Revenir en haut Aller en bas
Il paraîtrait que la nouvelle prof de "tolérance" aie des tendances cannibales... - Lamavoyeur

On dit que la première du classement de l'Académie n'a pas eu un seul ami pendant tout son cursus... - Lamavoyeur

Eh les gars ! J'ai entendu dire que Ritsu aurait dit à Zack que Kelya aurait des vues sur Skye mais qu'elle aime trop le fouet de Alistair pour oser déclarer sa flamme à l'élue de son c*l - Anonymousse

Une rumeur?
Top-sites



 :: Hors RP :: Archives RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Premier contact."

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2016
Localisation : Sous ton lit, petite élève.♥
Dim 6 Nov - 23:09
7h50. Cet endroit est un foutu labyrinthe, plus j'avance et plus j'ai l'impression de me perdre. Je ne suis pas stressée quant au fait que ce soit mon premier jour, ni quant au fait que je ne trouve pas cette foutue salle... ce qui me stresse et commence a m'énerver un tantinet, c'est ce café qui est en train de refroidir dans ma main. Je marche de plus en plus rapidement, voyant les minutes défilées.
Non pas que j'en ai grand chose à faire d'être à la bourre, mais ça ternirait mon image auprès de l'administration.

Mon regard croise de nombreux autres yeux, alors que mon visage n'est pas des plus lumineux. Je n'ai pas le cœur à sourire dans l'immédiat. Ça ira sûrement mieux quand j'aurai trouvé cette foutue salle.

Je lâche un énième soupire, regardant autour de moi en arrêtant tout mouvement. Qu'est ce qu'ils ont à tous me fixer de la sorte? Ils n'ont jamais vu une jeune et jolie prof d'histoire perdue? J'accroche mon regard à l'une des paires d’œils qui me fixe et j'essaye tant bien que mal de suivre la trajectoire de ceux ci. Mon visage se baisse en direction de ma poitrine et... Je n'ai pas fermé assez de bouton. Je lâche précipitamment mon sac et je dépose le café sur le sol, avant d'arranger ma tenue comme je peux. Quelle misère. Je déteste le matin.

- Passons! Soufflais-je en reprenant mes affaires et en reprenant ma marche. Je ne suis pas gênée d'avoir exposé une partie de mon anatomie féminine mais où est cette foutue salle Baudelaire?!

Je laisse un râle sortir d'entre mes lèvres alors qu'un bruit de porte retentit. Je tourne mon regard vers la provenance de ce son, et j'aperçois mon sein Graal. Une petite plaque indiquant "Salle Baudelaire." Ok. Rassemble toi. Je souffle longuement a plusieurs reprises, passant mes mains sur mes cheveux, puis sur mes vêtements, ok, tout est en ordre.

- En piste. Murmurais-je en m'approchant de la porte, de là, j'entends le chahut des élèves. Soudainement, je pousse la porte, entrant rapidement et le chahut s'arrête. Je laisse mes yeux se baladaient sur la foule de visage qui est présente, ça change de mes cours particuliers, mais je ne me sens pas impressionnée pour autant. Je me remet en mouvement en direction du bureau, posant mon sac sur celui, ainsi que mon café. J'attends quelques secondes avant d'afficher un grand sourire, levant la tête vers les étudiants.

- Bonjour. Commençais-je, politesse avant tout. Votre ancien prof a apparemment décidé de lâcher son poste, je serai donc votre nouvelle enseignante d'histoire-géographie et de tolérance.

Je marque une pause, m'asseyant sur le bord du bureau, croisant les bras et les jambes. Je garde ce sourire amical aux lèvres, pensant déjà à la suite de mes paroles.

- Pour vous, ce sera mademoiselle Kaerdan.

De nouveau une pause, et j'attrape le café qui reposait gentiment sur le bureau, faisant tapoter mes doigts sur celui ci.

- Je ne suis ni méchante, ni gentille. Je suis simplement juste. Si vous vous comportez correctement avec moi, je serai correcte avec vous et inversement, bien entendu.

Je porte le gobelet à mes lèvres buvant une bonne gorgée de ce liquide à presque froid. Bordel, c'est ignoble.

- Si vous avez des questions, je suis disposée à vous répondre. Suite à quoi, nous ferons un bilan pour que je puisse savoir où vous en êtes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Lun 7 Nov - 0:34
Cours d’histoire. Je suis arrivée dans les temps malgré ma panne de réveil. Le matin, je déteste. Dormir, j’adore. Conclusion, le matin faut pas me chercher ou sa part en couilles. Je suis pas fine en début de journée, vraiment, faut pas m’emmerder ou c’est une patate dans ta gueule. Paquet de mikado sur la table, j’attends ce prof que je déteste tant, il est nul à chier, une vraie merde sur pattes qui ne devrait même pas avoir le droit d’enseigner. Je sens que je vais m’ennuyer alors je m’avance un peu dans les devoirs, histoire de m’occuper. Je suis une tête de con qui prend ses études à cœur, bah ouai, malgré mon sang chaud, je suis plutôt intelligente. La porte s’ouvre. Un retardataire ? Ou le fameux prof en question ? Une nana à la poitrine généreuse se pointe. Je l’ai jamais vu encore celle-là et pourtant, elle ne passe pas inaperçue avec des seins pareils !

- Bonjour. Votre ancien prof a apparemment décidé de lâcher son poste, je serai donc votre nouvelle enseignante d'histoire-géographie et de tolérance.

Je lève les sourcils. Putain il était temps qu’il mette un frein à sa carrière ce gros con ! Je crois que finalement, la matinée va bien se passer. J’écoute attentivement la prof, mes yeux rivés sur elle, enfin, sur sa paire de loches. Elle a l’air sympa.

- Pour vous, ce sera mademoiselle Kaerdan.

Pour moi, ça sera mademoiselle nichons. Mais vous avez vu cette putain de pair ?! OMG, la personne qui partage son lit doit être heureuse.

- Je ne suis ni méchante, ni gentille. Je suis simplement juste. Si vous vous comportez correctement avec moi, je serai correcte avec vous et inversement, bien entendu. Si vous avez des questions, je suis disposée à vous répondre. Suite à quoi, nous ferons un bilan pour que je puisse savoir où vous en êtes.

Bon au moins, elle pose carte sur table dès le début, c’est cool. Tout en écoutant le cours qui débute, très intéressant, en passant, je mange mes bâtonnets enrobés de chocolat au lait. Ouai j’ai la dalle, ça fait quoi ? Je dérange personne alors chut. Le mec à côté de moi observe le paquet depuis un bon moment, il va ouvrir sa boite à merde, je le sens. Ça n’a pas loupé, il me demande si je peux lui en passer un. Je le regarde dans le blanc des yeux avant de sortir un « ta gueule » des plus aimables. Il détourne les yeux, choqué par mon attitude. Putain les gens sont cons ! Ils devraient commencer à me cerner depuis le temps ! Pathétique. Le cours se poursuit dans les plus grands des calmes avant que deux gugusses se permettent de parler des nichons de l’enseignante ouvertement, sans aucune gêne. Sérieux, ils ne peuvent pas attendre la fin du cours ? Mikado en bouche, je sors un cahier de mon sac, le balançant violemment sur les deux trous du cul et sortant un « arrêtez de rêver, vous n’avez que vos mères à baiser vu vos gueules ! ». Bah ouai, je suis une vraie connasse le matin, et pas que.

La sonnerie retentit, la prof fini par nous donner les leçons. Merde, je les ai déjà faites. Pourquoi ne pas prendre encore un peu d’avance ? Comme ça, je peux bosser les autres matières ce weekend. Je me dirige alors mademoiselle nichons, mon éternelle tête blasée.

-Excusez-moi mademoiselle nii…Kaerdan, vous pouvez me donner les exos à faire pour la semaine pro ? J’ai déjà fini ceux que vous demandez puisque le prof d’avant était un vrai looser.

Un bâillement me prend, j’ai même pas le réflexe de mettre ma main devant la bouche. Roh ça va, ça peut arriver à tout le monde. Je croque dans l’un des derniers mikados qu’il me reste. Terminant ma bouchée, je reprends.

-Vous avez bien vu le bilan de début de cours, on est à la ramasse dans le programme. Certaines bases de l’année dernière ne sont pas même pas acquises pour beaucoup. Trazmig… je sais plus trop quoi n’était vraiment qu’une sale merde.

Insulter un prof devant une autre prof, c’est un peu déplacé j’imagine ? Bats les couilles.

-N’allez pas croire que je vous lèche le cul, c’est votre premier jour ici mais c’est certain que vous ne pourrez pas faire pire que l’autre débile.

De ma part, c’est un compliment chose rare qui sort de ma bouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2016
Localisation : Sous ton lit, petite élève.♥
Lun 7 Nov - 1:35
Pour un premier cours, je juge ça correct. Mon prédécesseur semblait vraiment être un incapable, voilà la conclusion que j'ai faite après le bilan. La plupart des élèves semblaient attentifs mais ils sont bien loin d'être au niveau, si ils n'avaient pas eu cours, je pense que le résultat aurait été le même. Je pose donc la craie sur mon bureau, frottant mes mains pour les nettoyer. Pourquoi ils sont pas passé aux marqueurs ici ? Alors que je m'acharne sur l'une des tâches qui semble plus coriace que les autres...

-Excusez-moi mademoiselle nii…Kaerdan, vous pouvez me donner les exos à faire pour la semaine pro ? J’ai déjà fini ceux que vous demandez puisque le prof d’avant était un vrai looser.

Je redresse la tête, et je découvre Kalia.. Kerya... Je ne peux pas retenir le prénom de chaque étudiant mais le sien... Je suis sûre de le connaître. Son dossier a attiré mon attention, tout comme celui de Skye d'ailleurs. Mes yeux se posent dans les siens, j'essaye comme je peux de faire abstraction de ces cicatrices qui recouvrent sa gorge. Je n'ose même pas imaginer ce qu'elle a vécu. Je l'écoute attentive, hochant légèrement la tête à intervalle régulière pour lui montrer que je suis attentive à ses paroles. Elle baille, et cela m'arrache un sourire amusé. Elle ne doit pas être du matin non plus.

-Vous avez bien vu le bilan de début de cours, on est à la ramasse dans le programme. Certaines bases de l’année dernière ne sont pas même pas acquises pour beaucoup. Trazmig… je sais plus trop quoi n’était vraiment qu’une sale merde.   

Ses propos sont violent, mais juste, je dirais. Et ils m'arrachent un léger rire. Je ne devrais pas, c'est mal de rire ainsi de ses collègues, mais là, c'est trop. Cette fille ne mâche pas ses mots, et c'est appréciable.

-N’allez pas croire que je vous lèche le cul, c’est votre premier jour ici mais c’est certain que vous ne pourrez pas faire pire que l’autre débile.

Et elle reprends de plus belle, cette fille est décidément un sacré phénomène. De plus, j'ai clairement entendu et vu ce qu'elle fait subir à ses camarades. Une fois qu'elle semble avoir fini de vider son sac quant à son ancien professeur, je m'appuie contre le bureau, lui souriant largement.

- Je vois, et bien c'est remarquable. Je vais te donner ce qu'il te faut pour les prochaines semaines a venir, et surtout, si tu bloques ou ne comprends pas quelque chose, n'hésite pas. Je serais heureuse de t'aider.

Sans la quitter des yeux, j'attrape mon sac qui traîne sur le bureau, plongeant ensuite ma tête à l'intérieur. J'en sors un manuel, très épais, presque une brique.

- D'ailleurs, je n'ai rien contre le fait que tu calmes tes camarades, ça m'arrange au contraire, mais pourrais-tu essayer de ne pas les assommer? Enfin, je dis ça pour toi. Je n'aimerai pas te voir disparaître de mon cours à cause de l'administration.

Un sourire se grave sur mes lèvres alors que je relève la tête, ayant trouvé les exercices. J'attrape un stylo, marquant les exercices qu'elle pourrait faire d'une croix, puis je lui tends le livre.

- Je te passe mon manuel. Ton attitude me montre clairement que tu es sérieuse, alors aucun risque, n'est ce pas, Kelya ?

Ah. Kelya, c'est ça. Kelya Drambolt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Lun 7 Nov - 2:08
Elle rigole à mes dires et me sourit également. What ? Je suis si drôle que ça ? Je pensais qu’elle me dirait de me calmer après autant de vulgarités, mais d’accord.

- Je vois, et bien c'est remarquable. Je vais te donner ce qu'il te faut pour les prochaines semaines a venir, et surtout, si tu bloques ou ne comprends pas quelque chose, n'hésite pas. Je serais heureuse de t'aider.

Moi aussi je serais heureuse que vous m’aidiez, surtout que votre poitrine est très belle, très généreuse. Ouai, j’arrive pas à décrocher mes pensées de ses seins. Je les observe fouiller dans le sac, enfin, je la regarde, elle, mademoiselle Kaerdan. Faut que j’arrête de regarder ses nichons, je vais être grillée putain !

- D'ailleurs, je n'ai rien contre le fait que tu calmes tes camarades, ça m'arrange au contraire, mais pourrais-tu essayer de ne pas les assommer? Enfin, je dis ça pour toi. Je n'aimerai pas te voir disparaître de mon cours à cause de l'administration.

Je me force à observer ses magnifiques yeux bleus lorsqu’elle refait surface, prenant en compte ce qu’elle vient de me dire. Ne regarde pas sa poitrine Kelya, ne la regarde pas ou c’est la fin ! J’attrape le livre qu’elle me tend, lui renvoyant un sourire.

- Je te passe mon manuel. Ton attitude me montre clairement que tu es sérieuse, alors aucun risque, n'est ce pas, Kelya ?

Elle connait mon nom ? Etrange pour une nouvelle prof de retenir le nom de ses élèves, le premier jour seulement.

-Aucun risque, sauf si quelqu’un me fait chier.

J’ai dit que je l’avais écouté mais je n’ai pas dit que j’appliquerai. C’est une manière comme une autre de calmer les gens. Et puis l’administration ne peut pas me renvoyer à des notes pareilles. Je ne suis pas suicidaire tout de même, je réfléchis un minimum aux risques. Je pique un nouveau mikado de ma boite, le dévorant littéralement. C’est vachement bon cette merde.

-Parce que je vous manquerai si j’étais virée ?

Ma voix commence à prendre une nouvelle teinte. Je ne dois pas jouer avec les profs, je risque de me brûler et pourtant… C’est la mauvaise habitude j’imagine. Restons tout de même soft.

-De toute façon, la plupart des gens ici sont des cons.

Et voilà, j'ai envie de fumer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2016
Localisation : Sous ton lit, petite élève.♥
Lun 7 Nov - 2:38
-Aucun risque, sauf si quelqu’un me fait chier.  Me répond t-elle sobrement, comme ci c'était tout à fait normal. Étrangement, je me retrouve en elle, lorsque j'avais à peu près le même âge. A cette pensée, je souris de nouveau. Observant toujours cette demoiselle qui est, il faut l'avouer, particulière. Elle continue de manger. Elle mange depuis le début de l'heure... Est ce que son estomac à un fond? Me demandais-je en la regardant mâcher férocement ses bâtonnets.

Je m'attendais à ce qu'elle me lance un "ok, salut m'dame" et qu'elle quitte la salle. Pour preuve, j'étais déjà en train de me demander ce que j'allais manger ce soir alors que sa voix raisonne de nouveau.

-Parce que je vous manquerai si j’étais virée ? 



Son timbre est différent, plus taquin, plus inquisiteur. Je suppose même qu'elle cherche la petite bête. Serait-elle en train d'essayer de... Non, Kaz. Laisse la lesbienne qui sommeille en toi. T'es pas là pour mater tes étudiantes. Quoi qu'elle est bien roulée. J'arque l'un de mes sourcils, riant légèrement tout en me redressant, quittant le bord de mon bureau.

- Bien sur que tu me manquerai, Kelya. Que ferais-je sans ma lanceuse de cahier favorite?

Avec un fin sourire aux lèvres, je retourne derrière mon bureau. Je me penche sur celui ci pour ramasser les quelques feuilles qui traînent ici et là. Puis j’appuie mes mains sur le bois du meuble, redressant mon regard vers elle, avec un sourire joueur.

- La plupart des gens ici sont des cons, dis-tu? J'espère que tu m'estimes un peu plus que ça tout de même. Bien que je sois nouvelle, évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Date d'inscription : 29/10/2016
Localisation : Dans ta douche
Lun 7 Nov - 3:21
Elle rigole une nouvelle fois. Je devrais faire comique putain de merde ! Mes yeux ne quittent pas sa silhouette qui décide de bouger du bureau. Mal aux fesses ? Un p’tit massage ?

- Bien sur que tu me manquerai, Kelya. Que ferais-je sans ma lanceuse de cahier favorite?

En même temps, personne ne le fait à part moi donc il n’y a pas beaucoup de favorite au trône. Quoi que Skye le fait aussi… Pourquoi je pense à cette conne moi ? Mon regard se tourne en direction de son cul lorsqu’elle se penche pour ramasser le bordel de son bureau. Elle est vraiment bien formée cette prof. Je tourne rapidement la tête lorsque je sens son regard revenir à moi.

- La plupart des gens ici sont des cons, dis-tu? J'espère que tu m'estimes un peu plus que ça tout de même. Bien que je sois nouvelle, évidemment...

Je pense à son boule en premier lieu avant d’effacer l’image, mais la stockant tout de même dans mon esprit, et de lui répondre dans le même ton que précédemment.

-Je ne peux pas me prononcer, vous venez d’arriver, à voir ce qu’il y a sous vos vêtements.

Je pensais sortir une « vraie » expression mais à la place, mon esprit à mélanger pas mal de choses ensemble. Je crois que je voulais dire que l'habit ne fait pas le moine… Bref, faisons genre de rien.

-Je dirais que vous êtes cool, à première vue.

Et que vous êtes une bombasse ! Calmez-vous hormones. Je lui fais un grand sourire en espérant qu’elle ne relèvera pas mes pensées obscènes. Bon ça va, qui ne s’est jamais trompée dans les expressions ? Ou les placer dans un mauvais contexte ? Bon là, c’est vrai que l’expression en question n’existe pas du tout, mais chut.

-Bon vous avez sûrement un cours après, je devrais y aller.

Je range le livre de mademoiselle nichons dans mon sac, commençant à lui tourner le dos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2016
Localisation : Sous ton lit, petite élève.♥
Lun 7 Nov - 3:42
Tout en continuant de l'écouter, j'avais fais quelques pas sur le côté, prenant la lanière de mon sac. Je comptais remettre ma veste et quitter la salle. Cette conversation me semblait presque fini et il allait vraiment falloir que je pense à me bouger.

-Je ne peux pas me prononcer, vous venez d’arriver, à voir ce qu’il y a sous vos vêtements.

J'arrête tout mouvement, la regardant fixement. Ma bouche est entrouverte et mes yeux, légèrement écarquillée. "Sous mes vêtements?" me répétais-je intérieurement, comme pour essayer de comprendre ça d'une toute autre manière. Non, elle a bien dit ça.

-Je dirais que vous êtes cool, à première vue.  Continue t-elle tranquillement, cette gamine s'est elle rendu compte de l'énormité qu'elle venait de sortir? Je secoue légèrement la tête, pour reprendre mes esprits. Si cette gamine veut me voir nue alors... Un sourire. Enfin. Adieu la tête blasée? Du moins pour le moment. Son geste me conforte dans l'idée qu'elle s'est bien rendu compte de sa connerie.

-Bon vous avez sûrement un cours après, je devrais y aller. 

Je l'observe calmement, alors qu'un sourire taquin s'installe sur mes lèvres. Elle commence a me tourner le dos. Kaz, n'entre pas dans son jeu. Mais j'en meurs d'envie, je dois bien le reconnaître. Alors qu'elle est dos à moi, j'attrape toutes mes petites affaires et marche derrière elle.

- Kelya. Dis-je en remuant doucement le trousseau de clé dans ma main, cherchant celle qui verrouillera la salle.

- La prochaine fois que tu essayes de me faire passer un message, essayes de le faire plus discrètement. D'accord?

Je me glisse à ses côtés, lui ouvrant la porte avec un grand sourire aux lèvres. Oui, j'ai compris, petite. Je sais ce que tu regardais quand moi, je n'étais pas attentive.

- Au plaisir. Rajoutais-je en l'invitant à sortir, jouant toujours de mon sourire taquin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 515
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 27
Localisation : A traîner en ville
Dim 2 Avr - 13:49
Up?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
"Premier contact."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Présent] - Premier contact [Pv : Tenshi]
» Premier contact ~ « affaire de faussaire »
» Havrias, le premier contact.
» Premier contact
» Le premier contact depuis votre arrivé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives RPs-
Sauter vers: