraîné seul ou t’as pris des cours ?

Il attaque une nouvelle fois, alors qu'elle pare et pose sa question.
Tout d'un coup, le brun ne bouge plus, la fixant. Un petit silence, et il avança d'un pas, près à frapper, avant de glisser sur le côté en une feinte vive et contrôlée. Sa main attrapa la hanche de la brunette, l'entraînant au sol en la plaquant brutalement, tout en la retenant suffisamment pour empêcher que sa tête ne cogne le sol.
A genoux au-dessus d'elle, une main sur sa hanche et l'autre retenant un de ses poignets, Darwin glissa de sa voix dure et vague:

- Forces spéciales dans l'armée de terre. Et toi, tu prends des cours?


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Jeu 17 Nov - 21:17
Ses yeux sont braqués sur moi, le seul bruit audible dans cette salle est le son de nos respirations. Que comptes-tu faire beau gosse ? Son pied commence à bouger, une attaque haute, basse ? Je me mets en garde, prête à contrer le moindre coup. Les muscles de mon corps se contractent un à un parés à encaisser l’attaque avant que je ne sente mon corps partir en arrière. Que…. Une pression sur ma hanche, une autre sur mon poignet, je me retrouve presque au sol, le brun étant en position de dominant.

- Forces spéciales dans l'armée de terre. Et toi, tu prends des cours?

Putain, je ne m’y attendais pas. Franchement, ça me surprend d’avoir été maitrisée si facilement, mais avec un bagage pareil de son côté, ça n’a rien d’étonnant en y réfléchissant bien. Tsss, c’est rageant. Je me demande ce qu’un combat au couteau aurait donné comme résultat… Bon allez, c’est pas le moment de baisser les bras, c’est hors de question d’abandonner contre ce mec, même s’il est grave sexy. Réfléchis Kelya, comment tu vas te démerder pour sortir de cette situation ? Il tient mon poignet, mon corps ne touche pas le sol, mes pieds si. Très bien. Je force sur mes pieds et sur l’étreinte qu’il porte sur mon poignet pour relever brusquement le haut de mon corps et projeter mon front contre le sien, violemment. Il est déstabilisé assez longtemps pour que je m’éloigne une nouvelle fois de lui. Bon dieu, dans quoi je me suis encore embarquée comme combat ?

-Quelqu’un m’a enseignée les bases, on va dire.

Le visage de Max me revient en tête. Je ne dois pas penser à lui, je dois rester concentrée. Un large sourire se forme sur mon visage, j’ai envie de le provoquer, c’est mon jeu préféré après tout.

-T’as de la chance, j’aurai pu viser ton nez. Mais bon, je n’allais tout de même pas saccager ton si joli minois, chéri.

Il se retient encore, je le sens, moi j’ai envie qu’il me montre un vrai coup ! Non, je ne suis pas maso, je le répète !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Ven 25 Nov - 22:37
Kaël R. Darwin & Kelya Drambolt360 mots ▬ Kaël speak in red
Dawn it.



Son petit sourire s'effaça en sentant le front de la brune percuter le sien. La vache! Quelle peste, il voyait danser des étoiles roses dégueulasses. 'Tain, heureusement qu'il avait le crâne dur. Quelques centimètres plus bas, et c'était son nez qui prenait. Elle semblait s'être éloignée d'un coup, tranquillement, comme si elle n'avait strictement rien ressentit du choc. L'injustice de la vie, j'vous jure. Peut-être que c'était sa son gène: renforcement frontal. Tout s'expliquerait.

-Quelqu’un m’a enseignée les bases, on va dire.

On va dire ouais.

-T’as de la chance, j’aurais pu viser ton nez. Mais bon, je n’allais tout de même pas saccager ton si joli minois, chéri.

Un rictus étira ses lèvres, alors qu'il enlevait enfin sa main de son crâne. Ca sentait la bosse à plein nez ça.
Kaël passa sa main dans sa tignasse brune, et fit craquer son cou et ses jointures avant de lâcher sans réfléchir:

- Si j'te refous à terre, j'ai l'droit à un bisou?

Et sans faire attention à sa réponse, ou à son air amusé suite à sa question sarcastique - quoique teintée de vérité -, l'ex-militaire s'approcha de la brune pour lui envoyer un coup de pied circulaire tout droit dans la figure. Elle esquiva avec agilité, et il enchaina avec quelques droites qu'elle para facilement.
Elle voulait des coups? Un peu maso' la p'tite, non?
Enfin, ça l'arrangeait de se décrasser un peu.
Ses supérieurs auraient honte de lui. Quoiqu'ils s'en battraient les couilles finalement. Eux-même ne savaient pas battre une fillette de cinq ans à la lutte, et ne parlons pas du bras de fer. C'est les kilos en trop tout ça.
Darwin feinta de l'attraper par la taille pour la projeter plus loin, et glissa au dernier moment dans son dos pour attraper ses deux bras, et la tirer en arrière afin de la déstabiliser. Un quart de seconde plus tard, il balançait son pied contre ses chevilles pour la projeter violemment face contre terre. Voyons comment la suite se déroulerait...


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 25 Déc - 20:26
P'tit up?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Dim 22 Jan - 16:44
Plusieurs craquements émanent de ses articulations avant qu’il ne réplique.

- Si j'te refous à terre, j'ai l'droit à un bisou?

D’accord, ça veut clairement dire qu’il va riposter, je suis prête à l’accueillir comme il se doit, même dans mon lit. Je ne peux empêcher mon sourire de s’emparer de mes lèvres. J’aime me battre et lui, c’est un adversaire coriace, il est sûrement plus fort que moi mais les coups ne me font plus peur. J’esquive sans trop de mal son pied arrivant à vive allure en direction de mon visage, un pas en arrière de ma part et le voilà qui enchaine avec ses poings. Quelques mouvements de tête de ma part, je pare certaines de ses droites avec facilité. Qu’est-ce qu’il y a le militaire, trop rouillé pour m’en décrocher un en pleine gueule ? Ou parce que je suis une fille tu ne veux pas taper ? Ma concentration se barre une fraction de seconde, le temps pour lui d’échapper de mon champ de vision, d’attraper mes bras et de me foutre une nouvelle fois au sol. Je vais finir par l’apprécier ce parterre, PUTAIN ! J’eu tout de même le réflexe de secours de ressortir les épaules, pour éviter à ma p’tite tête le contact directe avec le sol. Je peux tout de même dire, aïe. Ouai, ça fait bobo te tomber comme ça. Et puis ce mec, n’est pas gros mais il pèse lourd en muscles. Mon dos n’est pas un fucking canapé !!! Enfin bon…Un léger soupire retentit, dans cette position, j’peux pas faire grand-chose. Je pourrais utiliser ma voix pour gagner ce duel, mais je ne suis pas ce genre de personnes.

-Bien joué, t’as réussi ton coup. Alors…

Les muscles de ma jambe droite se contractent, mon épaule droite prend appuie sur le sol et dans un élan de puissance qui se veut le dernier, j’utilise la force qu’il me reste pour faire basculer mon corps vers la gauche, retournant la situation en dégageant mes bras de son étreinte pour m’installer à califourchon sur son corps qui se retrouve dos au sol. Ma main droite vient saisir brutalement le col de son haut pour ramener son visage près du mien et dans la foulée, mes lèvres se posent sauvagement sur les siennes, les embrassant au rythme d’une musique rock. Je finis par les lâcher -difficilement, je dois l’avouer- avant que ma langue vienne lécher sensuellement sa joue. Mon poing se desserre petit à petit, libérant le bout de tissu et le jeune homme de toute emprise. Me relevant de sur son corps, je m’en vais ranger mes quelques affaires qui trainent un peu partout, ne prêtant plus vraiment mon attention sur le brun. C’est en remettant mon haut que je le regarde dans les yeux, toujours avec le même sourire.

-Désolée, je dois y aller, j’ai plus de place dans mon lit ce soir, beau gosse.

Moi, une salope ? A vous de voir les choses. Mes pas en direction de la sortie, je finis par lâcher.

-La prochaine fois, je te mets la misère, à toute joli brun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Jeu 26 Jan - 0:11
Kaël R. Darwin & Kelya Drambolt382 mots ▬ Kaël speak in red
Dawn it.



Il fut presque deçu de voir le corps de la demoiselle toucher le sol. Un accès de frustration l'empêchait de desserrer son emprise sur ses poignets. La fin du combat arrivait-elle si rapidement? Zut alors, sans doute qu'il n'aurait pas dû y aller aussi fort. Pourtant elle se débrouillait bien la p'tite depuis tout à l'heure, parant les attaques en évitant au maximum les coups les plus lourds.

- Bien joué, t’as réussi ton coup. Alors…

Le brun tendit l'oreille, alors que ses doigts se détendaient autour des avants-bras de la sportive. Sûrement aurait-il dû rester sur ses gardes, parce qu'en un éclair et d'un geste d'une force étonnante pour sa carrure, la boxeuse le renversa durement sur le dos. Kaël grimaça lorsque son crâne tapa doucement sur le sol, mais sourit lorsqu'il sentit la sensation chaude de lèvres contre les siennes. Tiens, cela faisait un moment qu'il n'y avait pas eu le droit.
L'ex-militaire faillit passer ses mains sur les hanches de la demoiselle, mais à peine avait-il esquisser son geste qu'elle était déjà debout, en train de se rhabiller.

- Désolée, je dois y aller, j’ai plus de place dans mon lit ce soir, beau gosse. Lâcha-t-elle avec un sourire narquois.

Le mutant se redressa un peu, s'appuyant dos au mur toujours en position assise, et il laissa son bras plié reposer sur son genou replié vers le plafond. Son regard vairon dévalait le long des courbes attrayantes de l'inconnue, alors qu'il faisait un petit geste de tête. Non, il n'était pas du genre à forcer les femmes - les hommes peut-être plus -, ni à leur courir après. Elle filait, tant pis pour lui, tant mieux pour elle. Il n'était pas connu pour sa tendresse, quelque soit le lieu.

- La prochaine fois, je te mets la misère, à toute joli brun.

Un petit ricannement lui échappa, alors qu'il la regardait franchir le seuil de la porte. Un "quand tu veux", léger mais sonore lui échappa, alors qu'il passait sa main dans sa tignasse en bataille. Bon, le soleil commençait à être haut dans le ciel, et il allait peut-être falloir songer à remplir son estomac à présent.


Terminé, j'archive ~

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Damn it! #Kelya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Baptême de Damoiselle Kelya
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» Présentation de Kelya Samson [Validée]
» Chroniques de Kelya V'larandia
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: