Revenir en haut Aller en bas

Boîte à rumeurs

Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Plop? Apparemment les disputes de couple se font de plus en plus fréquentes dans le placard de Caym et Adriel...

Un potin?

à adopter de toute urgence !

Shadow city news

« Suite à l'attentat perpétré sur la personne de Charles Emmett, le délégué de la commission nationale de Recherche et Développement, pendant la démonstration des nouvelles technologies conçues pour amener la paix et la sécurité à Shadow City, les autorités n'ont pas encore présenté de coupable. Selon nos sources, il pourrait s'agir d'un acte terroriste pro-maudit non revendiqué. »

Top sites

©linus pour Epicode

 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Bibliothèque Municipale

avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Sam 5 Nov - 21:54
C'est pas un endroit que j'apprécie particulièrement, mais il est plutôt pratique. Déjà, pour arriver ici, je suis obligée de traverser la haute-ville, et la concentration de racistes au kilomètre carré est plutôt impressionnante. Je suis pas du genre à mettre des lunettes ou autre chose, à la rigueur, j'enfonce mon bonnet sur mon crâne, mais je ne baisse pas les yeux... Alors, on ne peut pas dire que je ne me sois jamais attiré de problèmes.

Mais voilà, une fois arrivée, j'ai mon petit coin lecture. Une table basse et deux fauteuils, perdus entre les rayons. Personne ne s'assoit jamais là, et de toutes façons, quand ils voient qu'il y a déjà une personne, ils évitent de venir envahir son espace vital. Du coup, personne ne m'approche, et personne ne remarque mes yeux.

J'ai étalé quelques-unes des revues scientifiques ou j'écris. Certains m'ont fait passer dans des rubriques "enfant", ou "amateurs". C'est tellement chiant de dépendre de gens plus stupides que soi-mêmes... Je leur ai offert sur un plateau l'équation manquante à la résolution du problème des moteurs A-G à fission bivalente, mais personne ne l'a prise au sérieux. J'ai voulu corriger un chercheur qui galérait sur la question du rejet de greffe des yeux pour mutants - ce qui n'est pas si compliqué, quand on connaît les bons agents pathogènes. Mais non, je passe pour une fillette qui fait de la chimie amusante.

C'est à la fois le sujet que je maîtrise le plus, et le seul qui m'aie jamais réellement posé problème... La biologie des mutants. C'est simple; malgré mon accélération cérébrale, je suis obligée de me baser sur des informations existantes. Or, des informations sur les mutants, il n'y en a pas beaucoup... On est loin de l'époque terrienne des Lumières, qui massacraient à tour de bras les hommes pour les étudier.

D'un autre côté, quelqu'un qui massacrerait des mutants pour avoir des informations, mais qui n'aurait pas mes capacités cognitives, ça ne serait pas très utile non plus...

Je repousse les magazines du pied, pour mettre ceux-ci sur la table, un écouteur dans une oreille, les articles étalés devant moi. Je regarde autour de moi... Des gens circulent, partout. Ils ont tous un point commun... L'air désespérément bêtes.

Tous...? Peut-être pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Dim 6 Nov - 3:21
Les mains sur le bureau, la lumière basse, les écrans allumés. Le scientifique était en train de chercher tout ce qui lui avait fait défaut dans ses recherches. Mais rien. Les équations ne collaient pas, rien de ce qui pourrait affecter le gêne des mutants ne fonctionnait. Et ça l'énervait. Aucun autre chercheur n'était plus avancé que lui, aucun n'avait une piste. Puis son assistante arriva, un café et un dossier sur un plateau.

-Encore à chercher Docteur?
-Oui mais rien de concluant. Si seulement le docteur Alkern n'avait pas détruit toutes ses notes il y a 6 ans.
-Ah sur les gênes, j'ai lu, il y a quelques mois, dans une revu un lecteur qui corrigeait le docteur Malgen sur les greffes oculaires.

Là c'est le déclic, il lui demanda toute information sur cette revue, sachant le docteur en question peu compétent. Mais elle ne se souvenait que du titre de la revue. Dommage, il allait devoir aller aux archives de la bibliothèque. Ce qu'il fit, allant chercher cet article pour mettre un nom sur la personne qui osait contester un "renommé" scientifique. Il vaut mieux tenter le coup, et si c'était une jeune personne, pourquoi ne pas la former. Bref il prit le chemin de la bibli, chapeau, masque, costume et donc en route.

Arrivé à destination, il alla directement dans les allées scientifiques, essayant de trouver la référence de la revue. Mais pas la sienne. Il chercha aux alentours pensant que quelqu'un l'aurai prise, mais non rien.  Puis, à l'écart, il vit une jeune femme, dans la vingtaine qui elle aussi regardait autour d'elle. Elle avait cette lueur de ne pas être idiote, une once d'intelligence dans ses yeux... Vlad crut avoir une attaque. Non, il avait peut être mal vu. Enfin bref si c'était vrai il allait devoir la jouer fine, car il devait se contrôler, ne pas laisser sa colère partir. Et cette fille avait la revue, ou un exemplaire, voulue par le scientifique. Il s'approcha, un sourire aimable aux lèvres.

-Pardonnez moi mademoiselle, puis je vous emprunter cette revue, c'est pour lire un article. ça ne prendra que quelques minutes.

Ses yeux....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Dim 6 Nov - 3:53
Je relève la tête. Un instant de surprise. C'est quoi, ce masque...?

-Wow. Euh, bonjour.

Pas sûr qu'il partage la même référence du Fantôme de l'Opéra; une fiction terrienne d'il y a ... plus d'un siècle. Et puis, ça doit franchement pas être la première fois qu'on lui fait le coup, et ce ne serait pas très poli. En tout cas, c'est certainement un mutant, avec une particularité pareille...

Tiens? Non... Son oeil, ses yeux sont pré-évolués. Bah, au moins, il fait l'effort d'être aimable. Il me demande le numéro que j'étais en train de lire. Celui sur les greffes oculaires.

-Ouais, pas de soucis... Tenez.

Je lui fais glisser le magazine sur la table, de l'autre côté, en face du second fauteuil. De mon côté, je continue à prendre des notes dans un carnet, en recoupant les informations de deux articles différents. De la biologie moléculaire basique.

-Vous êtes prof de science ou quelque chose comme ça...?

"Vous avez l'air moins con que les autres". C'était ce que je pensais, mais je me voyais mal engager une conversation comme ça. Pourtant, c'était sincère. Malgré le masque, il avait ce regard de ceux qui.... Comprennent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Lun 7 Nov - 1:15
La surprise. Une réaction habituelle pour Alistair. Personne d'autre ne porte littéralement de masque contrairement à lui. Il garda son sourire poli, ne voulant pas brusquer cette petite... Ces yeux étaient vraiment perturbants. Si non naturels. Mais il ne fallait pas s'adonner à la colère. Il attrapa le bouquin, non sans regarder ce que faisait la fille. De la bio?

-Merci

Il alla s'asseoir en face d'elle, cherchant l'article dont parlait sa secrétaire. Il le trouva enfin, gardant quelque fois l'oeil sur la mutante. Au fur et à mesure de sa lecture, il semblait se souvenir de quelque chose. Il ne savait pas quoi. C'était juste là, dans un coin de son cerveau. Elle vint lui poser une question, semblant avoir compris dans quelle branche l'homme exerçait.

-Oh? Perspicace. En effet mon métier est relié aux sciences mais je ne suis pas professeur. Je suis Docteur.

Il avait donné sa réponse avec un sourire aimable. L'article n'était signé que d'un S et c'était dommage car son auteur intéressait fortement Vlad. Par contre, l'intérêt de la mutante pour la biologie éveillait un autre intérêt chez lui. Peut être savait elle quelque chose. Il tapota son doigt sur l'article quelques secondes avant de relever la tête vers la fille.

-je vois que vous vous intéressé à la science. Quels domaines vous intéressent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Lun 7 Nov - 1:58
Le type étrange s’assoit en face, et commence à feuilleter le magazine. Un docteur... Docteur en quoi? Ça peut être n'importe quoi; il y a des doctorats en informatiques. Mais la plupart du temps, quand on ne le précise pas, c'est médical. Et puis, les revues sur la bio...

Un petit moment s'écoule, silencieux. Les pages se tournent, l'encre roule sur le papier. J'aime pas trop les bibliothèques, quand je ne peux pas avoir mes écouteurs... Hum? Pourquoi je n'arrête pas de sentir son regard sur moi... Il n'est quand même pas en train de mater mes seins? Non, c'est autre chose... Moins insistant, plus... Curieux.

Il tapote la revue depuis un moment, c'est stressant... Finalement, il arrête. Pour mieux m'adresser la parole.
-je vois que vous vous intéressé à la science. Quels domaines vous intéressent.

-Euh... Oui. La chimie, la biologie... La bio-ingénierie moléculaire en particulier.

Je réponds sans trop réfléchir. En même temps, ça correspond aux revues que je feuillette. Mais, la plupart du temps, les gens perdent le fil dès que je parle un peu trop longtemps... Enfin, il est docteur, après tout. Je continue à réfléchir tout en parlant ; j'ai deux articles devant les yeux, qui se contredisent. Pourtant, ils se complèteraient parfaitement, si... Oui, c'est simple. Lui devrait utiliser le retour de variable de celui-ci... Et celui-ci peut appliquer sa formule au résultat de celui-là.

Je note le tout sur mon carnet. Je pourrais peut-être m'en servir pour le sérum, qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Lun 7 Nov - 2:29
-Euh... Oui. La chimie, la biologie... La bio-ingénierie moléculaire en particulier.

Il hocha doucement la tête, mémorisant bien ces termes. Cette petite avait bien l’étincelle de ceux qui comprennent. Ceux qui ont accès à une compréhension supérieur de ce qui fait le monde. Son sourire aux lèvres, il essayait avec beaucoup de mal de voir ce qu'elle écrivait. Puis il remonta son regard pour voir ces affreuses pupilles.

-Oh intéressant. Si jeune et déjà intéressée dans la construction moléculaire. L'architecture de l'ADN. C'est fascinant. Et à la fois surprenant. Je suis sûr que peu sont ceux pouvant tenir une conversation avec vous à ce sujet.

Jusqu'où cette petite est elle futée. Et... elle avait quelque chose, physiquement. Qui donnait une impression de déjà vu au docteur. Sûrement encore ce quelque chose qui toquait à l'arrière de ses pensées. Il baissa le regard sur l'article, voulant trouver une suite à la discussion.

-Et donc vous envisagez d'étudier dans cette branche je suppose. Laissez moi deviner. L'étude moléculaire, le réassemblage ADN?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Lun 7 Nov - 2:44
-Oh intéressant. Si jeune et déjà intéressée dans la construction moléculaire. L'architecture de l'ADN. C'est fascinant. Et à la fois surprenant. Je suis sûr que peu sont ceux pouvant tenir une conversation avec vous à ce sujet. Et donc vous envisagez d'étudier dans cette branche je suppose. Laissez moi deviner. L'étude moléculaire, le réassemblage ADN?

Cette fois, il pique ma curiosité. Je relève la tête. Un docteur en génômique ou en bio-ingénierie? Il ne me dit rien. Avec sa... Particularité faciale, j'aurais retenu son masque en illustration dans un bouquin. Peut-être un chercheur freelance. Enfin, le séquençage d'ADN, on ne peut pas dire que ca rapporte gros, comme activité solo. Et puis surtout, c'est légèrement interdit par deux-trois choses, comme l'éthique, la morale ou la convention de Genève.

-Hm, étudier, oui... Disons que je me concentre sur les travaux pratiques.

Oh, la vache. Qu'est-ce que je viens de dire? On dirait une lycéenne allumeuse.

-Je veux dire, je fais plus d'expériences et de concret que juste de la théorie. J'essaye juste de trouver des problèmes qui valent la peine d'être résolus. Comme le cas de la greffe oculaire, je sais pas si vous voyez... Sans jeux de mots. Enfin, c'est pas un bon exemple, la réponse était sous leur nez tout le long...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Mer 9 Nov - 0:52
La curiosité avait pris le dessus sur la colère de l'homme. Son cerveau fusait dans tous les sens. Elle savait de quoi elle parlait, tout en étant aussi jeune. Il émit l'hypothèse que son intelligence avait mutée. Ou elle réfléchissait plus vite. Il voulait savoir. Il mit ses mains sur la table, les joignant et souriant à la jeune femme tandis qu'elle donnait son point de vu.

-Vous connaissez fortement le sujet. Mais pour des expériences il vous faut un laboratoire ou du moins du matériel adéquat. Ce qui n'est pas à la portée de tous. Mais passons. Vous dites que la réponse était sous leurs yeux. Pouvez vous m'éclairer?

Il tourna le magasine, le poussant vers la jeune femme, article en avant. Même si elle était mutante, il hésitait. La disséquer pour voir le fonctionnement de son cerveau ou alors l'utiliser, la garder au sein de la recherche pour la faire avan... Il leva d'un coup les yeux, reculant dans sa chaise. Quelqu'un réfléchissant plus vite que son temps. Serait ce possible? Elle a le profile mais... Les conclusions hâtives sont néfastes. Il reprit une position plus aisée, souriant.

-Enfin, si vous avez le temps de m'enseigner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mer 9 Nov - 2:48
Le type au masque pose les mains sur la table, en les joignant. On dirait, si, ce mec, dans ce vieux film, là. Costard, lunettes noires, gouvernement. Le mec, que quand tu le vois, tu sais que t'as merdé un truc dans ta vie, et que ça te ratrappe. Putain, il est balèze, en plus. Il doit faire trois, quatre tête de plus que moi... Et je parle pas de la largeur d'épaules.

-Vous connaissez fortement le sujet. Mais pour des expériences il vous faut un laboratoire ou du moins du matériel adéquat. Ce qui n'est pas à la portée de tous. Mais passons. Vous dites que la réponse était sous leurs yeux. Pouvez vous m'éclairer?

Le matériel... Ça a toujours été le plus gros problème dans mes expériences. Pour la plupart, le matos de l'académie me suffit, mais parfois je dois renoncer à certaines théories juste par manque de matériel, et ça, ça craint.

Il me montre l'article. Il veut que je... L'éclaire? Chelou. D'habitude, ça saoule tout le monde que je sois plus intelligente qu'eux. Je me penche, je relis l'article. Il fait un petit sursaut en arrière. Je relève la tête, il me regarde, moi. Pas le magazine. Putain, ce qu'il me met mal à l'aise...!

-Enfin, si vous avez le temps de m'enseigner.

-Heu... Ouais. Bah, pourquoi pas. C'est assez con, en fait; le docteur Suchong est le premier à avoir compris que si le seul point commun entre toutes les mutations, c'est la pupille fendue. D'ailleurs, on remarque au cours de toute évolution que c'est un trait qui n'affecte que les prédateurs, souvent les nocturnes. Par exemple, les crapauds, et certains herbivores - les chèvres, ont des pupilles fendues, mais horizontales. Pour la vision panoramique. Pouvoir fuir facilement. Ici, les mutations ont pour but de faire de nous des prédateurs sur une planète encore trop hostile. Il suffit de voir la Frontière pour comprendre qui sont les "proies". Bref, C'est la souche ADN commune à toutes les mutations, donc. Et Suchong a dit, "pourquoi ça ne serait pas l'oeil qui est à l'origine de la mutation", plutôt que l'inverse? C'est comme ça que sont nés ses travaux de greffe oculaire ; arra... Remplacer des yeux mutants par des yeux non mutants. Sauf que, comme vous le savez sûrement, toutes les greffes ont échoué, rejet systématique.

Je pointe les articles dont je parle au fur et à mesure. Comme d'habitude, mon cerveau accélère et fait les liens entre les choses à une vitesse difficile à suivre. J'ai l'air de sauter de sujet en sujet, mais pour quelqu'un qui retiendrait tout, je suis une ligne directrice logique. Je continue mon explication.

-Ensuite, on a le docteur Tenenbaum intervient. Elle, elle avait le même projet de greffe oculaire, mais uniquement pour permettre aux mutants de vivre sans avoir à se cacher des xénophobes. Différentes raisons, même projet. Mais elle ne cherchait pas à favoriser le système nerveux de l'oeil greffé, au détriment du système nerveux du receveur. Elle ne cherchait pas à supprimer l'éventuelle source de la mutation. Sauf que du coup, le rejet de greffe s'opère aussi, mais initié par le receveur, pas par l’œil. Et résultat, lymphomes intraoculaires, voire oculo-cérébraux, mélanomes de la choroïde... Bref, un tas de complications.

Là ou ils se sont plantés, c'est que comme ils avaient des buts complètement différents ils avaient même pas envisagé de bosser ensemble. S'ils l'avaient fait, ils auraient rapidement trouvé le facteur commun des deux rejets; à chaque fois, c'est le nerf oculaire qui coince. Soit le côté qui vient de l’œil, soit celui qui vient du cerveau. C'était plutôt simple à deviner, juste en utilisant comme échantillon témoin les différentes démonstrations des deux docteurs parues dans certains magazines. en traitant les données, on s'aperçoit vite des statistiques communes aux deux côtés. Bon, une greffe lamellaire suffirait à résoudre le problème du docteur Tennenbaum, mais dans le cas du docteur Suchong, ça prouve que les mutations ne viennent pas de l'oeil, mais du cerveau. D'ailleurs, la grande majorité des mutations sont de simples augmentations des taux de phéromones produits par le cerveau, augmentant les sens, les sentations... Pour retirer ça à un mutant, il faudrait endommager son cerveau. Ça serait comme vouloir retirer le sens de la parole uniquement, à un être humain. Faisable sur le papier, mais tellement de dégâts qu'il n'y a plus aucun intérêt.

Bref, ils se rendront compte du problème du nerf oculaire qu'une fois qu'ils se décideront à partager leurs résultats, et c'est pas gagné...


Mince. J'ai dû parler trop longtemps. Il a sans doute décroché...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Sam 12 Nov - 23:15
Au fur et à mesure que les explications coulaient des lèvres de la jeune fille, la position de l'homme se faisait plus concentré. Son débit était rapide mais tout ce qu'elle disait était clair. Enfin pour quelqu'un avec un bagage lourd comme Alistair. Un simple civil aurait décroché au bout de trente secondes. Il hochait la tête pour lui montrer qu'il n'avait pas décrocher et se faisait un petit mémo mental histoire de garder le principal pour plus tard. Donc dans son hypothèse, les mutants sont les nouveaux prédateurs de cette planète. Ce qui dérangea Alistair car cela remettrait en cause la place de l'homme sur cette nouvelle Terre. Bref il cacha le plus possible sa réfutation du terme prédateur et continua à écouter. En effet si on réfléchit bien et comme il faut, les deux recherches se complètent, faisant rire Vlad qui traitaient ses paires d'abrutis finis. Enfin l'explication se termina sur ce qui était la vrai cause des mutations. Pas les yeux mais le cerveau, ce que Alistair envisageait déjà depuis longtemps. Il sourit à la fin de l'explication, répondant de manière calme.

-Et vous avez totalement raison, le cerveau est ce qu'il semble être le source de toute mutation sensorielle. Mais qu'en est-il des mutations disons physiques, comme par exemple la maîtrise de l'intensité sonore de sa voix, ou une perception plus accrue dans le noir? Certains rumeurs parlent même de force accrue. Les phéromones sont certes surprenants mais il ne peut pas n'y avoir que cela en compte.

Son regard passa des articles à la jeune femme. Se disant qu'avec sa compréhension avancée des sciences, elle pourrait dépasser bon nombre de chercheurs, et faire avancer le progrès. Un léger sourire se montra avant qu'il ne vienne faire une proposition, certes qui le blesse car c'est une mutante mais il faut des fois combattre le mal par le mal.

-Ca se voit que vous êtes plus qu'intéressé à la recherche et en tant qu'homme de science, il est de mon devoir que de vous proposer mon aide. Sous ma surveillance ou celle de mon assistante vous pourriez faire vos expériences plus aisément avec du matérielle de pointe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Dim 13 Nov - 22:32
Je sais très bien que personne n'apprécie la théorie de l'évolution présentée de cette façon. C'est marrant. Elle a toujours arrangé l'homme jusqu'ici, quand l'australopithèque a muté en homo habilis, l'homme habile, quand l'homo habilis a muté en homo erectus, l'homme debout, puis en néandertal, et enfin en homo sapiens, l'homme qui sait. Chaque fois, bien sûr, la "nouvelle espèce" remplaçant lentement la précédente, disparaissant à cause de son inadaptation. Darwin dans toute sa splendeur. Et maintenant que l'homo sapiens laisse sa place à l'homo possens, "l'homme qui peut", d'un coup, Darwin semble être un illuminé et chacun cherche une façon de prouver qu'il avait tort.

-Et vous avez totalement raison, le cerveau est ce qu'il semble être le source de toute mutation sensorielle. Mais qu'en est-il des mutations disons physiques, comme par exemple la maîtrise de l'intensité sonore de sa voix, ou une perception plus accrue dans le noir? Certains rumeurs parlent même de force accrue. Les phéromones sont certes surprenants mais il ne peut pas n'y avoir que cela en compte.

-Ce sont justement ces capacités qui sont la preuve qu'il existe un réel passage d'une espèce à l'autre. Certaines capacités sont latentes chez l'homo sapiens, et simplement décuplées. Mais chez l'hom... Chez les mutants, le cerveau donne un ordre auquel le corps doit obéir. S'il n'en possède pas les capacités, alors le corps ira les chercher là où il peut. Un peu comme les escargots et leur changement de sexe, certains batraciens qui peuvent devenir transparents, ou certains vers qui sont capables de se régénérer en deux êtres distincts après décapitation. Oh, pas les vers de terre comme beaucoup le pensent, mais une variété de ver aquatique, les vers planaires.

-Ca se voit que vous êtes plus qu'intéressé à la recherche et en tant qu'homme de science, il est de mon devoir que de vous proposer mon aide. Sous ma surveillance ou celle de mon assistante vous pourriez faire vos expériences plus aisément avec du matérielle de pointe.

Une proposition de mécénat...? Qu'on me fournisse du matériel, bien sûr, ça multiplierait par dix la vitesse de mes recherches... Mais, "sous sa surveillance"? Et puis, qu'est-ce qu'il y gagne, lui? On ne peut pas dire que j'aie une bonne expérience de travailler sous la tutelle de quelqu'un... Sans compter que mon projet principal, lui, gagnerait à ne pas être connu par tous.

-Pourquoi faire...? Si c'est pour l'argent, je ne cherche pas à vendre quelque résultat que ce soit... Vous n'auriez pas grand chose à y gagner.

La simple satisfaction d'aller plus vite dans mes recherches ne suffit pas à effacer le risque de placer mes travaux sous la surveillance d'un tiers... Pour changer d'avis, il me faudrait d'autres raisons. Et puis...

-D'ailleurs, je ne sais même pas votre nom... Pour quel laboratoire est-ce que vous travaillez?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Mar 15 Nov - 18:36
Elle est vraiment impressionnante. Pouvoir répondre aussi aisément à des problèmes, que certains cherchent à élucider pendant des heures, est un don rare. Et Alistair veut ce don, ou plutôt cette malédiction dirait il. Elle doit en souffrir de cette intelligence. Bref, elle n'a pas l'air alléchée par l'idée d'avoir un laboratoire à disposition. Il est vrai qu'un inconnu qui vous pose des questions sans s'arrêter et qui derrière vous propose quelque chose n'est pas vraiment prompt à la confiance.

-Ne vous en faites pas, ce son vos travaux, ils auront votre nom. Je n'aurai aucun poids dessus. Lorsque je parle de surveillance, c'est pour le matériel. Je ne doute pas de vos compétences de manipulation mais par sécurité, il ne faudra pas vous laisser tout le temps seule.

On y vient. Elle s'intéresse à qui il est. N'entrons pas dans les détails. Il recule dans sa chaise, cherchant comment se présenter. Autant rester dans les bonnes manières. Il s'éclaircit la gorge avant de lui répondre.

-Et bien je me nomme Turner, Alistair Turner. Docteur comme vous l'avez deviné et je travaille depuis quelques années au Laboratoire Bio-Expa. Non loin du centre ville.

Il gardait un sourire amical. Il venait de passer un cap: mettre de coté son appartenance aux mutants pour la faire travailler chez lui. Il sortit un papier pour lui écrire l'adresse et les horaires où il travaillait.

-Je réitère donc ma proposition. Seriez vous intéressée par une place de travail chez nous?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mar 15 Nov - 19:18
Finalement, cette histoire de surveillance ne concerne que le matériel... C'est déjà moins contraignant. Mais, reste le souci principal; "on ne devrait jamais faire confiance à quelqu'un qui porte un masque". Je ne sais plus si j'ai entendu ça dans un film, ou si je l'ai lu dans un vieux Batman ou quelque chose comme ça.

-Et bien je me nomme Turner, Alistair Turner. Docteur comme vous l'avez deviné et je travaille depuis quelques années au Laboratoire Bio-Expa. Non loin du centre ville.

Bio-Expa... Ce nom m'est totalement inconnu. Ce doit être un laboratoire privé. Je ne vais pas demander son chiffre d'affaire, mais j'irai au moins me renseigner sur sa taille, et son éventuelle réputation, avant de prendre une décision... Il me donne, en souriant, l'adresse et les horaires auxquelles je peux le trouver.

-Je réitère donc ma proposition. Seriez vous intéressée par une place de travail chez nous?

-Intéressée, oui... Mais évidemment, je ne peux pas donner de réponse définitive comme ça, sur le moment. Je passerai vous voir à Bio-Expa à ces horaires... Avec ma décision.

En fait, à moins que ce laboratoire soit dans une ruelle sombre et composé de matériel volé dans un collège, à même le sol, ça reste une occasion en or. Je ne compte pas vendre mes découvertes; et encore moins à mon nom, mais si je peux me faire un peu d'argent en travaillant pour lui... C'est toujours plus intéressant que pigiste pour des rédacteurs de magazines qui ne comprennent rien à rien.

-Il reste une question à laquelle vous n'avez pas encore répondu; qu'est-ce que vous y gagneriez, vous...?

La vraie question à comprendre ici étant : "est-ce que je serais votre employée?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 31/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Alistair V. Turner
The Two-Doctors
Mar 15 Nov - 20:10
Bien, bien. La jeune femme semble intéressée pour venir au moins voir le laboratoire du Docteur. Il serait dommage qu'une telle rareté se fonde dans la masse. Mais pour le moment, la bonne question tombe: que veux Al? Il toussa légèrement, reprenant une expression calme et amicale. La regardant dans les yeux pour lui montrer que tout ce qu'il disait était vrai.

-Ce que je gagne? Rien de particulier. La satisfaction de travailler avec quelqu'un de compétant. Voir qu'un esprit brillant s'épanouit dans un environnement favorable à ses questionnements. Et si possibilité il y a, nous pourrions travailler ensemble. Et café gratuit.

Il resta droit et serein dans ses propos tout en enchainant sur un éclaircissement du matériel à disposition. Quand il eut fini, il souffla un peu, n'ayant pas l'habitude de parler autant à quelqu'un. Il regarda les articles, se disant que les coïncidences font bien les choses. Puis il remit son regard sur la jeune femme, qui serait l'exception à sa croisade.

-Voilà, Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 256
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 20
Localisation : Trois coups en avance
Mar 15 Nov - 20:26
-Ce que je gagne? Rien de particulier. La satisfaction de travailler avec quelqu'un de compétant. Voir qu'un esprit brillant s'épanouit dans un environnement favorable à ses questionnements. Et si possibilité il y a, nous pourrions travailler ensemble. Et café gratuit.

La satisfaction pure et sincère d'un amoureux de la science, hein...? Ce n'est pas que je n'y croie pas - loin de là, il a même l'air tout à fait sincère. Mais ça ne peut pas être tout... Il y a son masque, bien sûr, mais des dizaines d'autres points d'ombre. Pourquoi un laboratoire particulier? Pourquoi embaucher une gamine? Pourquoi cette sensation de malaise lorsqu'il me sourit...? Enfin. Dans tous les cas, avoir autant de matériel à disposition, ce serait stupide de cracher dessus; et puis je suis capable de rester vigilante. Ce n'est même pas un mutant... Bon... Pourquoi pas, après tout.

Je regarde ma montre.

-Voilà, Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire

-D'accord... De toutes façons, je n'ai pas vu le temps passer pendant qu'on discutait, et il commence à être tard. Je vais devoir rentrer. Je vous promet de passer sous peu à votre labo... En espérant qu'il ne soit pas trop loin!

Je lui tend la main, pour la serrer, mes yeux jaunes et mes pupilles fendues plantées dans les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 25 Déc - 21:15
P'tit up par là?

_________________


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La Bibliothèque Municipale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bibliothèque municipale: horaires et nouveautés
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» La Bibliothèque de Mazarbul
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque
» Faut-il armer la police municipale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: